Elections fédérales 2019 vues du Valais
 02.11.2019, 05:30

Politique valaisanne: plus jamais comme avant

Premium
chargement
Vincent Fragnière, rédacteur en chef du «Nouvelliste». Sabine Papilloud/Le Nouvelliste

DANS LE RÉTRO A 24 heures du 2e tour au Conseil des Etats, le rédacteur en chef du «Nouvelliste», Vincent Fragnière, explique pourquoi les résultats du 20 octobre vont changer la politique valaisanne.

Dimanche, le Valais vivra une journée historique. Mathias Reynard peut devenir le premier sénateur non PDC ou Marianne Maret la première sénatrice de l’histoire du canton. Le premier bénéficie d’un double mouvement au sein de la population qui, à la fois, reconnaît ses compétences et veut casser l’hégémonie aux Etats d’un parti qui pèse désormais 35% de l’électorat. La seconde...

À lire aussi...

Premiers pasLa 51e législature, c'est parti: Berne, les voilà les nouveaux élus valaisansLa 51e législature, c'est parti: Berne, les voilà les nouveaux élus valaisans

Comme un romanDe l’ombre de Chandoline à la lumière du sénat, l’itinéraire de Marianne Maret jusqu’aux livres d’histoireDe l’ombre de Chandoline à la lumière du sénat, l’itinéraire de Marianne Maret jusqu’aux livres d’histoire

PolitiqueDes fédérales 2019 au Conseil d'Etat 2021. La chronique de Vincent FragnièreDes fédérales 2019 au Conseil d'Etat 2021. La chronique de Vincent Fragnière

PolémiqueLa phrase de Marianne Maret sur les femmes qui a mis le feu aux poudresLa phrase de Marianne Maret sur les femmes qui a mis le feu aux poudres

Mobilisation électoraleFédérales 2019: quand l’inertie du Bas illustre la puissance du HautFédérales 2019: quand l’inertie du Bas illustre la puissance du Haut

Top