Coupe du monde 2018 en Russie
 16.07.2018, 12:44

Coupe du monde 2018: près de 300 gardes à vue et un mort lors des célébrations de la victoire française

chargement
Les CRS ont fini par évacuer les Champs Elysées à coups de canons à eau et de grenades lacrymogènes.

violences La fête de la victoire française en finale de Coupe du monde a été entachées par des émeutes un peu partout dans le pays. Près de 300 personnes ont été placée en garde à vue. Un homme de 50 ans s'est tué en plongeant dans un canal à Annecy.

Près de 300 personnes ont été placées en garde à vue en France à la suite des incidents qui ont marqué dimanche soir les célébrations de la victoire de l'équipe de France à la Coupe du Monde, selon le ministère de l'Intérieur. Un homme est mort à Annecy.

A Annecy (Haute-Savoie), un homme de 50 ans qui fêtait la victoire s'est tué en sautant dans un canal où la hauteur de l'eau n'était que de 50 centimètres. A Paris, 102 personnes ont été interpellées dont 90 placées en garde à vue.

Des échauffourées ont opposé les forces de l'ordre à des casseurs qui ont dégradé et pillé des magasins, endommagé des voitures, dans le quartier des Champs-Elysées où des centaines de milliers de supporters s'étaient rassemblés pour fêter le sacre de la France. Douze à quinze enseignes de l'avenue ont été vandalisées (vitrines brisées, dégradations diverses, vols), a précisé la préfecture de police.

 

 

Rixe sur les Champs-Elysées

Une rixe entre deux groupes violents en haut des Champs-Elysées a fait un blessé grave, a-t-on précisé. Des incidents sont survenus dans plusieurs villes de province : Lyon, Marseille, Mulhouse, Nantes, Strasbourg.

 

 

Quarante-cinq policiers et gendarmes ont été blessés mais aucun grièvement. "Il n'y a pas eu d'incident significatif pendant la journée et la soirée qui ont été essentiellement festives et bon enfant. Néanmoins il y a eu quelques débordements dans certaines grandes villes", déclare-t-on au ministère de l'Intérieur.

A Lyon, 30 personnes ont été interpellées et placées en garde à vue à la suite de heurts autour de la "fan zone" de la place Bellecour entre la police et une centaine de casseurs qui s'en sont pris notamment à un camion d'intervention. Les policiers ont répliqué aux tirs de projectiles, dont des bouteilles de verre, par des jets de gaz lacrymogène.

Parmi les 30 personnes placées en garde à vue, "dix-huit l’ont été pour vols par effraction", précise la préfecture. Onze policiers ont été légèrement blessés dans les affrontements.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

fêteCoupe du monde 2018: un Valaisan au milieu de la foule parisienne raconte sa finaleCoupe du monde 2018: un Valaisan au milieu de la foule parisienne raconte sa finale

heureuxCoupe du monde 2018: la presse croate célèbre la défaite en finale comme une victoireCoupe du monde 2018: la presse croate célèbre la défaite en finale comme une victoire

Coupe du mondeCoupe du monde 2018: la finale interrompue 25 secondes par l'intrusion des Pussy RiotCoupe du monde 2018: la finale interrompue 25 secondes par l'intrusion des Pussy Riot

FootballCoupe du monde 2018: la Fédération argentine met fin au contrat de Jorge SampaoliCoupe du monde 2018: la Fédération argentine met fin au contrat de Jorge Sampaoli

live
Coupe du monde 2018Coupe du monde 2018: la France est championne du monde pour la seconde fois de son histoireCoupe du monde 2018: la France est championne du monde pour la seconde fois de son histoire

Top