Donald Trump
 20.03.2018, 22:11

Données Facebook volées: Alexander Nix, le patron de Cambridge Analytica, viré

chargement
Alexander Nix a affirmé, devant une caméra cachée, qu'il pouvait influencer des élections grâce aux données récupérées sur Facebook.

scandale Le scandale des données volées de 50 millions d'utilisateurs de Facebook a fait une première victime. Alexander Nix, la patron de Cambridge Analytica, la société à l'origine de ces manipulations qui auraient servi à faire élire Donald Trump, a été viré.

La société Cambridge Analytica, accusée d'avoir illégalement acquis des données d'utilisateurs de Facebook, a annoncé mardi la suspension de son patron Alexander Nix. Dans une enquête de la chaîne Channel, il suggère des techniques pour piéger des personnalités politiques.

Alexander Nix est suspendu avec "effet immédiat dans l'attente d'une enquête complète et indépendante", a écrit Cambridge Analytica (CA) dans un communiqué. CA affirme que les "commentaires" de M. Nix enregistrés par Channel 4, ainsi que d'autres "allégations" formulées à son encontre, "ne représentent pas les valeurs" de l'entreprise.

La chaîne de télévision Channel 4 News a diffusé lundi soir une enquête dans laquelle Alexander Nix apparaît en caméra cachée. Interrogé par un reporter qui se fait passer pour l'intermédiaire d'un riche Sri Lankais qui souhaite voir des candidats élus, il suggère des techniques pour mettre en difficulté un rival politique.

 

 

Pour la campagne de Trump

Ainsi, offrir "une grosse somme d'argent au candidat pour financer sa campagne en échange de terrains par exemple, nous aurons tout enregistré et nous effacerons le visage de notre type et posterons la vidéo sur internet". Ou encore "envoyer des filles autour de la maison du candidat". Interrogé dans le quotidien The Times, Alexander Nix a démenti avoir tenté de piéger des personnalités politiques.

Spécialisée dans la communication stratégique, Cambridge Analytica (CA) est accusée d'avoir récupéré sans leur consentement les données de 50 millions d'utilisateurs pour élaborer un logiciel permettant de prédire et d'influencer le vote des électeurs.

CA a travaillé pour la campagne du candidat républicain Donald Trump, élu président des Etats-Unis fin 2016. A la suite des révélations sur cette affaire, Facebook a indiqué avoir fermé le compte de la firme.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

États-UnisÉtats-Unis: Facebook "suspend" Cambridge Analytica, une entreprise liée à la campagne de TrumpÉtats-Unis: Facebook "suspend" Cambridge Analytica, une entreprise liée à la campagne de Trump

Réseaux sociauxBirmanie: l'ONU accuse Facebook d'avoir alimenté la crise des RohingyasBirmanie: l'ONU accuse Facebook d'avoir alimenté la crise des Rohingyas

artFacebook censure une Vénus paléolithiqueFacebook censure une Vénus paléolithique

JUSTICEPropos racistes sur Facebook contre Simone Veil condamnés en ValaisPropos racistes sur Facebook contre Simone Veil condamnés en Valais

Protection des donnéesBelgique: la justice somme Facebook de cesser de tracer les internautes belgesBelgique: la justice somme Facebook de cesser de tracer les internautes belges

Top