22.06.2020, 14:12

Communales 2020: toutes les candidates et tous les candidats aux élections de cet automne

chargement
Les Valaisannes et les Valaisans sont appelés aux urnes cet automne pour élire leurs représentants communaux (illustration).

En continu Le 18 octobre aura lieu le premier tour des élections communales valaisannes. Le 15 novembre, ce sera au tour des conseils généraux, des juges et des présidences. Si les villes et les grandes communes du canton font l’objet d’un traitement particulier, nous publions ici toutes les listes des candidates et des candidats des autres municipalités, classés par ordre alphabétique.

Le Valais est appelé aux urnes cet automne pour renouveler ses exécutifs communaux et ses pouvoirs judiciaires. Le premier tour est fixé au 18 octobre, alors que les élections pour la présidence se joueront un mois plus tard, le 15 novembre. «Le Nouvelliste» réunit ici toutes les listes de toutes les communes du Valais romand qui lui sont parvenues. Le tableau, qui respecte l’ordre alphabétique, est mis à jour régulièrement, en fonction des communications des partis. Nous publions les listes avec photo, lorsque les partis nous les font parvenir. Nous compilons les autres listes en bref et sans photo. Il suffit de cliquer sur le nom de la commune ou des partis pour y accéder directement.

Anniviers

Arbaz

Ardon

Ayent

Bourg-St-Pierre

Bovernier

Chalais

Chamoson

Champéry

Chippis

Collombey-Muraz PDC, PLR, PSVerts, UDC

Collonges

Conthey

Crans-Montana Cransmontana Autrement, Mouvement Démarche CitoyennePDC, PLR, UDC

Dorénaz

Evionnaz

Evolène

Finhaut

Fully MISE, PDC, PLR, UDC

Grimisuat

Grône

Hérémence

Icogne

Isérables

Lens

Leytron

Liddes

Martigny Les Nouveaux RadicauxPDC, PLR, PS-Gauche Citoyenne, UDC

Martigny-Combe

Massongex

Monthey EntentePDC, PLR, PS et Gauche citoyenne, UDCVerts

Mont-Noble

Nendaz

Noble-Contrée

Orsières

Port-Valais

Riddes

Saillon

Salvan

Saxon

Savièse PDC, PLR, PS, UDC

Sembrancher

Sierre Alliance de gauche, PDC, PLRUDC, Verts

Sion Centre Gauche-PCSPDC1, PDC2, PLR, PSUDC, Verts, Vert'libéraux

St-Gingolph

St-Léonard

St-Martin

St-Maurice PDC, PLR, PS-Centre Gauche-PCS, Verts

Trient

Troistorrents

Val de Bagnes PDC, PLR, UDC

Val-d’Illiez

Vernayaz

Vérossaz

Vétroz

Vex

Veysonnaz

Vionnaz

Vouvry

 

Anniviers

Christophe Viatte pour le PS et la Gauche Citoyenne

Augustin Rion, actuel conseiller, ayant annoncé qu’il ne briguerait pas de nouveau mandat, c’est Christophe Viatte, de Grimentz, qui se présente sur la liste du PS et Gauche Citoyenne d’Anniviers.

Jurassien d’origine établi en Anniviers depuis 2015, Christophe Viatte est diplômé universitaire en urbanisme et en gestion des affaires. Il travaille aujourd’hui comme Directeur commercial pour la multinationale américaine Sabre LLC, numéro un mondial des systèmes informatiques pour compagnies aériennes et agences de voyages.

«Ses compétences, son expérience et sa formation lui permettent d’avoir une approche claire des besoins en matière de tourisme quatre saisons, d’aménagement du territoire maîtrisé et durable ou encore d’une mobilité douce» assure le comité dans un communiqué.
 

Le PDC présente cinq candidats dont quatre sortants

Le PDC anniviard – qui occupe actuellement quatre des sept sièges de l’exécutif communal – présentera une liste à cinq pour les élections communales d’octobre prochain. Cette dernière se compose de tous les sortants, à savoir le président David Melly et les conseiller.e.s Vincent Theytaz, Danièle Zufferey et David Zufferey.

Originaire de Grimentz, le conseiller en assurances Fabrice Ganioz, 53 ans, vient compléter la liste. Le PDC propose également, au poste de vice-juge, la juriste Coralie Salamin (29 ans, Saint-Luc). Le communiqué précise encore que trois rencontres avec les candidats seront organisées à Grimentz, Vissoie et St-Luc et retransmises en live sur la chaîne Youtube du parti.

 

De nouveaux visages sur la liste PLR

Le PLR d’Anniviers a dévoilé sur sa page Facebook ses candidats à la course au conseil communal. La section propose un ticket avec trois nouveaux venus, à savoir Sonia Martin (49 ans, directrice d’une entreprise active dans le domaine du paysagisme et professeure de ski indépendante), Vincent Massy (43 ans, directeur d’une entreprise de menuiserie & concepteur d’Escape Rooms) et Valentin Jacquaz (30 ans, fondateur et directeur d’une entreprise active dans le domaine de l’événementiel). 

Le PLR d’Anniviers convoite également le poste de juge de commune, en présentant la candidature de Nicole Langenegger Roux, 51 ans, psychologue et directrice de la Haute Ecole de Travail Social (HES-SO VS).

 

Une quatrième liste, le parti Agora, est portée par Tullia Lugon.

 


Arbaz

Le PDC présente trois sortants et lance un nouveau candidat

Le PDC d’Arbaz présente quatre candidats dont trois sortants. La juge de commune veut également rempiler. Vincent Rebstein, l’actuel président qui avait laissé planer le doute sur sa candidature jusqu’en juin, repartira donc avec ses deux colistiers de 2016, Yves Loretan et Charlotte Aymon-Constantin.

Au trio s’ajoute à un nouveau candidat, Alain Décaillet, technicien en électronique et responsable de maintenance électrique. Tous disent vouloir mener à terme des projets lancés lors de la dernière législature, «pour garantir un avenir harmonieux à la commune d’Arbaz», indique le communiqué. À noter encore que le PDC présente Carole Sermier Presset à sa propre succession comme juge de commune.

 

Le GDIP à deux avec un sortant

Le Groupement pour la défense des intérêts publics d’Arbaz (GDIP) repart avec son conseiller sortant Alain Torrent (50 ans). Il est accompagné sur cette liste par Hugo Bonvin (29 ans), nouveau venu en politique. Claude Hababou est quant à lui tacitement élu vice-juge.

«Sur les bases du développement durable, le groupement citoyen souhaite insuffler une énergie nouvelle à la commune et à la bourgeoisie tout en préservant le patrimoine et les qualités qui font l'identité du village d’Arbaz», indique le GDIP.

 

Les autres listes

Une nouvelle formation fait son apparition avec Jean-Michel Bonvin qui se présente sous les couleurs d’Arbaz durablement. Il a d’ores et déjà fait part de ses intentions de briguer la présidence.

 

Sur le plan judiciaire, Carole Sermier Presset (PDC) est élue tacitement juge de commune
 


Ardon

Deux nouveaux candidats pour le PLR

Les libéraux-radicaux d’Ardon présentent deux nouveaux candidats à l’élection au Conseil communal, leur seul élu à l’exécutif, Albert Guyaz, ne sollicitant par un nouveau mandat, après avoir siégé pendant douze ans.

La liste PLR comporte les noms de Sophie Delaloye (48 ans), employée de commerce en fiduciaire et de Stéphane Pannatier (49 ans), directeur administratif à Unidistance.

Le parti annonce dans un communiqué qu’il ne présentera pas de candidat pour le pouvoir judiciaire. 

 

Continuité au PDC

 

Le PDC part avec 4 candidats, avec 3 sortants: le président Pierre-Marie Broccard, la vice-présidente Dominique Burrin-Roduit et le conseiller Jean-Louis Monnet et une nouvelle, Audrey Carron, qui remplace Valérie Michelet-Jacquod qui n’a pas souhaité se représenter.

 

Deux UDC en lice

L’UDCrenouvelle les candidatures de ses deux sortants, Yves Gaillard et Fabrice Carrupt. «Nous souhaitons poursuivre le travail et la mission que les citoyens nous ont confiés», indique le parti dans un communiqué. «Transparence et disponibilité sont nos mots d’ordre pour servir au mieux les habitants d’Ardon.»

 

Stéphane Métroz (PDC) est élu tacitement juge de commune, Elodie von Rotz, du même parti, est vice-juge.

 


Ayent

Le PS présente deux femmes

Le PS d’Ayent mise sur sa sortante Manuella Plaschy (52 ans) et sur la conseillère générale Chantal Beaupin (63 ans), également membre de la commission de gestion.

Le parti socialiste ayentôt espère conserver ses deux sièges après l’annonce du président sortant, Marco Aymon, de ne pas briguer un quatrième mandat à la tête de l’exécutif.

