15.01.2021, 16:00

Elections au Conseil d’Etat 2021: les 3 promesses de campagne de Roberto Schmidt [4/8]

chargement

Conseil d’Etat Pour permettre aux électeurs de juger des priorités des prétendants au Conseil d’Etat, «Le Nouvelliste» demande aux candidates et aux candidats de formuler trois promesses de campagne. Place aujourd’hui au PDC Roberto Schmidt qui, comme les autres prétendants au gouvernement, préfère parler de priorités que de promesses.

 15.01.2021, 16:00
Roberto Schmidt est conseiller d'Etat depuis 2017.

1. Favoriser le tournant énergétique

Le ministre de l’énergie entend poursuivre la stratégie énergétique cantonale qui vise un approvisionnement 100% renouvelable et indigène d’ici 2060. «Ce dossier m’a toujours tenu à cœur. Pour y arriver, il ne faut pas seulement produire de l’énergie valaisanne, mais aussi réduire la consommation.» Cela passe par l’assainissement des bâtiments ou le remplacement des chaudières. Grâce aux subventions, ces travaux sont entrepris par les propriétaires avant qu’ils deviennent obligatoires. «Un jour ou l’autre ça le deviendra forcément», insiste Roberto Schimdt, qui ajoute qu’une obligation d’isoler les bâtiments sera prochainement étudiée.

2. Tirer profit des nouveaux outils comptables

Roberto Schmidt veut également tirer profit des outils comptables qu’il a mis en œuvre durant son premier mandat, comme le fonds FIGI et la réserve de politique financière. «Dynamiser la politique financière du canton n’était pas une fin en soi. Le but est maintenant d’utiliser ces outils pour libérer des ressources financières et pouvoir investir ou allouer des moyens supplémentaires à des mesures sociales dont on aura besoin avec la crise du Covid-19.»

A lire aussi: Le Valais muscle ses finances par rapport au coronavirus et à d’autres crises (10 novembre 2020)

3. Digitaliser les prestations pour les citoyens

La troisième promesse de Roberto Schmidt concerne la digitalisation de l’administration publique. «L’objectif est que celui qui déménage en 2022 n’ait plus besoin d’annoncer son changement d’adresse à tous les services, mais seulement à sa commune; tout est ensuite transféré automatiquement.» Le Haut-Valaisan évoque une «semi-révolution». «Nous ne serons pas le premier canton à le faire, mais pas le dernier non plus. Il me tient à cœur de finaliser de la meilleure manière cette réforme qui facilitera la vie des citoyens.»


À lire aussi...

Conseil d’EtatElections au Conseil d’Etat 2021: les 3 promesses de campagne de Frédéric Favre [2/8]Elections au Conseil d’Etat 2021: les 3 promesses de campagne de Frédéric Favre [2/8]

Conseil d’EtatElections au Conseil d’Etat 2021: les 3 promesses de campagne de Mathias Reynard [1/8]Elections au Conseil d’Etat 2021: les 3 promesses de campagne de Mathias Reynard [1/8]

Conseil d’EtatElections au Conseil d’Etat 2021: les trois promesses de campagne de Brigitte Wolf [3/8]Elections au Conseil d’Etat 2021: les trois promesses de campagne de Brigitte Wolf [3/8]

On fait le pointConseil d'Etat valaisan: les sortants ont-ils un bon bilan?Conseil d'Etat valaisan: les sortants ont-ils un bon bilan?

Top