Coupe du monde 2018 en Russie
 15.06.2018, 12:01

Coupe du monde: Lionel Lachat profite des matchs de la Suisse pour voyager

chargement
Lionel Lachat est un habitué des matchs de l'équipe nationale. A Rostov, il portera le maillot avec le numéro de Gelson Fernandes.

supporter Lionel Lachat s'est envolé jeudi soir pour Rostov où il suivra le match Brésil-Suisse avec quelques amis. Il suit l'équipe nationale depuis une dizaine d'années. Chaque déplacement est l'occasion de découvrir un nouveau pays et de côtoyer les supporters adverses.

Lionel Lachat adore le foot, forcément. Mais s’il a atterri à Rostov, hier matin, là où la Suisse défiera le Brésil dimanche, c’est aussi parce que ce Biennois de naissance, établi à Nendaz depuis une trentaine d’années, profite de suivre l’équipe nationale pour voir du pays. «J’admets, le match est parfois un alibi pour voyager, découvrir des endroits souvent exotiques où je n’aurais jamais mis les pieds en d’autres circonstances et côtoyer d’autres supporters, sourit-il. C’est ce qui me plaît le plus, au-delà du match en lui-même et du résultat. J’ai de super souvenirs des Iles Féroé, par exemple. En juin 2017, la Suisse s’y était imposée 2-0. J’avais surtout été marqué par la beauté du pays, l’accueil des habitants et la fête avec les supporters féroïens. Il y a une atmosphère et un état d’esprit, autour des équipes nationales, qu’on ne retrouve pas avec les clubs. Les fans sont moins agressifs, plus colorés. C’est bien plus sain.»

Il a vu tous les matchs qualificatifs

Lui qui ne se rend qu’occasionnellement à Tourbillon sera donc servi, en termes d’ambiance, à Rostov. Le Brésil, c’est à peu près ce qui se fait de mieux au niveau de ses supporters, de l’enthousiasme et des couleurs. Lionel Lachat, responsable d’un magasin de sport à Nendaz, s’est envolé avec deux amis genevois et un autre qui est parti de Singapour. Là-bas, il s’attend à tomber sur d’autres supporters valaisans. «Lianel Gay, par exemple, passera tout le mois en Russie. C’est un habitué. Il doit compter 105 matchs de l’équipe nationale. Moi, j’en suis à 40. C’est vrai que je me suis pris au jeu depuis une petite dizaine d’années. Depuis, je fais quasiment tous les déplacements. Je n’ai pas raté un match des qualifications.»

Trouver des billets ne va pas de soi

Le Valaisan d’adoption, malgré sa fidélité à l’équipe de Suisse, a sué pour décrocher des billets pour la Coupe du monde. Après avoir attendu que la Suisse se qualifie et qu’elle connaisse son programme, il a d’abord échoué dans sa quête de sésames sur le site internet de la FIFA. «Heureusement, j’ai eu plus de succès lors de la deuxième phase. Le Brésil, ça tombait bien. Ce n’est pas le match le plus facile; il ne sera pas décisif non plus. Mais quelle affiche! C’est mieux de l’affronter d’entrée. Un exploit est toujours possible.»
Il l’admet volontiers. Il ne connaît pas grand-chose de Rostov-sur-le-Don. Par contre, il connaît suffisamment le foot pour avoir confiance aux chances de la Suisse de sortir de la poule. «Je crains davantage la Serbie que le Costa Rica. La Suisse n’est pas toujours très excitante à voir jouer. Mais elle est capable de grandes choses, aussi. Elle a les moyens de passer», assure-t-il en enfilant son maillot, en coiffant son bonnet et en rangeant ses dizaines de bracelets aux couleurs suisses qu’il compte bien échanger avec d’autres fans.

Si la Suisse est en finale...

Lionel Lachat, marié et deux enfants, ne s’éternisera toutefois pas en Russie. Il aurait bien aimé prolonger l’aventure. Mais à peine de retour en Valais, mardi, il bouclera d’autres valises. «Celle des vacances en famille, se réjouit-il. Je ne retournerai donc pas en Russie cet été. A moins que la Suisse dispute la finale...»


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

brésil - suisseCoupe du monde: Neymar, une star parmi les starsCoupe du monde: Neymar, une star parmi les stars

FootballCoupe du monde 2018: ils sont Brésiliens et ont porté le maillot du FC Sion, séquence souvenir avec ceux qui les ont côtoyésCoupe du monde 2018: ils sont Brésiliens et ont porté le maillot du FC Sion, séquence souvenir avec ceux qui les ont côtoyés

la questionCoupe du monde 2018: comment arrêter Neymar?Coupe du monde 2018: comment arrêter Neymar?

Top