En l’état, la section locale ne revendique toutefois pas les commandes de l’exécutif. Elle dit vouloir attendre les résultats de l’élection avant de se prononcer définitivement.
 

Le PDC présente trois candidats et vise la présidence

Le PDC d’Ayent présente le sortant Christophe Beney et lance le conseiller général Bertrand Savioz et l’entrepreneur Christian Savioz. Les élus Bernard Morard et Grégoire Dussex referment quant à eux la porte de l’exécutif.

Christophe Beney réitère son intérêt pour la présidence. En 2016, le conseiller communal avait perdu le duel face à Marco Aymon pour 52 voix. Ce dernier a d’ores et déjà annoncé qu’il ne briguera pas un quatrième mandat.

À noter que le PDC ayentôt propose également Joël Charvet au poste de juge de commune.
 

Une femme sur la liste PLR

Mélanie Follonier a été désignée officiellement jeudi par la section PLR d’Ayent pour la course au conseil communal. Nicole Jollien, élue depuis 3 périodes, ne briguera pas de nouveau mandat.

La nouvelle candidate est âgée de 28 ans. Membre du Conseil général d’Ayent et cheffe de groupe, élue à la Constituante et membre de son Bureau. Elle est titulaire d’un Master en droit de l’Université de Fribourg.

 

L’UDC en lice

Marylène Moos, députée-suppléante de l’UDCVR au Grand Conseil et conseillère communale sortante, propose sa candidature à l’exécutif ayentôt. «Mariée et mère de cinq enfants, habituée à gérer sa PME familiale, elle a fait ses preuves dans la gestion de ses dicastères: Traitement des déchets, Agriculture Viticulture et irrigation, Entretien des torrents et Entretien du cimetière», indique le parti dans un communiqué.

 


Bourg-Saint-Pierre

Les cinq élus PLR repartent pour un tour

A Bourg-Saint-Pierre, les cinq conseillers communaux actuellement en place, tous du parti PLR, repartent pour un tour. Et il n’y a pas d’autres candidatures. Sont donc élus le président sortant Gilbert Tornare, le vice-président sortant Roger Moret, et les conseillers sortants Freddy Balleys, Alexandre Moret et Edouard Puippe.

A noter que Gilbert Tornare effectuera une huitième période de président, une fonction qu’il occupe depuis le 1er janvier 1993.

 


Bovernier

Quatre listes ont été déposées. Les PDC du président Marcel Gay représentent aussi leur conseiller David Buff. Les PLR seront représentés par Basil Pache. Le PS renouvelle sa confiance en Gaël Bourgeois, actuel vice-président, et le Parti indépendant chrétien-social en fait de même avec le sortant Michaël Frossard.

Daniel Frossard (sans en-tête) est élu tacitement juge de commune, et Valérie Bérard (sans en-tête), vice-juge.

 


Chalais

La liste Vision Commune s’étoffe

La liste Vision commune compte trois candidats pour le conseil communal et un au poste de juge. Sylvie Masserey Anselin et Kilian Siggen rejoignent ainsi Patrick Rudaz, vice-président sortant, qui se porte également candidat tandis que Stéphane Rudaz, juge de commune, se remet à disposition du mouvement.

«Nous restons convaincus que, sur le plan communal, une liste réunissant des forces qui collaborent à la défense de l’intérêt public, indépendamment des appartenances politiques, fait sens plus que jamais et respecte la volonté de nombreux citoyens», annonce la formation dans un communiqué.

A lire aussi: Le rapprochement PS-PLR redistribue les cartes

 

Une liste à trois pour le PDC

Le PDC de Chalais a désigné, lors de son assemblée du 23 juin, ses candidats au conseil communal. La section démocrate-chrétienne présente une liste à trois, composée des sortants Martine Perruchoud Hofstaedter et Jérôme Pellissier, ainsi que d’un nouveau venu en la personne de Fabrice Theytaz. En vue de l’élection au poste de vice-juge, le PDC de Chalais présente la candidature de Pascal Veillon, qui fut conseiller communal pour la législature 2012-2016. 

 

L’UDC mise sur deux candidats

L’UDC de Chalais présente de son côté un ticket à deux noms. Il s'agit de Giovanni Gazerro, machiniste, et de Kevin Follonier, responsable de cuisine et député suppléant au Grand Conseil valaisan depuis 2013.

 

Deux noms pour le PS-Vert Gauche citoyenne

Le PS-Vert Gauche citoyenne présente les candidatures de Cosette Produit et de Valérie Savioz. Dominique Baladier est lui candidat pour l’élection au poste de juge de commune.

Le vice-juge élu tacitement

Si une élection départagera bien les candidats au poste de juge, Pascal Veillon (PDC), unique candidat, est élu tacitement au poste de vice-juge.

 


Chamoson

Le PDC part avec trois candidats

A Chamoson, le PDC dispose de trois sièges sur cinq au Conseil communal, après avoir récupéré son troisième fauteuil en 2016. Il présente une liste fermée à trois candidats cet automne.

Le président Claude Crittin repart pour un tour, tout comme la conseillère Sandra Maillard-Koller. Pour occuper le poste laissé vacant par Christophe Michellod, le parti propose la candidature de Michel Pommaz.

Les autres listes

Le PLR représente le vice-président Christophe Bessero, accompagné sur la liste par Stéphane Giroud. Quant au Parti indépendant de Chamoson, il propose la candidature de Luc Monsciani.

Jean-Paul Carruzzo est élu tacitement au poste de juge de commune, Nathalie Ianonne est vice-juge.

 


Champéry

Liste ouverte pour le PDC

«Mélanger l’expérience et le renouveau », c’est ainsi que se présente la liste ouverte à quatre candidats pour le PDC champérolain. Deux femmes, Claudine Rey-Bellet et Sophie Zurkirchen accompagnent les sortants Jean-Philippe Borgeaud et Jacques Berra sur la liste.

Le vice-président Jean-Philippe Borgeaud a également d’ores et déjà annoncé officiellement auprès du comité de son parti «sa motivation à s’engager comme président » de la commune. Pour rappel, le président actuel Luc Fellay se retire après 12 années.

Pour les autres candidats : Avenir champérolain présentent leurs sortants François Jud et Laurent Meier, avec à leur côté Aude Gex-Collet et Michel Repond. L’indépendant Joseph Gonnet-Trosko, quant à lui, brigue également un nouveau mandat.
Sur le plan judiciaire, Valentin Rithner (Avenir champérolain) est élu juge, et la PDC Catherine Dayer vice-juge.
 

 


Chippis

Le PS mise sur la continuité

Le Parti socialiste de Chippis mise sur «la continuité et l’expérience» au moment d’aborder les élections de cet automne. La section lance ainsi ses deux élus sortants dans la course à l’exécutif, à savoir Olivier Perruchoud, actuel président de la commune, et Martine Perruchoud-Maury. «Nos élus peuvent montrer un bilan solide. Ils poursuivront leur engagement avec des projets concrets pour la population dans le cadre d’une gestion responsable et solidaire», communique le parti.

Le PS de Chippis propose par ailleurs la candidature de Melissa Cavallo au poste de vice-juge.

 

Deux sortants en lice pour le PDC

Le PDC de Chippis lance ses deux sortants, à savoir David Rey (actuel vice-président) et Philippe Siggen, dans la course à l’exécutif. La section présente par ailleurs la candidature de Gabriel Constantin au poste de vice-juge de commune.

 

Un candidat pour le PLR

Conseiller communal PLR depuis 4 ans, Fabien Aymon brigue un nouveau mandat cet automne. Il figure seul sur la liste libérale-radicale de Chippis. La section présente par ailleurs la candidature du sortant François Vogel au poste de juge de commune.

 

Seul candidat au poste de juge de commune, François Vogel est élu tacitement.

 


Conthey

Une liste à six pour l’Alliance communale

L’Alliance communale de Conthey présente six candidats au Conseil municipal. La liste comporte le nom de quatre sortants, dont celui de l’actuel président de commune, Christophe Germanier, de la vice-présidente Claudine Fumeaux, ainsi que les conseillers Philippe Germanier et Gautier Moulin.

Deux candidates les accompagnent. Il s’agit de Nathalie Franzé, responsable de projets et Corine Roh, formatrice en développement personnel.

Les actuelles juge et vice-juge, Armelle Roh et Joëlle Clivaz, se représentent.

L’assemblée générale de l’Alliance communale a adopté une liste présentant 17 candidats pour le Conseil général, alors que ce parti compte 19 élus dans la législature sortante.

 

Trois candidats pour le PDC

Trois postes à repourvoir et trois candidats. Le PDC de Conthey veut «maintenir les acquis» pour la prochaine législature, indique le parti dans un communiqué.

Deux candidats sortants se représentent. Il s’agit de Gérald Bianco et de Dany Jollien. Ils sont rejoints sur la liste par Régis Evéquoz d’Erde.

