Etats-Unis: Trump renonce à interdire l'accès à l'armée aux transgenres

Le président américain avait signé un mémorandum interdisant à la plupart des personnes transgenres de faire l'armée. Il a cependant laissé une certaine marge de manoeuvre dans son application.
24 mars 2018, 09:13
/ Màj. le 24 mars 2018 à 09:13
Les secrétaires à la défense et à la sécurité intérieure pourront intervenir dans la mise en oeuvre de cette politique (archives).

Le président des Etats-Unis Donald Trump a signé vendredi un mémorandum interdisant à la plupart des personnes transgenres de servir dans l'armée américaine. Il a toutefois donné aux forces armées une certaine latitude dans son application.

La note présidentielle exclut des forces armées, "à l'exception de certaines circonstances limitées", les personnes transgenres ayant des antécédents de dysphorie du genre, soit "ceux qui ont pu nécessiter un traitement médical substantiel, incluant des médicaments ou un acte chirurgical".

Les secrétaires à la défense et à la sécurité intérieure pourront intervenir dans la mise en oeuvre de cette politique, précise le mémorandum.

Interdiction bloquée

La dysphorie du genre, résultant d'une forte divergence entre le sexe anatomique et le sentiment d'appartenance à un autre genre, est une affection recensée par l'association américaine de psychiatrie (APA) dans son manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM).

Donald Trump avait annoncé en juillet dernier qu'il interdirait aux personnes transgenres de servir sous les drapeaux, à rebours de la politique décidée par son prédécesseur à la Maison-Blanche, Barack Obama.

 

 

 

 

Plusieurs juges fédéraux avaient alors bloqué cette interdiction , car elle était en contradiction avec la garantie constitutionnelle d'une égale protection devant la loi. M. Trump avait renoncé à saisir la cour suprême.