Coronavirus
 15.05.2020, 05:30

Un effort collectif, le billet de Sidney Kamerzin

chargement
Sidney Kamerzin, conseiller national (PDC).

Tribune libre Après un temps d’arrêt démocratique, la politique reprend vie un peu partout, surtout à Berne. Nos élus aux Chambres fédérales prennent la plume pour rendre compte de leur travail et donc de vos préoccupations. Loin du perchoir, entre la session extraordinaire qui vient de s’achever et celle qui débute en juin, ils s’installent, un temps, à notre Tribune libre. Un rendez-vous à retrouver durant les cinq prochaines semaines, le mercredi et le vendredi.

Une crise permet de tester la capacité des décideurs à gérer rapidement une situation complexe, et celle d’une communauté à absorber un choc et traverser une période troublée. En réalité, la crise révèle la force d’un peuple dans son ensemble. En cette période d’accalmie que l’on espère définitive, une analyse de trois secteurs clés donne des indications sur notre aptitude à surmonter l’épreuve.

Pour notre économie, le choc est rude. Et pourtant, nos entreprises ont démontré leur capacité à s’adapter, aussi bien du côté des employés que des employeurs, notamment par l’innovation des conditions de travail. Un soutien fédéral sans précédent a été mis en place rapidement. Les crédits Covid cautionnés par la Confédération, susceptibles d’être débloqués en moins d’une heure, éviteront bien des faillites. Les indemnités pour réduction des horaires de travail sont en principe versées sans délai, et ont été étendues aux propriétaires-salariés de sociétés. Et là où la Confédération faisait défaut, nos autorités cantonales ont pris le relais avec par exemple une aide accrue aux indépendants.

Pour notre tourisme, le choc est tout aussi rude, avec une baisse vraisemblable de la moitié des nuitées. Ce secteur bénéficiera cependant d’une aide fédérale de 40 millions, dont la moitié en faveur des acteurs institutionnels locaux. Les établissements publics s’appliquent à respecter scrupuleusement les normes prononcées et l’activité touristique reprendra bientôt ses droits.

Notre viticulture souffre. Les caves sont pleines et l’encavage de la récolte 2020 augmentera davantage les stocks. Les recettes sont en chute libre après les annulations de manifestations et la fermeture des établissements publics. La députation fédérale valaisanne à Berne se bat pour aider le secteur au niveau des importations, de la promotion ou de la consommation. Et les Valaisannes et Valaisans démontrent au quotidien leur solidarité avec nos producteurs locaux, par des actions sur les réseaux sociaux par exemple.

Les acteurs dans le domaine de la santé, auxquels je souhaiterais dire un merci tout particulier, les acteurs économiques et sociaux, ont tous tiré à la même corde, celle de l’entraide et de l’effort, pour s’en sortir. Enfin, au niveau politique, les idéologies partisanes et les clivages ont été dépassés pour trouver un équilibre précaire, mais nécessaire. En somme, le pays tout entier, et notre canton en particulier, affronte comme un seul homme cet ennemi invisible et sournois, que nous vaincrons.

Demain, nous pourrions être confrontés à d’autres situations de crise. Je suis convaincu qu’à nouveau nous saurons trouver les ressources et puiser dans nos profondes racines pour affronter un nouvel adversaire, peut-être encore plus redoutable.

C’est cela, la force d’une collectivité.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Tribune libreLes crèches, bientôt un service public? Le billet de Mathias ReynardLes crèches, bientôt un service public? Le billet de Mathias Reynard

Top