Au niveau du Conseil général, le PDC qui compte onze élus actuellement, doit encore annoncer sa liste.

 

Sur le plan judiciaire, Armelle Roh (Alliance communale) est élue tacitement juge de commune, Joëlle Clivaz (Alliance communale) est vice-juge.

 


Dorénaz

Le président Daniel Fournier a décidé de ne pas briguer un 9e mandat. Le PLR présente une liste à 3 candidats pour tenter de maintenir ses acquis, avec la sortante Jasmine Ballay, accompagnée du vice-président Rodolphe Richard et d’un nouveau, Jean-Yves Buthey. L’Entente, de son côté, propose quatre noms, dont le sortant Michel Genoud. A ses côtés, on retrouve Franck Genoud, Alina Sula et Didier Jordan. Enfin, Barbara Panziera se présente sous les couleurs de Soli’Dorénaz.

Fabienne Clavien Jordan est élue tacitement juge de commune, Marcel Wurgler vice-juge.

 


Evionnaz

Trois listes pour la commune d’Evionnaz, et trois nouveaux pour les PDC du président sortant Gilbert Jacquemoud qui a décidé de ne pas se représenter: Lucien Gex, Roxane Jacquemoud Fauchère et Grégory Lugon. Sur la liste PS, le sortant Claude-Alain Richard se représente au côté de Valérie Santacroce-Tacchni. Les PLR font confiance à leurs deux sortants, Patric Eggertswyler et Damien Rappaz.

 

Seule candidate au poste de vice-juge, Marylène Mettan est élue tacitement. Il n’y a pas de candidat au poste de juge.

 


Evolène

Trois sortants et un nouveau visage pour le PCS

Le PCS d’Evolène, qui détient quatre des sept sièges de l’exécutif, propose autant de candidats pour les élections communales de cette année. Les trois sortants Virginie Gaspoz, conseillère et présidente depuis 2017, Eddy Favre et Patrick Quinodoz et un nouveau venu, Gérald Pralong, économiste d’entreprise HES. Il prend la place de Serge Gaudin, candidat au Conseil d’Etat. 

Au judiciaire, Dominique Pralong et Jean-Noël Anzévui, respectivement juge et vice-juge sortants, se représentent pour un nouveau mandat.

 

Le PLR s’aligne

Les 3 conseillers sortants, Cédric Fauchère, 8 ans à l’exécutif, Yvan Maistre, 16 ans à l’exécutif, député-suppléant au Grand Conseil valaisan et Patrick Sierro, vice-président de la commune et 16 ans à l’exécutif, ont accepté de mettre une nouvelle fois leur expérience au service des citoyennes et citoyens d’Evolène. 

La section PLR d’Evolène, qui présente une liste fermée, vise une progression des résultats obtenus en 2016 et le maintien de la vice-présidence.
 


Finhaut

Trois candidats, dont le président Pascal May, pour le mouvement «En marche, ensemble»

A Finhaut, le mouvement «En marche, ensemble» mise sur la continuité. Ses trois élus sortants, le président de la commune Pascal May, le vice-président Valentin Gay-des-Combes et le conseiller communal Nicolas Vouilloz, repartent pour un tour.

En place depuis quatre législatures, Pascal May va ainsi briguer un cinquième mandat de président.


Trois candidats sous la bannière de «Unis pour Finhaut»

Le conseiller communal sortant Romain Fournier se présente pour un nouveau mandat à Finhaut, sur la liste intitulée «Unis pour Finhaut». Deux colistiers s’engagnent à ses côtés. Il s’agit de Caroline Huguenin, fromagère, et d’Andrea Ridolfi, professeur dans une école d’ingénieurs et chargé de cours à l’EPFL.

 


Grimisuat

Le PDC part à quatre

Le PDC de Grimisuat-Champlan mise sur ses deux sortants, Myriam Erné-Savioz et Christian Stark (ndlr: que les parrains de listes avaient désigné après la démission de Géraldine Marchand-Balet) ainsi que sur deux nouveaux venus, Dominique Bonvin (62 ans, enseignant et adjoint de direction) et Yonn Roux (29 ans, entrepreneur et conseiller en immobilier).

Pour rappel, le parti avait laissé échapper la présidence au terme d’une élection complémentaire historique jouée à pile ou face.

À noter encore que la section locale propose Gaëtan Rey (36 ans) et Muriel Pozzi (57 ans) au poste de juge et de vice-juge. Seuls candidats, ils sont élus tacitement.

 

Le président avec 3 colistiers

Le mouvement Grimisuat Autrement du président Raphaël Vuigner, propose trois autres candidatures, avec Arnaud Gaspoz, Delphine Mayor et Pascal Perrier. Leur programme de campagne promet qu’ils s'engageront au côté des citoyens «au-delà de toute implication partisane pour le développement de la commune.»

 

Une candidate verte

C’est une première à Grimisuat. Les Verts présentente une candidature à l’exécutif. Laurence Vuagniau, géographe, est l'actuelle cheffe du groupe des Verts et Citoyens pour la Constituante. Son programme de campagne met en avant le renforcement social, la mobilité douce, ou encore le développement d’activités commerçantes de proximité.

 

Les autres listes

Les PLR reconduisent la candidature de Frédéric Vuigner. Quant au PS, il présente Brigittte Métrailler.
 

 


Grône

Le PDC veut garder la présidence

Président de Grône depuis 8 ans, Marcel Bayard ne briguera pas un nouveau mandat. Karine Crettaz et Antoine Fournier se remettent à disposition du parti. Ils sont rejoints par Pascal Théodoloz, 48 ans, bourgeois de Grône. En ce qui concerne le judiciaire, Stéphanie Veillon, juge de commune, se représentera pour le même poste.

Côté députation, Marcel Bayard, député en fonction et président sortant, s’est annoncé prêt à poursuivre son engagement au Grand conseil pour une nouvelle législature.

 

Deux candidats PLR en lice

Le PLR de Grône présentera deux candidats au conseil communal cet automne. Sa liste se compose d’Eric Morand, vice-président sortant, et de Didier Pannatier, responsable commercial auprès de la compagnie de transports SMC.

Ces deux candidatures «ont été plébiscitées par l’assemblée générale qui s’est tenue le 15 juillet», communique la section libérale-radicale, qui présente également Delphine Henzen, vice-juge sortante, à sa propre succession. 

 

L’UDC veut faire son entrée au Conseil communal

L’UDC Grône a dévoilé sur sa page Facebook sa stratégie pour les élections communales, lors desquelles le parti «ambitionne d’obtenir son premier siège» à l’exécutif.

Il présente pour cela deux candidatures: Caroline Beuchat-Allegro, candidate au poste de vice-juge en 2016, et Pascal Torrent, président de l’UDC Grône et député au Grand Conseil de 2013 à 2017.

«L’UDC Grône salue ces deux candidatures de valeur bien connues au village et est persuadée qu’elles trouveront un écho favorable au sein de la population», conclut le communiqué. 

 

Elections tacites pour le pouvoir judiciaire enfin, avec Stéphanie Veillon Ballestraz au poste de juge et Delphine Henzen au poste de vice-juge.

 


Hérémence

Changement de visage pour l’Alliance de gauche

Sébastien Nendaz sera le candidat de l’Alliance de gauche aux élections communales d’Hérémence. Il tentera de maintenir le siège de la gauche occupé par son père, Philippe Nendaz, depuis 2012. Conseiller à la clientèle auprès de Gastrosocial, Sébastien Nendaz, est député suppléant socialiste pour le district d’Hérens et président de l’association Alpagai.

 

L’UDC vise un troisième siège

L’UDC vise ouvertement un troisième siège au Conseil communal d’Hérémence. Le parti présente ses deux conseillers communaux sortants, Marc-Antoine Genolet et Ludovic Richiedei, ainsi que le député et chef du groupe agrarien au Grand Conseil Grégory Logean. 

Pour mémoire, Grégory Logean a déjà siégé au sein de l’exécutif de sa commune durant la législature 2009-2012.

 

Deux sortants et deux nouveaux visages pour le PDC

Le PDC d’Hérémence, qui occupe quatre des sept sièges de l’exécutif, présente tout autant de candidats. Deux sortants, Benoît Sierro et Jean-Daniel Dayer et deux nouveaux visages, Régine Favre et Frédéric Brantschen, député suppléant. 

Si une liste de quatre candidats est présentée aux électeurs, elle ne comportera pas le nom de Karine Sierro-Masserey. La présidente n’a pas souhaité briguer un nouveau mandat, après une seule période passée au sein de l’exécutif. Le PDC d’Hérémence annonce que Benoît Sierro, vice-président actuel de la commune, devrait briguer la présidence de la commune.  

Le parti présente également les sortantes Sandra Schucan au poste de juge et Linda Gauye au poste de vice-juge. 

