Elections fédérales 2019 vues du Valais
 04.10.2019, 17:00

On n’arrête pas d’en parler cette semaine: les derniers potins de la campagne sont là

chargement
Tout chauds, tout beaux: Les potins de la semaine sont là

Cancans Des surprises de dernière minute, des potins toujours bienveillants, des pépites d’humour, de petites ou grandes bisbilles, les brèves de campagne pimentent la course aux élections fédérales.

Et déjà 2023

La campagne pour les élections fédérales 2019 bat son plein que déjà on pense à celles de 2023. Fort remarqué durant cette Foire du Valais, le conseiller national démissionnaire Yannick Buttet est en train de tester sa popularité au jeu du serrage de mains. Et le résultat est plutôt pas mal. Si bon même que le président PDC de Collombey-Muraz assure un peu partout que, le 20 octobre passé, il se relancera pour obtenir un siège à Berne dans quatre ans. Un siège PDC ou un siège passé à un autre parti d’ici là? Ça, il ne le dit pas.

 

Une histoire de gros chiffres

Ça passe ou non auprès de l’électeur. Ça ne passe pas auprès des adversaires, sûrement. En affichant une publicité Facebook dans laquelle Benjamin Roduit requiert le soutien de l’électorat pour parvenir à 35 000-40 000 voix, le sortant PDC affiche ses ambitions: soit faire presque 20 000 voix de plus qu’en 2015 où il avait engrangé 22 629 suffrages. Méthode Coué ou ambitions réalistes qui en feront le champion de sa liste devant Sidney Kamerzin et Serge Métrailler? Réponse le 20, seul nombre qui tienne la route jusqu’à nouvel avis.

 

 

Tape-à-l’œil

Le PLR se félicite cette année d’avoir un allié de taille dans sa campagne fédérale. Et cet allié, c’est… «Le Nouvelliste». Depuis qu’il s’affiche en bleu sur son stand pour promouvoir les thématiques développées durant toute l’année, votre quotidien préféré est également devenu le chouchou des candidats PLR qui ne manquent pas une occasion de faire remarquer ce coup de pub inespéré. C’est drôle, le PS n’avait jamais dit merci durant les longues années pendant lesquelles «Le Nouvelliste» est resté fidèle au rouge.

 

Secouez-le

Quel que soit son résultat, le candidat UDC Ronald Zacharias a d’ores et déjà défrayé cette campagne. «Mon but c’est de lutter contre la bien-pensance», confiait-il à la Foire du Valais. Tout en confondant bien-pensance et bienséance (sa fameuse sortie sur les indémodables beaux c…). Tout en comparant aussi son sort de candidat genevois en Valais à celui d’un élève qui vient de débarquer dans un nouveau collège. «On me maltraite, on me bizute et puis on finira par m’accepter.» A vérifier, même si dans ce genre de cas, l’élève, qui n’en peut plus finit souvent par changer d’établissement. 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

CocasseOn n’arrête pas d’en parler cette semaine: les dernières brèves de campagneOn n’arrête pas d’en parler cette semaine: les dernières brèves de campagne

FédéralesOn n’arrête pas d’en parler cette semaine: les dernières brèves de campagne sont arrivéesOn n’arrête pas d’en parler cette semaine: les dernières brèves de campagne sont arrivées

FédéralesOn n’arrête pas d’en parler cette semaine: les dernières brèves de campagneOn n’arrête pas d’en parler cette semaine: les dernières brèves de campagne

PotinsOn n'arrête pas d'en parler cette semaine: les dernières brèves de campagneOn n'arrête pas d'en parler cette semaine: les dernières brèves de campagne

Top