Direction Oberwallis
 28.07.2020, 19:00
Lecture: 4min

Sous son linceul, le glacier du Rhône pleure sur nos têtes

Premium
chargement
Jadis majestueux et imposant, le glacier du Rhône est aujourd'hui sombre et maigre.

Direction Oberwallis Pour son opération Direction Oberwallis, «Le Nouvelliste» vous emmène dans les viscères du mythique glacier du Rhône. Ici, les touristes assistent au dernier souffle d’une glace en agonie, entre fascination et prise de conscience écologique.

Le crissement du frein à main, l’écho du cor des Alpes. Devant, les curieux aux smartphones. Derrière, l’illustre hôtel Belvédère. Tout respire l’attraction touristique. Evidemment: cela fait depuis la fin des années 1800 que l’on serpente les derniers virages du Valais pour le contempler. Lui. Le glacier du Rhône.

Si, jadis, on venait vénérer son gabarit majestueux, aujourd’hui on vient pour une tout autre raison. Le voir agoniser, sous nos yeux. Maigre, gris et drapé sous un linceul fait de bâches. On est même 600 à...

À lire aussi...

Direction OberwallisSalgesch, la vraie commune bilingue du canton?Salgesch, la vraie commune bilingue du canton?

Direction OberwallisAlbinen, le village qui agit pour gagner des habitantsAlbinen, le village qui agit pour gagner des habitants

Direction OberwallisDans les entrailles des grandes oreilles de LoècheDans les entrailles des grandes oreilles de Loèche

Top