 


Icogne

Le président se relance

A Icogne, le Parti socialiste et Indépendant ainsi que l’Alliance Citoyenne repartent sur une liste commune. Le groupement politique propose quatre candidatures. On y trouve celle du président en place Martial Kamerzin, qui est accompagné par les deux conseillers sortants Olivier Duchoud et Sébastien Schornoz. Nouvelle venue, Nathalie von Dach complète cette liste. 

 


Isérables

Une candidate socialiste

Une candidate socialiste tentera de décrocher un siège au sein de l’exécutif d’Isérables. A 29 ans, Roxane Jacquemettaz, mère de 3 enfants, n’est autre que la petite fille de Gilbert Gillioz, dernier élu PS au conseil communal bédjui.

 

Les autres listes

L’UDC présente Yves Nicolet à l’exécutif bédjui. Les PLR, emmenés par le président sortant Régis Monnet, sont 3, avec Gérard-Philippe Fort et Cindy Bagnoud. Côté PDC, deux sortants repartent pour un tour: Raoul Crettenand et Christian Glassey.

Le Juge de commune Hervé Crettenand et la vice-juge de commune Fanny Boss Hoffmann ont été élus tacitement étant donné qu’une seule liste (PLR) a été déposée. 

 


Lens

Une liste à deux pour le PDC

Le PDC de Lens lance deux sortants dans la course au conseil. Sa liste se compose de David Bagnoud, actuel président de l’exécutif, et de Philippe Morard. Ces deux mêmes noms avaient déjà figuré côte à côte sur la liste démocrate-chrétienne en 2016. On le rappelle, cette année-là, le parti avait glané un troisième siège au détriment du PLR. C’est alors Marilyne Emery qui avait été désignée pour rejoindre David Bagnoud et Philippe Morard au conseil. Cette dernière a décidé de ne pas briguer de nouveau mandat cet automne.

«Conscients que lors de la dernière élection nous avons bénéficié d’un élan extraordinaire de la population Lensarde, nous présentons avec humilité une liste avec les deux sortants, fiers que nous sommes de leur bilan», communique le PDC. 

La section présente par ailleurs la candidature d’Eric Lehmann au poste de juge de commune.

 

Un seul candidat pour le PLR

Bernard Rey, ancien député au Grand Conseil, sera l’unique candidat du PLR de Lens dans la course au conseil communal. La section présente par ailleurs la candidature de Véronique Nanchen au poste de juge de commune.

 

L’arrivée des Vert’Libéraux

Actuel vice-président PLR de la commune, Bertrand Emery fera campagne sous la bannière des Vert’Libéraux cet automne. Il brigue un troisième mandat à l’exécutif. Il est l’unique candidat de sa liste.

 

Un candidat pour La Lensarde

Conseiller communal sortant, Patrick Lamon, représentant du parti indépendant La Lensarde, brigue un nouveau mandat à l’exécutif cet automne. Il est l’unique candidat de sa liste. 

 


Leytron

Le PDC et le PS se fédèrent

Les sections du PDC et du PS de Leytron ont décidé d’unir leurs forces pour les élections communales de cet automne. Ils présentent ainsi une liste d’ouverture communale avec trois candidats sous la dénomination «Avenir Ensemble».

La liste est composée de Jean-Luc Dénis (PDC), vice-président sortant de la commune (au centre), Gérald Jirillo (PDC), conseiller communal sortant, et Christian Roduit (PS), député-suppléant au Grand Conseil valaisan (devant).

Le PDC et le PS précisent qu’«Avenir Ensemble» n’est pas un nouveau parti politique mais un rassemblement de forces désireuses de travailler pour le bien des citoyennes et citoyens de la commune de Leytron.

 

Une liste PLR à 5

Sur la liste PLR, cinq personnes se présentent aux communales 2020. Claudine Michellod, Benoît Martinet, Joseph Ramuz, Pascal Collaud et Alexandre Crettenand, conseiller communal sortant, ambitionnent d’insuffler de nouvelles énergies positives pour le bien de la commune, précise la section dans un communiqué. Un mélange d’expérience et de découverte dont l’objectif est de pérenniser la qualité de vie des Leytronnains. 

 


Liddes

Entremont Autrement se représente

Détenant actuellement un siège sur cinq au Conseil communal de Liddes (3 PDC – 1 PLR – 1 EA), le mouvement Entremont Autrement entend bien le conserver.

Le conseiller communal sortant Basile Darbellay, qui avait réussi à décrocher ce siège en 2016, se représente ainsi pour un second mandat.

 

Les autres listes

Le PDC du président Stève Lattion présente deux autres candidatures: Tiziana Lattion Egli et David Marquis. Roxane Darbellay portera les couleurs du PLR.

 

Eve Marquis (PDC) est élue tacitement au poste de juge de commune, Thierry Currat (sans détermination) sera vice-juge.

 


Martigny-Combe

Le PDC mise sur ses trois élues sortantes

Le Parti démocrate-chrétien de Martigny-Combe fait confiance à l’équipe en place et à ses trois élues à l’exécutif. Le parti présidé par James Derivaz a en effet désigné la présidente Florence Carron Darbellay (au centre) ainsi que les conseillères Florence Voutaz (à dr.) et Laura Sarrasin candidates à leur propre succession au Conseil communal pour les élections d’octobre prochain.

Le juge de commune actuel Benoît Rouiller ayant décidé de ne pas briguer de nouveau mandat au terme de cinq exercices, le PDC comberain a d’autre part désigné Mireille Lattion, comme candidate au pouvoir judiciaire. Nouvelle citoyenne de la Commune de Martigny-Combe, Mireille Lattion est en poste au Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) comme collaboratrice scientifique.

 

Une première historique pour les Verts

Pour la première fois dans l’histoire de Martigny-Combe, une candidate Verte se présente aux élections communales.

Native de la commune, Céline Lugon (30 ans) est active en tant que bénévole lors des événements et membre du comité des Amis de Plan-Cerisier. Elle poursuit actuellement des études de psychologie à l’Université de Lausanne.

Présidente des Verts du Coude du Rhône, Céline Lugon s’engage pour redonner sa juste place à l’écologie dans les décisions politiques à l’échelon communal.

 

Le retour du PS dans la course

Après des années d’absence, le Parti socialiste se lance à nouveau dans la course au Conseil communal de Martigny-Combe.

Désireux que des valeurs de gauche soient représentées au sein de l’exécutif, dont les sept sièges sont actuellement occupés par 4 PLR et 3 PDC, le PS présente la candidature de Nathan Tornay (21 ans), développeur logiciel, président du PS Martigny, secrétaire de la fédération socialiste Martigny-Entremont et membre du comité des Jeunesses socialistes du Valais Romand.

 

Quatre candidats pour le PLR

Désireux de conserver ses quatre sièges, sur sept, au sein du Conseil communal de Martigny-Combe, le PLR présente une liste de quatre candidats.

Deux élus sortants, Lionel Giroud et Flavien Rouiller, repartent pour un tour. Ils sont accompagnés par deux nouveaux candidats, Jérémy Rausis, directeur de la fondation Fleur des Champs, et Nicolas Rouiller, agriculteur indépendant.

Le PLR présente aussi une candidate, en la personne de Nadia Roduit, avocate et greffière juriste, au poste de juge de commune.

 


Massongex

Le PLR ambitieux

Le PLR Massongex-Daviaz lance trois candidats pour les élections communales du 18 octobre prochain. Le conseiller municipal sortant Tristan Jordan se présente pour une nouvelle législature. L’agriculteur de 32 ans sera accompagné de Morgane Dénervaud, 24 ans, enseignante, et de Vincent Ruchet, 36 ans, directeur de restauration.

 

Le PDC présente 4 candidats

Les membres du PDC Massongex-Daviaz ont présenté leurs candidats pour cet automne. Ils seront quatre, dont les deux sortants la présidente Sylviane Coquoz et le vice-président Olivier Saillen. Le conseiller communal Sébastien Burgener a choisi, quant à lui, de ne pas se représenter.

Pour accompagner les deux sortants, Jennifer Cettou, commerçante et gérante d’un établissement, et Gwenaël Richard, étudiant à Saint-Gall, compléteront la liste appelée désormais PDC+. «Cette nouvelle dénomination permet une ouverture bienvenue vers une conscience plus écologique mais toujours raisonnable», explique la section dans un communiqué en précisant que leur candidat Gwenaël Richard est vert’libéral. 

Une liste socialiste complète le choix offert aux Massongérouds, avec la candidature d’Eric Solioz.

 

Deux PDC occuperont les postes de juge et vice-juge. Julien Richard et Gaëlle Vernay ont été élus tacitement.

 


Mont-Noble

Une liste verte pour la première fois

Les Verts entendent faire leur entrée à l’exécutif de la commune de Mont-Noble en présentant la candidature de Corinne Card. Engagée dans le tissu associatif local, elle est membre de la commission communale «énergie, environnement, durabilité» ainsi que présidente de l’association «Le Local» et vice-présidente de la commission fédérale des AOP-IGP. 

