Elections fédérales 2019 vues du Valais
 18.09.2019, 05:30

L’interrogatoire politique de Jacqueline Lavanchy (partie 1): «Je suis antispéciste et une partie de mon travail est de faire comprendre ce que sont l'antispécisme et le véganisme.»

chargement
1/2  

Interview vidéo Ambition, discussion interne, jeu d’alliances, proximité entre candidats. La première partie de l’interrogatoire politique s’intéresse aux coulisses de l’élection aux Conseil des États. Une interview vérité menée par Vincent Fragnière et tournée dans les sous-sols du Nouvelliste. Septième et dernier candidat au Conseil des États (puisque l'UDC Michael Kreuzer a refusé notre invitation) à tenter l'exercice: Jacqueline Lavanchy.

 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Interview vidéoL’interrogatoire politique de Brigitte Wolf (partie 2): «Au deuxième tour, je vais voter Mathias Reynard et rajouter Beat Rieder qui sera certainement le seul Haut-Valaisan au second tour.»L’interrogatoire politique de Brigitte Wolf (partie 2): «Au deuxième tour, je vais voter Mathias Reynard et rajouter Beat Rieder qui sera certainement le seul Haut-Valaisan au second tour.»

Interview vidéoL’interrogatoire politique de Brigitte Wolf (partie 1): «Beaucoup de gens dans le Haut-Valais m'expliquent qu'ils sont de mon opinion, mais ne peuvent pas le dire publiquement»L’interrogatoire politique de Brigitte Wolf (partie 1): «Beaucoup de gens dans le Haut-Valais m'expliquent qu'ils sont de mon opinion, mais ne peuvent pas le dire publiquement»

Interview vidéoL’interrogatoire politique de Beat Rieder (partie 2): «Concernant l’écorating, ce sont les votes favorables au Valais qui m’ont valu une mauvaise note.»L’interrogatoire politique de Beat Rieder (partie 2): «Concernant l’écorating, ce sont les votes favorables au Valais qui m’ont valu une mauvaise note.»

Top