Coupe du monde 2018 en Russie
 18.06.2018, 19:30
Lecture: 4min

Coupe du monde: la Suisse a opposé son courage et sa solidarité aux individualités brésiliennes

Premium
chargement
Christophe Spahr, journaliste au "Nouvelliste."

time-out Individuellement, il n'y avait pas photo entre le Brésil, ses artistes dotés d'une technique exceptionnelle, et la Suisse. Elle a su opposer son courage et sa solidarité pour obtenir un match nul historique. La chronique de Christophe Spahr, responsable des sports au "Nouvelliste."

Coupe du monde: la solidarité vaut bien de fortes individualités

Il n’est pas interdit de penser que le sélectionneur brésilien Tite n’aurait pas choisi un seul joueur suisse dans sa liste des 23. Parce qu’il dispose d’individualités exceptionnelles et que ses joueurs sont parmi les meilleurs à leur poste. Heureusement, le foot, le sport en général, ne se limite pas à une somme d’individualités. La Suisse a prouvé qu’avec un gros cœur,...

À lire aussi...

FootballCoupe du monde 2018: l'équipe de Suisse balaie les interrogations et inspire confianceCoupe du monde 2018: l'équipe de Suisse balaie les interrogations et inspire confiance

comparaisonCoupe du monde 2018: comment la Suisse peut-elle éviter de revivre le scénario de 2010?Coupe du monde 2018: comment la Suisse peut-elle éviter de revivre le scénario de 2010?

FootballBrésil-Suisse en compagnie de Mathias ReynardBrésil-Suisse en compagnie de Mathias Reynard

dimancheCoupe du monde 2018: ils portent un regarde croisé sur le foot au Brésil et en SuisseCoupe du monde 2018: ils portent un regarde croisé sur le foot au Brésil et en Suisse

Top