 

Les trois candidats PDC se représentent

Le PDC de Mont-Noble, qui détient quatre des sept sièges du conseil aujourd’hui, présente une liste à trois aux élections communales de cette année. Il s’agit des trois sortants: le président Bernard Bruttin et les conseillers Pierre-Alain Pannatier et Raphaël Bitz. 

Avec cette liste, le parti souhaite maintenir sa majorité au sein du Conseil, tout comme la présidente de la commune.  

 

Les autres listes

Gérald Théodoloz défendra les couleurs du parti socialiste et Emmanuelle Berthod celles de l’UDC.

 

Christophe Maury (juge) et Cédric Pannatier (vice-juge) sont élus tacitement.

 


Nendaz

Le PLR présente ses trois sortants

Le PLR de Nendaz mise sur la continuité. Les trois sortants, Jean-Charles Bornet, Patricia Conti Delaloye et Nicolas Stauffer, entré en cours de législature, se représentent pour un nouveau mandat au sein d’un Conseil qui passera de 11 à 9 conseillers au 1er janvier 2021.  

Le PLR présente également une candidate au poste de vice-juge, Marie Mouther, avocate. 

 

Deux nouveaux visages pour le parti socialiste

Deux nouveaux visages pour le parti socialiste de Nendaz. Sarah Constantin, députée et enseignante, et Fabrice Fournier, enseignant, sont les deux représentants d’une liste qui entend maintenir la représentation de la gauche au sein du Conseil communal. Pour l’heure à Nendaz, la répartition est de six PDC, trois PLR et deux PS, mais le nombre de sièges diminue, passant de onze, à neuf. 

 

Le PDC se renouvelle

Pléthore de nouvelles têtes pour le PDC de Nendaz avec un seul sortant aux élections communales de cet automne, Frédéric Fragnière, conseiller depuis 2005. A ses côtés sur la liste, Charles-Henri Fournier, retraité et ancien membre de la direction d’Aproz Sources Minérales, Emilie Bornet, titulaire d’un Master en lettres, Julien Délèze, technicien ES, entrepreneur construction diplômé et Maxime Métrailler, technicien ES, maître charpentier.

Le PDC, qui occupe aujourd’hui six des onze sièges de l’exécutif, espère maintenir la majorité malgré la réduction à neuf conseillers. Il entend aussi maintenir la présidence et la vice-présidence de la commune. 

Seule candidate, Mireille Fournier, la juge de commune, est élue sans scrutin. 

Le PDC brigue également le postes de vice-juge, qu’il détient aujourd’hui. Il y propose Elisa Charbonnet-Zimecki, juriste.  

 


Noble-Contrée

Le PDC présente sa liste

Quatre candidats ont été désignés par l’assemblée générale du PDC de Noble Contrée pour l’élection au conseil communal de la future commune fusionnée. Deux  sortants dans les communes de Miège et Venthône, ainsi qu’une candidate au poste de juge. 

On retrouve donc Gaëlle Oggier, conseillère en charge des dicastères Culture et sociétés – Affaires sociales et santé publique de Miège et Paul Berclaz, dicastères Service des eaux, travaux publics, environnement & voirie – Feu & PC (commission intercommunale) de Venthône. 

Les deux nouveaux sont Nathalie Genoud-de Courten de Venthône et Cédric Zwissig de Veyras.

Le parti propose également une candidate au poste de juge, Fabienne Klingele-Bagnoud, actuellement juge de la commune de Venthône.

 

Le PLR présente 5 sortants pour une première

Les trois présidents PLR des communes qui s’apprêtent à fusionner se représentent à l’exécutif de Noble-Contrée. Grégoire Clavien (Venthône), Stéphane Ganzer (Veyras) et Jean-Claude Vocat (Miège) seront accompagnés par deux conseillers communaux, Nadine Pfenninger-Bridy, de Veyras et Raphaël Clavien, de Miège. Vice-juge sortante, Natacha Albrecht, se représente pour cette fonction.   

 

Le PS et les Verts unissent leurs forces

Le PS et les Verts de la commune de Noble-Contrée unissent leurs forces en marge des élections communales. A travers leur liste baptisée «PS, Les Verts et Gauche Citoyenne», ils présentent les candidatures de Justin Métrailler (PS) et Michel Barras (Les Verts).

 

Côté judiciaire, Fabienne Klingele-Bagnoud (juge) et Natacha Albrecht (vice-juge) sont élues tacitement.

 


Port-Valais

Le PDC cherche le maintien

Le PDC entend bien maintenir ses deux sièges au Conseil communal de Port-Valais. Pour se faire, il présentera deux candidats lors des prochaines élections communales. Kevin Woeffray est le seul à briguer un nouveau mandat, Emilio Raccio ayant souhaité tirer sa révérence après deux législatures.

Pour son potentiel troisième mandat, le conseiller Municipal se présente aux côtés de Patrick Ueberschaer. Âgé de 48 ans, ce dernier est entrepreneur dans le commerce de métaux.

Myriam Clerc-Grept sera quant à elle candidate à sa succession au poste de juge de commune.

 

Liste ouverte à trois candidats pour le PLR

Occupant actuellement 2 sièges au Conseil communal de Port-Valais, le PLR présentera trois candidats avec l’objectif de gagner un 3e siège. Le conseiller communal sortant et vice-président, Patrice Tamborini, se remet à disposition de son parti. A ses côtés: Cédric Bussien, consultant spécialisé en hôtellerie concepteur de projets et enseignant, et Thierry Défago, Key-Acount Manager.

Angeline Borgeaud se met, quant à elle, à disposition pour le poste de vice-juge.

 

L’UDC pour confirmer

L’UDC présente son candidat sortant, Philippe Albisser, en charge des constructions, de la gestion des déchets et de la sécurité. Il cherchera à renforcer ce siège. 

 

Les autres listes

Le président sortant Pierre Zoppelletto repart pour un tour sur la liste indépendante.

 

En ce qui concerne le pouvoir judiciaire, Myriam Clerc (PDC) est élue juge de commune, Angeline Borgeaud (PLR) vice-juge.

 


Orsières

Une liste de sept candidats pour le PDC

Désireux de défendre les sept sièges qu’il détient actuellement au Conseil communal (11 sièges en jeu), le PDC d’Orsières présente une liste de sept candidats pour les élections communales 2020. La répartition actuelle est de 7 PDC, 3 PLR et 1 EA.

Quatre sortants, le président Joachim Rausis, la conseillère communale Patricia Gabioud, le conseiller communal Jean-Claude Duay et le conseiller communal Laurent Rausis repartent pour un tour. Ils seront accompagnés par trois nouveaux candidats, Adrien Biselx, hôtelier à Champex, Sarah Lattion, laborantine en chimie, et Célestin Thétaz, retraité, Dr ès sciences et ancien chimiste cantonal.

Le PDC présentait également la candidature de Myriam Rausis au poste de juge de commune. Juge sortante, elle briguait un troisième mandat. Seule candidate, elle a été élu tacitement.

 

Entremont Autrement vise un 2e siège

Entré au conseil communal en 2012 avec Urbain Gaillard (en bas à gauche), Entremont Autrement visera cette année un deuxième fauteuil à l’exécutif. Le sortant repart pour un troisième mandat et il est accompagné sur la liste par trois nouveaux candidats. Deux femmes pour commencer, à savoir Jasmine Lovey (en haut à droite), historienne et vice-présidente du mouvement et Michèle Steiner (en haut à gauche), retraitée du domaine de la chimie qui cherchera notamment à porter la voix des aînés. Raphaël Moulin (en bas à droite), responsable de projet électrotechnique, complète la délégation.

Entremont Autrement présente également une candidate, Laure Rausis (en haut au centre), au poste de vice-juge de commune.

 

Deux noms pour l’UDC

La liste UDC à l’exécutif d’Orsières comporte deux noms: Kevin Pellouchoud, vice-président de l’UDC du Valais romand, sera accompagné par Josiane Gasser.

 


Riddes

Le PLR prépare la succession du président Gaillard


Les PLR de Riddes perdent leur locomotive. Le président Jean-Michel Gaillard, après 20 ans à l’exécutif communal (4 ans de vice-présidence et 16 ans de présidence) a annoncé son retrait. Deux sortants, Daniela Gillioz (à droite) et Eric Morand (au centre) se représentent pour, respectivement un troisième et un deuxième mandat à l’exécutif. Ils sont accompagnés par Christel Duc, adjointe du secrétaire communal depuis plus de 8 ans.

 

Du changement au PDC

Après 20 ans de service au sein de l’exécutif riddan, Jean-Marie Crettenand a décidé de tirer sa révérence.
Pour le remplacer et afin de conserver son siège, le PDC de Riddes propose la candidature de Frédéric Métroz (photo), 43 ans, marié et père de deux enfants, enseignant au Cycle d’orientation de Leytron.

