13.09.2020, 18:00

Communales 2020: c’est off… ou pas (1/6)

chargement
Communales 2020: c’est off… ou pas (1/6)

Dans les élections communales, souvent les langues se délient à la fin du 1er tour. Mais nous allons tout de même tenter de vous faire comprendre certains enjeux avant cette date du 18 octobre. C’est off… ou pas.

Evionnaz: Candidat à la présidence avant d’être conseiller

A Evionnaz, le PLR semble très sûr de lui, puisqu’il a déjà déposé auprès de la commune son candidat à la présidence avant même les résultats du scrutin du 1er tour. Il s’agit du conseiller communal sortant Damien Rappaz qui brigue donc le poste laissé vacant par le PDC Gilbert Jacquemoud. C’est au moins un message clair auprès de la population, même si la démarche est très rare en Valais. Il y a quatre ans, à Savièse, Michel Dubuis, le président sortant, avait lui aussi déposé sa candidature à la présidence avant même l’élection du conseil avec, au final, un échec face à Sylvain Dumoulin. Mais à Evionnaz, le PDC ne briguerait plus la présidence. A voir.

Icogne: Un élu qui n’aura pas été candidat

A Icogne, une seule liste a été déposée pour les élections avec quatre noms. Il s’agit de celle du groupement politique PS indépendant et Alliance citoyenne dont les quatre candidats sont donc élus tacitement vu qu’il y a cinq sièges à repourvoir. Conseiller communal sous la bannière PDC, Aristide Bagnoud a décidé de ne pas se représenter, car il militait pour une liste unique avec les deux partis actuels, ce que n’ont pas voulu les responsables de l’alliance PS-Alliance citoyenne. «Dans ces conditions, j’ai préféré de ne pas y aller et je ne vais rien entreprendre pour l’élection complémentaire», explique Aristide Bagnoud. En effet, malgré l’absence de candidats, les citoyennes et citoyens d’Icogne devront choisir leur 5e élu parmi la population. Une situation quasi normale pour les communes du Lötschental, mais très particulière dans le Valais romand.
 

 

C’est off ou pas

«On ne peut pas le dire, on l’écrit quand même». C’est le principe de ces petits bruits de campagnes qui font sourire, rire ou grincer des dents. Chaque samedi, jusqu’au 18 octobre, on vous propose notre petite sélection.


À lire aussi...

Le dossier [1/6]Communales 2020: au temps du Covid, la campagne s’annonce plus proche du citoyen et plus digitaleCommunales 2020: au temps du Covid, la campagne s’annonce plus proche du citoyen et plus digitale

La politique, ce n’est pas que du sérieuxCommunales 2020: oui, d’accord. Mais au bistrot, à Grimisuat, ils disent quoi, les gens?Communales 2020: oui, d’accord. Mais au bistrot, à Grimisuat, ils disent quoi, les gens?

Histoire de campagne [1/6]Communales 2020: à Chamoson, le président Claude Crittin ne vise pas forcément la présidenceCommunales 2020: à Chamoson, le président Claude Crittin ne vise pas forcément la présidence

En continuCommunales 2020: toutes les candidates et tous les candidats aux élections de cet automneCommunales 2020: toutes les candidates et tous les candidats aux élections de cet automne

Top