France: Emmanuel Macron a nommé Edouard Philippe, maire Les Républicains du Havre, au poste de Premier ministre

Son nom était sur toutes les lèvres depuis quelques jours. Edouard Philippe, député-maire Les Républicains du Havre âgé de 46 ans, a été choisi par le président français Emmanuel Macron pour occuper le poste de Premier ministre.
15 mai 2017, 08:26
/ Màj. le 15 mai 2017 à 15:41
A 46 ans, le maire du Havre accède à Matignon.

Le président français Emmanuel Macron a nommé lundi Edouard Philippe au poste de premier ministre. Le nouveau locataire de Matignon est actuellement député-maire Les Républicains du Havre.

Le nom d'Edouard Philippe, 46 ans, avait circulé avec insistance durant le week-end. "Il est l'un de ceux qui correspondent très clairement au profil défini... expérience parlementaire, des compétences et des qualités reconnues, à l'évidence", a reconnu lundi sur Europe 1 un porte-parole du parti d'Emmanuel Macron.

 

À 46 ans, cet élu de droite et fidèle d'Alain Juppé devient le plus jeune chef de gouvernement depuis Laurent Fabius en 1984. En nommant un Premier ministre de droite après cinq ans de quinquennat socialiste, Emmanuel Macron, qui a défini son mouvement La République en marche! comme "et de droite, et de gauche", abat la première carte de sa "recomposition politique" et lance un défi à LR avant les élections législatives.

Proche de Juppé

Énarque de la promotion Marc-Bloch (1997), maître des requêtes au Conseil d'État, maire du Havre depuis 2010 et réélu au premier tour en 2014, Édouard Philippe est un proche de longue date d'Alain Juppé, dont il fut le secrétaire général à la tête de l'UMP (devenue LR) de 2002 à 2004.

 

 

Peu connu du grand public, cet avocat a également été membre du cabinet d'Alain Juppé lors de son bref passage au ministère de l'Écologie en 2007, avant de devenir directeur des affaires publiques du groupe nucléaire Areva (2007-2009).

L'ancien Premier ministre Alain Juppé lui a souhaité "bonne chance", tout en maintenant son soutien aux candidats de sa propre formation politique aux législatives. "Il a toute les qualités pour assumer la fonction difficile que le président de la République vient de lui confier et je lui souhaite évidemment bonne chance", a-t-il dit à la presse.