 

Trois candidats pour la gauche

Afin de maintenir son siège actuel au sein de l’exécutif de Riddes, la gauche part unie dans la course avec trois candidats réunis sur la liste «Gauche citoyenne».

Municipale sortante, Caroline Monnet (PS) repart pour un tour. Elle est accompagnée de deux nouveaux candidats, Raphaël Nilsson (PS), stagiaire bancaire, et Jean-Charles Morand (Centre gauche-PCS), logisticien chez Bobst.

 

Sur le plan judiciaire, Gisela Luisier (PLR) est élue tacitement juge de commune et Chanlika Saxer (PLR) vice-juge.

 


Saillon

Le PDC mise sur la continuité

A Saillon, le PDC, qui détient actuellement trois sièges sur cinq, mise sur la continuité. Les trois élus sortants, le président Charles-Henri Thurre (à g.), le vice-président Moïse Tramaux (au centre) et le conseiller Christian Lalain briguent ainsi un nouveau mandat. A noter que le président et le vice-président se représentent pour les mêmes fonctions pour la prochaine législature.

Continuité également au niveau de la justice communale puisque tant la juge sortante Geneviève Cheseaux que la vice-juge sortante Valérie Luisier briguent un nouveau mandat.

 

Le PLR aussi

A Saillon, le PLR, qui détient actuellement deux sièges sur cinq, mise sur la continuité. Les deux élus sortants, le conseiller communal Joël Roduit (2 périodes) et la conseillère sortante Amélie Roduit-Thurre (1 période) repartent ainsi pour un tour.

 

Deux élections tacites côté judiciaire, avec Geneviève Cheseaux (PDC) au poste de juge de commune et Valérie Luisier (PDC) au poste de vice-juge.

 


Salvan

Trois sortants PDC quittent le navire

Le PDC de Salvan perd ses trois conseillers communaux sortant d’un coup. Véronique Revaz, Jean-Frédéric Gay-Balmaz et David Jacquier (vice-président) ont décidé de ne pas se représenter. Ce sont Yvan Crittin (41 ans) et Jean-Luc Rahir (56 ans) qui représenteront le parti cet automne. D’autres candidats sont actuellement recherchés.

Au judiciaire, l’assemblée a validé la candidature de Romy Dini-Fleutry (41 ans), actuelle vice-juge, pour briguer le poste de juge.

 

Les Verts: deux candidats pour une première

Les Verts veulent marquer l’histoire et faire leur entrée au conseil communal de Salvan actuellement composé de 3 élus PLR, 3 PDC et un socialiste. A cet effet, le parti écologiste présente deux candidats en vue des élections communales du 18 octobre.

Et ils misent sur Dorothée Bender. Enseignante primaire de formation et domiciliée sur la commune de Salvan depuis 16 ans, la candidate donne actuellement des cours de français à des adultes. Elle fera la paire sur la liste verte avec Roland Eberle. Arrivé sur la commune il y a 36 ans, l’hôtelier gère l’hôtel La Balance aux Granges, un établissement d’avant-garde au niveau écologique complété par une restauration biologique et végétarienne.

 

Deux sortants pour le PLR

Détenteur de trois sièges au conseil communal, le PLR du président Florian Piasenta peut compter sur son leader pour une nouvelle législature. A ses côtés, le conseiller Michaël Jacquier et un nouveau venu, Vicky Graf. Le parti présente en outre Manuela Dubois au poste de vice-juge

 


Saxon

Quatre candidats pour le MSI-CLI

Détenant actuellement quatre sièges sur sept, le MSI-CLI (Mouvement social-indépendant – Centre libéral-indépendant) présente une liste fermée de quatre candidats pour les élections communales de cet automne.

Les deux élus sortants, le président de la commune Christian Roth (au centre) et le conseiller Sébastien Rhoner (à g.), seront accompagnés par deux nouveaux candidats, Anne Perrier et Gaël Mermoud.

Le MSI-CLI présente également les candidatures de Mirdijan Jahija au poste de juge de commune et de Roxane Gabbud Bruchez (à dr.) à celui de vice-juge.

 

L’élu PDC sortant repart pour un tour

Détenant actuellement un siège sur sept, le PDC de Saxon présente une liste fermée et compte sur son municipal sortant Gérard Birrer pour maintenir sa position. Gérard Birrer brigue ainsi un 3e mandat de conseiller communal.

Le PDC de Saxon présente également la candidature de Janique Rosset au poste de vice-juge de commune.

 

Une liste ouverte pour le PLR

Détenant actuellement deux sièges sur sept, le PLR de Saxon présente une liste ouverte à trois candidats avec, comme objectif déclaré, de conquérir un troisième siège au sein de l’exécutif communal.

Les deux élus sortants Nicolas Dupont, vice-président de la commune (à g.) et Samuel Veuthey (2e depuis la dr.) repartent pour un tour. Ils sont accompagnés par un nouveau candidat, Philippe Patthey, employé postal.

Désireux de conserver le siège du juge de commune, le PLR Saxon présente la candidature de Jérôme Meilland (à dr.), officier de police.

 


Sembrancher

Une première pour Entremont Autrement

Pour la première fois, le mouvement Entremont Autrement (EA) lance une liste à Sembrancher. Cette liste est exclusivement féminine avec deux candidates, Christiane Cipolla (63 ans), enseignante de biologie et de chimie, conseillère familiale et conjugale depuis 20 ans, et Amélie Nicolò-Rebord (23 ans), travailleuse sociale (à g.).

A Sembrancher, les élections communales 2020 seront ainsi inédites à plus d’un titre. En plus de l’entrée en lice de EA, le nombre de conseillers va, dès le 1er janvier 2021, passer de sept à cinq suite à la décision populaire du 14 juin dernier. Actuellement, l’exécutif est composé de 4 PDC, 2 PLR et 1 Indépendant.

 

Deux candidats PLR

Le PLR, qui dispose actuellement de deux sièges, présente une liste avec deux candidats, Marie-Madeleine Luy et Frédéric Pochon.

 

L’UDC aussi présente

L’Union démocratique du centre présente un candidat à l’exécutif sembranchard. Il s'agit de Didier Antille.

 

Du sang neuf au PDC

Le PDC présente trois nouveaux candidats au conseil communal de Sembrancher. Le parti du président sortant Bernard Giovanola a décidé de faire table rase du passé en proposant Ludivine Luy Lovey, responsable d’un service d’urgence hospitalière, Thierry Voutaz, responsable d'arrondissement à l’office cantonal des améliorations structurelles et Jean-Bernard Métroz, responsable d’équipe à la Poste.

 


Saint-Gingolph

«Saint-Gingolph Aujourd’hui»: une liste indépendante à 7 candidats 

Une poignée de citoyens issus de divers horizons politiques présente une même liste à 7 pour cet automne. Les trois conseillers sortants, le vice-président Max-Alexandre Derivaz, Micheline Grept et Marco Steib seront accompagnés de Rachel Claivaz, formatrice d’adultes, Gérard Jeannerat, employé CFF, Vincent Moulin, dessinateur en génie civil et Damien Roch, économiste.

«Après une période d’instabilité au sein du Conseil communal, l’objectif des candidats est donc de proposer une alternative qui permettra à la commune de Saint-Gingolph de retrouver la sérénité nécessaire pour une dynamique de travail positive», déclare le parti dans un communiqué.

 

Quatre candidats sur la «Liste citoyenne»

Il y aura bien une élection à Saint-Gingolph. Quatre candidats se présentent sur une «Liste citoyenne», dont le président sortant Werner Grange. Trois autres noms figurent sur la liste, parmi lesquelles celui de la municipale UDC Joëlle Chaperon.

«Les budgets refusés et les assemblées houleuses à St-Gingolph montrent que la majorité actuelle n’est définitivement plus en mesure de faire avancer cette belle commune», indique l’UDC Haut-Lac dans un communiqué, «l'objectif est de remettre au centre de l’action publique l’intérêt de tous les habitants et non les intérêts privés de certains.»

Les deux membres de l’Exécutif seront accompagnés de Gérald Dufresne, restaurateur de 68 ans, ainsi que d’Antigona Berisa, veilleuse de 42 ans.

 

Deux élections tacites sur le plan judiciaire, avec Catherine Benet au poste de juge et Denis Cavin au poste de vice-juge.

 


Saint-Léonard

Une liste ouverte pour le PLR

Le PLR de St-Léonard présente une liste ouverte à deux candidats pour le Conseil communal: le vice-président Nicolas Pralong (à gauche) est accompagné par Alain Anthamatten (à droite), économiste.

Le PLR vise également le poste de juge de commune avec la candidature de la vice-juge sortante Marie-Cécile Rossetti.

 

Le PDC se lance à trois

Après 20 ans passés à l’exécutif, dont 16 à la présidence, Claude-Alain Bétrisey ne briguera pas de nouveau mandat. 

