Direction Oberwallis
 14.08.2020, 19:00
Lecture: 4min

Uni, le Lötschental est divisé en quatre

Premium
chargement
Les présidents Hank-Jakob Rieder et Reinhard Tannast doivent étroitement collaborer.

Direction Oberwallis Les quatre communes de Ferden, de Wiler, de Kippel et de Blatten comptent respectivement 240, 600, 320 et 250 habitants. Et chacune tient à son indépendance.

De l’extérieur, c’est un non-sens. De l’intérieur, c’est une évidence. Les quatre municipalités qui composent le Lötschental sont autonomes et doivent le rester. «Il n’y a aucun besoin de fusionner», insiste Hank-Jakob Rieder, président de Wiler. «Dans la vallée, on est en retard sur les problèmes et donc sur les solutions. Un mariage n’est pas à l’ordre du jour.» Son homologue de Kippel, Reinhard Tannast, acquiesce: «Nous travaillons ensemble, mais chacun tient à son identité.»

Fusionner, c’est risquer de...

À lire aussi...

Direction OberwallisDans le Lötschental, exorciser la peur en fabriquant son propre masqueDans le Lötschental, exorciser la peur en fabriquant son propre masque

Direction OberwallisAndrea Ebener, orfèvre des traditions du LötschentalAndrea Ebener, orfèvre des traditions du Lötschental

Direction OberwallisLe Lötschental, ce canton indépendant, plus proche de Berne que de SionLe Lötschental, ce canton indépendant, plus proche de Berne que de Sion

Direction OberwallisNotre carnet de route au Lötschental (4/4)Notre carnet de route au Lötschental (4/4)

Projet piloteRemembrement géant de terres agricoles dans le LötschentalRemembrement géant de terres agricoles dans le Lötschental

Top