Coupe du monde 2018 en Russie
 01.12.2017, 13:35

Mondial 2018: "Nous allons organiser la plus belle Coupe du monde de l'histoire!", la promesse de Gianni Infantino

chargement
Le président de la FIFA Gianni Infantino s'est exprimé quelques heures avant le tirage au sort au Kremlin lors d'une conférence de presse,

Mondial 2018 Le président de la FIFA s'est exprimé quelques heures avant le tirage au sort de ce vendredi après-midi. Le Valaisan en est certain, la Coupe du monde en Russie sera la plus belle de l'histoire.

"Nous allons organiser la plus belle Coupe du monde de l'histoire !" Gianni Infantino en est persuadé: la Coupe du monde 2018 en Russie sera une grande réussite.

Le président de la FIFA s'est exprimé quelques heures avant le tirage au sort au Kremlin lors d'une conférence de presse tenue conjointement avec Vitaly Mutko, l'homme fort du sport russe et le patron du Comité d'organisation de la Coupe du monde 2018. "Tout est pratiquement prêt et ce qui ne l'est pas aujourd'hui le sera demain, se félicite Gianni Infantino. L'investissement des autorités russes autour de cette Coupe du monde est extraordinaire. La Russie entend célébrer le football avec le monde entier. Son sens de l'hospitalité est reconnu par tous. Elle proposera une offre unique aux supporters étrangers en termes de transport. Je suis convaincu que le regard que l'on peut porter aujourd'hui sur la Russie sera bien différent après cette Coupe du monde qui n'est pas seulement le plus grand événement sportif au monde, mais aussi le plus grand événement social."

 

 

Dans cette conférence de presse très vite "vampirisée" par la problématique du dopage dans le sport russe en raison de la seule présence de Vitaly Mutko, Gianni Infantino assure que la décision que prendra mardi le Comité International Olympique de suspendre ou non les sportifs russes pour les prochains Jeux de Pyeonghang "n'aura aucun impact sur la Coupe du monde". "Il n'y a pas beaucoup d'autres sports où les contrôles sont aussi fréquents que dans le football, poursuit le Valaisan. S'il y avait un problème de dopage dans le football, on le saurait !"

Après l'élimination de l'Italie devant la Suède, Gianni Infantino n'aura plus qu'une seule équipe à supporter pour sa première Coupe du monde en tant que président de la FIFA: la Suisse. Le Valaisan n'a pas voulu afficher ses préférences sur la composition du groupe dans lequel figurera la Suisse en juin prochain. "Je veux juste dire une seule chose: la Suisse peut battre tout le monde", lâche-t-il avec force.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Mondiaux 2018Mondial 2018 : pour Vladimir Petkovic, le sélectionneur suisse, "il n'y a jamais un adversaire facile"Mondial 2018 : pour Vladimir Petkovic, le sélectionneur suisse, "il n'y a jamais un adversaire facile"

Mondial 2018Mondial 2018: invité par Poutine, Sepp Blatter ira à la Coupe du monde en RussieMondial 2018: invité par Poutine, Sepp Blatter ira à la Coupe du monde en Russie

Mondial 2018Mondial 2018: dix joueurs de l'équipe de Suisse dévoilent dans quel groupe ils aimeraient se retrouverMondial 2018: dix joueurs de l'équipe de Suisse dévoilent dans quel groupe ils aimeraient se retrouver

Top