Les conseillers sortants Fabien Schwery et Stephen Tissières se présentent pour une nouvelle période. Philippe Bitz, 35 ans, chef de dépôt dans une grande entreprise locale, complète la liste.

Marie Charvet, 35 ans, greffière juriste de métier, est quant à elle candidate au poste de juge de commune.  

 

Les indépendants veulent garder leur siège

Le parti des indépendants de St-Léonard entend garder le siège qu’il occupe à la table de l’exécutif. La section présente François Wanner, conseiller communal sortant, comme unique candidat de sa liste. Le Léonardin de 55 ans, père de trois enfants et conseiller technique au sein de la succursale valaisanne de Plastiline SA, siège au conseil communal depuis 2012. Il briguera donc un troisième mandat consécutif cet automne.

Deux candidats au poste de juge

En ce qui concerne le pouvoir judiciaire, deux candidatures ont été déposées pour le poste de juge. Marie Charvet pour la liste Jeunesse et parti démocrate chrétien et Marie-Cécile Rossetti, actuelle vice-juge, pour la liste PLR. Aucune liste n’a été déposée pour le poste de vice-juge.

 


St-Martin

Trois listes à choix pour les citoyens de St-Martin. L’UDC lance Jean-Luc Zermatten dans la course. Le PDC repart avec 4 sortants: le président Alain Alter et les conseillers Cédric Beytrison, Victorien Moix et Jean-Claude Quarroz. Les PLR compteront aussi sur leur sortant Claude-Alain Boand pour maintenir leurs acquis.

 

Deux élections tacites pour le pouvoir judiciaire: Caroline Rey au poste de juge et Sandrine Zuchuat (PDC) au poste de vice-juge.

 


Trient

Les quatre élus de l’entente repartent pour un tour

A Trient, l’Entente communale, qui détient 4 sièges sur 5, présente une liste de 4 candidats avec les 4 élus sortants qui repartent donc tous pour un tour.

Il s’agit de Bertrand Savioz (à g.), président sortant, Romaine Gay-Crosier, Patricia Bruchez et Paul Gay-Crosier.

 


Troistorrents

Le PDC présente une liste ouverte à six candidats

Le PDC Troistorrents-Morgins ambitionne de conserver ses cinq sièges au conseil communal ainsi que la présidence pour les élections d’octobre.

Le parti présente ainsi une liste de six candidats, dont trois sortants. Corinne Cipolla-Mariaux, actuelle vice-présidente, ainsi qu’Oscar Dubosson et Olivier Richard, conseillers communaux sortants, seront accompagnés de Violaine Grau, Sarah Wassmer-Joris et Vincent Métrailler.

Le PDC Troistorrents-Morgins envisage également de présenter Corinne Cipolla-Mariaux à la présidence à la place de Fabrice Donnet-Monay qui a choisi de ne pas briguer de nouveau mandat, après douze ans passés au conseil communal, dont huit en tant que président.

Enfin le parti représente Dominique Rouiller au poste de juge, fonction qu’il occupe déjà depuis quatre ans.

 

2 candidats pour le MIIC

Deux candidats se présentent sur la liste du MIIC, le Mouvement Indépendant des Intérêts Communaux, à Troistorrents. La sortante Céline Monay brigue un nouveau mandat et sera accompagnée de Roland Tagan, maître-formateur à l’école professionnelle intercantonale de chimie.

«Ces deux candidats, aux profils et compétences complémentaires, incarnent les idées chères au MIIC, telles que l’indépendance politique, la défense des intérêts des citoyens et le développement harmonieux de la commune», déclare le mouvement dans un communiqué. Avec cette liste ouverte, le MIIC, créé en 2004, ambitionne de regagner un siège à l’exécutif de la commune.

 

L’UDC dans la continuité

Il repart en lice pour un 3e mandat. Charles Clerc, actuel conseiller communal, se représentera cet automne sur la liste UDC. «Son engagement de qualité a convaincu l’assemblée de le reconduire pour un nouveau mandat», écrit la section dans un communiqué.

Anne-Françoise Dubosson se représente, quant à elle, au poste de vice-juge qu’elle occupe déjà depuis quatre ans.

 

Deux candidats sur la liste PLR

Le sortant de 57 ans Pierre-André Michel se représente «avec l’objectif de continuer son engagement pour le développement de l’économie circulaire de la Vallée, en particulier sous l’angle de la valorisation des déchets, l’environnement, la mobilité électrique et les lieux de détente pour les familles» annonce le parti dans un communiqué. 

Le député suppléant de 43 ans Nicolas Premand, chef de projet chez Bouygues Energie & Services complète la liste.

 

Pour la première fois, les Verts visent un siège

C’est une première pour les Verts! Le parti écologiste présente une candidate à l’Exécutif de Troistorrents.

Diana Zbinden, 59 ans, est une entrepreneuse indépendante, spécialisée dans la culture de plantes aromatiques issues de l’agriculture biologique. Elle souhaite mettre ses compétences au service notamment des structures touristiques pour favoriser l’émergence de nouvelles formes de commercialisation de produits régionaux.

 


Val-d’Illiez

L’UDC annonce quatre candidatures à l’exécutif de Val-d’Illiez: deux sortants, avec la conseillère Virginie Claret et le vice-président Pascal Trombert, et deux nouveaux, Stéphane Robert, concepteur horloger et chef d’entreprise, et Nicolas Aubry, ingénieur en système informatique.

L’Ouverture val-d’illienne du président Ismaël Perrin avance trois autres sortants, à savoir Cassandra Cherix, Alexis Gex-Collet et Emmanuel Rey-Mermet.

Enfin, l’Union propose la candidature du conseiller sortant Ismaël Osmani.

 

Marc Bovard accède tacitement au poste de juge de commune, tout comme Ghislaine Gillabert pour le poste de vice-juge.

 


Vernayaz

La Gauche demeure groupée

La Gauche de Vernayaz, qui réunit le Parti socialiste, les Verts et le Centre Gauche-PCS, a décidé de rester unie pour les élections communales de cet automne.

Détenant actuellement un siège sur sept (4 PDC – 2 PLR – 1 ADG), la Gauche présente la candidature de la Verte Sabine Fournier (à dr.), 45 ans, géographe de formation et membre de la Constituante au sein du groupe des Verts et citoyens.

La Gauche présente également la candidature de Jacqueline Chollet, 61 ans, vice-juge depuis quatre législatures et membre de l’APEA du district de St-Maurice depuis 2012, au poste de juge de commune.

 

Trois candidats pour le PDC

Alors qu’il détient actuellement quatre sièges sur sept à l’exécutif, le PDC de Vernayaz présente une liste avec trois candidats seulement. Ce qui ne l’empêche pas, précise le président de la section Jérôme Dubois, d’avoir comme objectif le maintien de la majorité.

Suite au retrait de trois élus actuels, seule la présidente sortante Stéphanie Revaz-Martignoni (au centre) repart pour un tour. Elle est accompagnée par deux nouveaux candidats, Véronique Masson Besse, collaboratrice au Ministère public du canton du Valais, et Grégory Borgeat, ingénieur agronome.

 

Deux candidats pour le PLR

Détenant actuellement deux sièges sur sept au Conseil communal, le PLR de Vernayaz présente une liste avec deux candidats et annonce qu’il convoite également la vice-présidence de la commune.

Le conseiller communal sortant Raphy Darbellay (à dr.) repart pour un tour et il est accompagné par un nouveau candidat en la personne de Fabrice Bender.

 

Deux élections tacites concernant la justice communale, avec Jacqueline Chollet (PS) au poste de juge et Martine Revaz Walker (PDC) au poste de vice-juge.

 


Vérossaz

Le PDC part à trois avec Muriel Favre

Le PDC de Vérossaz présentera trois candidats au Conseil Municipal. Trois, comme le nombre de sièges que le parti occupe actuellement.

La présidente Muriel Favre-Torelloz est pourtant la seule à briguer un nouveau mandat. Jean-Daniel Voeffray et Léonard Barman ont en effet décidé de quitter l’Exécutif. Candidate à une troisième législature, la sortante sera entourée sur sa liste de Coline Jacquemoud et de Florian Monnay.

Moins de candidats que de postes

Une autre liste, PLR+, propose la candidature de Félicie Morisod. On se retrouve donc avec 4 candidats pour 5 postes.

Les deux postes judiciaires sont attribués tacitement aux élus PDC: François Bianchi à la fonction de juge de commune, Christian Donnet à celle de vice-juge.

 


Vétroz

Le PLR vise un deuxième siège

Le PLR de Vétroz-Magnot a déposé une liste à cinq candidats pour l’exécutif. L’objectif est clairement affiché: la reconquête d’un deuxième siège. Deux femmes et trois hommes composent ce ticket. On y trouve le conseiller sortant, Fabien Papilloud, accompagné par Christine Cavalera, ainsi que par trois membres sortants du législatif, à savoir Daniel Roh, Pierre Mange et Monique Roh-Roduit.

