Elections communales 2016
 12.10.2016, 15:00

Elections communales 2016: ces lieux où ça va bouger

chargement
Un millier de candidats, dont environ un quart de femmes, sont en lice  pour briguer les quelque 730 sièges des exécutifs des 126 communes du canton.

politique Ce dimanche, les électeurs valaisans renouvellent leurs exécutifs communaux. Tour d'horizon des principaux enjeux dans les différents districts francophones.

Sion, Hérens, Conthey, Sierre

Un bataillon de pompiers ne suffirait pas à combattre tous les points chauds de ces communales dans le Valais central. Il serait plus facile d’énumérer les communes où à priori le statu quo devrait l’emporter. Un chiffre probablement inférieur à cinq sur un total de vingt-huit communes.

Il y a tout d’abord les villes qui cristallisent l’attention. La capitale avec la course à la présidence, idem à Sierre où trois candidats visent le fauteuil de chef de l’exécutif puis Crans-Montana où tout le monde se demande qui dirigera la nouvelle commune.

Campagnes agitées dans les petites communes

A quelques exceptions près, les gros enjeux auraient dû se limiter aux villes. Sauf qu’au final, les campagnes ont été beaucoup plus agitées dans les petites communes.

C’est le cas à Vex avec l’explosion du Front, à Grimisuat où une nouvelle formation dénonce la gestion de la commune, à Chamoson ainsi qu’à Savièse, commune dans laquelle deux candidats font l’objet d’une plainte pénale. Souvent, la problématique des constructions est à l’origine des tensions.

Martigny et Entremont

Jamais les électeurs des districts d’Entremont et de Martigny n’avaient eu un tel embarras du choix que lors de ces élections 2016.

Dans les six communes d’Entremont, ce ne sont ainsi pas moins de 61 candidats qui briguent les 44 sièges en lice. Grâce notamment à l’émergence, à gauche, d’Entremont Autrement et, à droite, aux ambitions décuplées de l’UDC.

Bagnes et le jeu compliqué des pronostics

Si tout est dit à Bourg-Saint-Pierre où l’élection du nouvel Exécutif s’est faite tacitement, le suspense demeure entier à Bagnes. La plus grande commune du district a déjà établi une sorte de record. Les électeurs bagnards auront en effet le choix entre 21 prétendants alors que la commune vient pourtant de réduire le nombre de ses édiles de 11 à 9!

En plus de la réduction du nombre des élus, l’apparition de nouvelles forces complique le jeu des pronostics. La gauche avec deux candidats pour Entremont Autrement, l’UDC avec sa liste forte de…sept candidats ou encore et surtout l’apparition d’une liste « indépendante » emmenée par le très médiatisé Gabriel Luisier peuvent-elles bouleverser l’échiquier bagnard ?

Redistribution des cartes à Martigny-Combe

Dans le District de Martigny, ils sont 91 candidats à revendiquer les 67 sièges en lice. Avec un grand écart entre Isérables où seuls 5 prétendants se sont profilés alors que l’Exécutif compte 7 élus et Martigny qui voit 19 prétendants viser l’un des neuf sièges de l’Exécutif.

Dans le chef-lieu, c’est pourtant plus la présidentielle du 13 novembre qui devrait attiser les passions. Rien à voir avec la situation des voisins de Martigny-Combe où la disparition du MCI -  majoritaire et titulaire de la présidence depuis 16 ans - va forcément redistribuer toutes les cartes. Ouvrant la porte aux scénarii les plus improbables.

Monthey et Saint-Maurice

Le District de Monthey va vivre des communales beaucoup plus calmes que celles d’il y a quatre ans. En 2012, pas moins de six des neuf municipalités avaient vu l’élection d’un nouveau président. Les points chauds du jour ?  Monthey, Vouvry, Saint-Gingolph, Val-d’Illiez, Champéry et Saint-Maurice.

Quel score pour l’UDC dans le district de Monthey ?

Tant à Monthey qu'à Saint-Maurice, l’UDC tentera d’entrer pour la première fois à l’Exécutif. A Vouvry, le président sortant Reynold Rinaldi se présente en indépendant. Pour quel score?

Autre enjeu à Saint-Gingolph où seuls cinq candidats sont en lice pour sept sièges. On scrutera également les résultats du premier tour à Val-d’Illiez en vue d’un éventuel duel revanche à la présidence entre Ismaël Perrin (le vainqueur de 2012) et Philippe Es-Borrat (le vaincu).

A Champéry, l’indépendant Joseph Gonnet va-t-il effectuer à 71 ans son retour au Conseil ? Enfin à Collombey-Muraz, le divorce politique entre le Parti socialiste – Centre gauche et les Verts aura-t-il un impact sur les résultats ?


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ValaisValais: quel est le profil de nos élus communaux ?Valais: quel est le profil de nos élus communaux ?

PolitiqueSavièse: Julien Dubuis, président de l'Entente, revient sur deux mois qui vont tout changerSavièse: Julien Dubuis, président de l'Entente, revient sur deux mois qui vont tout changer

politiqueSavièse: le président sortant non réélu Michel Dubuis va déposer sa démissionSavièse: le président sortant non réélu Michel Dubuis va déposer sa démission

POLITIQUEVouvry en mouvement a désigné ces derniers élusVouvry en mouvement a désigné ces derniers élus


Top