Les libéraux-radicaux ont confirmé la candidature à sa propre succession de Patricia Imhof, actuelle juge de commune.

Au Conseil général, le PLR propose une liste de 14 candidats dont 6 sortants.

 

Le PDC présente une liste pleine

Le PDC de Vétroz-Magnot a choisi de présenter une liste pleine composée de cinq candidats au conseil communal. Lydia Moix, Fabrice Germanier et Stéphane Papilloud, tous trois sortants, sollicitent un nouveau mandat. Ils seront accompagnés par Chantal Roh, déjà conseillère générale. Pietro Falco se présente en tant que nouveau candidat. A 45 ans, il est chef d’entreprise dans le multimédia. 

La vice-juge Justyne Schwery brigue un nouveau mandat. 

Les candidats au conseil général seront annoncés à la fin de l’été, aussi en liste pleine. 

 

Un candidat pour l’UDC


La liste UDC se compose d’un candidat en la personne de Xavier Udry. Agé de 35 ans, il exerce la profession de conducteur de camions.

 

L’Alternative vétrozaine avec 5 candidats

Le mouvement du président Olivier Cottagnoud, l’Alternative vétrozaine repart avec quatre autres candidatures: Pascal Coudray, Dominique Kuster – tous deux cofondateurs du mouvement –, ainsi qu’Ana Gross, conseillère générale et Nadia Bogo-Aebi. Leur objectif? Une amélioration de la qualité de vie, l’environnement et la mise à jour des infrastructures. 

 

Deux élections tacites pour le pouvoir judiciaire, avec Patricia Imhof au poste de juge et Justyne Schwéry au poste de vice-juge

 


Vex

Le PLR présente une liste à trois

En présentant une candidate et deux candidats sortants, le PLR de Vex mise sur l’expérience et la jeunesse, car à eux trois, l’œnologue Caroline Dubuis (32), l’informaticien Mathieu Carruzzo (31) et le cadre bancaire Samuel Sierro (45 ans), affichent tout juste 108 ans.

Le parti en profite pour abandonner l’étiquette du Front Communal Démocratique qu’il juge aujourd’hui «obsolète».

 

Alliance citoyenne

L’Alliance citoyenne, qui occupe aujourd’hui six des neuf sièges du conseil, présente une liste de 6 candidats, emmenés par le président sortant Danny Défago (indépandant). On retrouve les quatre sortants, Sébastien Menoud (PDC), Caroline Tschanz-Branca (ADG), Stéphanie Lipawsky Pont (PDC), Nicolas Mathieu (Libéral) et une nouvelle venue, Aude Mayoraz (PDC), ingénieure forestière diplômée EPFZ. 

Emilie Pitteloud est élue tacitement au poste de juge de commune et Patrick Pitteloud à celui de vice-juge. Ils sont tous deux représentants de l’Alliance.

 

Vex Unis

Une troisième liste a été déposée à la commune de Vex. Intitulée «Vex unis», elle est portée par un seul candidat: Gaëtan Bruchez.
 


Vionnaz

La liste du PLR

Le PLR Vionnaz-Torgon a désigné ses candidats pour les élections au conseil communal d’octobre prochain, ainsi que pour le poste de juge. Il souhaite poursuivre sa progression, et tout cela avec une parité parfaite : 3 femmes et 3 hommes. Les 2 sortants(e) sont Monique Ruh, 64 ans, conseillère communale et Francia Moos Schöni, 52 ans, conseillère communale. Et les 4 nouveaux sont Romain Blanc, 60 ans, contremaître en génie civil, Philippe Ebener, 60 ans, indépendant, Danielle Jonin, 64 ans, retraitée de la police et Emmanuel Aubert, 58 ans, coordinateur de travaux. 

Pour le poste de juge, c’est Jean-Pierre Mariaux, 65 ans, chef d’entreprise qui s’aligne.
 

Le PDC PLUS avec trois nouveaux

Valérie Bressoud Guérin, vice-présidente de la commune de Vionnaz repart pour un tour sur la liste PDC PLUS. A ses côtés, trois nouveaux candidats, Yoann Schmid, 27 ans, installateur électricien, Michel Woupeyi, 46 ans, chef de projet en mobilité et sécurité routière et François Bressoud, 55 ans, ancien conseiller communal et ancien député au Grand Conseil. Objectif? Maintenir ses acquis. A savoir notamment conserver la présidence de la commune, occupée jusqu’ici par Laurent Lattion qui a décidé de ne pas se représenter. Suite à la démission du vice-juge, le parti présente une femme, Pascale Veuthey pour ce poste.

 

Une première pour l’UDC

Pour la première fois, un candidat UDC se présente à l’exécutif de Vionnaz. Raphaël Filliez, par ailleurs président de la section du Haut-Lac pour le parti agrarien, lance une liste «UDC et électeurs indépendants», dans le but de «développer une commune à taille humaine où il fait bon vivre.»

 


Vouvry

Le PLR présente cinq candidats

Le PLR Vouvry présentera cinq candidats au Conseil municipal cet automne. Cédric Vuadens est le seul sortant à briguer un nouveau mandat. Chris Cornut et Yves Lachat quittent en effet l’Exécutif après quatre et seize ans de législature.

Sur une liste comptant trois hommes et deux femmes, l’employé d’Etat sera entouré sur sa liste de la médecin-pédiatre Sandra Aeby-Roch et de Tania Zito, responsable d’une administration communale. La liste sera complétée par Gilbert Bapst, directeur romand d’un cabinet de conseil en ressources humaines, et Jean-Pierre Striffeler, responsable de production.

 

Vouvry en mouvement part à quatre pour conserver la présidence

Quatre ans après sa fondation, Vouvry en mouvement se prépare au départ du président de commune Reynold Rinaldi. Le mouvement citoyen issu de la scission avec le parti radical social démocratique présentera quatre candidats au Conseil Municipal, dont trois sortants et une candidate à la présidence.

Les trois conseillers qui avaient été désignés par les parrains de la liste, Valbone Hoxha, Mickaël Mojonnier et Blaise Parchet, sont candidats pour un nouveau mandat de quatre ans.

Les trois sortants seront accompagnés sur la liste par Véronique Diab-Vuadens, qui briguera la présidence de la commune. En cas d’élection, elle serait la première femme à occuper cette fonction à Vouvry.

Véronique Diab-Vuadens, vice-présidente de son parti, n’est pas nouvelle en politique puisqu’elle a déjà siégé pendant trois législatures, dont la dernière en tant que vice-présidente. Assistante sociale, elle travaille pour l’établissement cantonal vaudois d’accueil des migrants.

 

La juge de commune rejoint Vouvy en mouvement

Vouvry en Mouvement présentera une candidate au poste de juge de commune. Le comité directeur a validé le nom de Catherine Parvex, qui occupe actuellement ce poste. Il doit encore être accepté lors d’une assemblée générale extraordinaire.

Elue il y a quatre ans sous la bannière du PLR, après deux législatures en tant que vice-juge, la Tzino rejoint donc la formation du président Reynold Rinaldi.

«L’approche de nouvelle législature représentait l’occasion de me rapprocher d’un groupement plus proche de mes valeurs», commente Catherine Parvex. «C’est un choix d’affinités.»

 

Statu quo pour le PDC

Le PDC de Miex-Vouvry reconduit ses candidats, tant à la Municipalité, avec la vice-présidente Maryke Bonjean et André-Noël Tamborini, qu’au poste de vice-juge, avec le titulaire actuel du poste Joël Tornay

 

Une liste UDC

Philippe Schneider tentera de faire entrer l’UDC au sein de l’exécutif tzinot. «En se présentant, Phillippe Schneider 61 ans, propriétaire du bar la QV et également commerçant reconnu en vins, veut apporter son expérience d'entrepreneur à la table du Conseil», indique le parti dans un communiqué.

 

Juge et vice-juge

Sur le plan judiciaire enfin, ici aussi deux élections tacites, avec Catherine Parvex (Vouvry en Mouvement) au poste de juge et Joël Tornay (PDC) au poste de vice-juge.


À lire aussi...

Communes sous la loupeSion-Hérens-Conthey: les cinq points chauds des élections communales 2020Sion-Hérens-Conthey: les cinq points chauds des élections communales 2020

Communes sous la loupeMartigny-Entremont: les cinq points chauds des communales 2020Martigny-Entremont: les cinq points chauds des communales 2020

Communes sous la loupeDistrict de Sierre: les cinq points chauds des élections communales 2020District de Sierre: les cinq points chauds des élections communales 2020

Communes sous la loupeSt-Maurice - Monthey: les cinq points chauds des élections communales 2020St-Maurice - Monthey: les cinq points chauds des élections communales 2020

Top