Coronavirus

Travail social: les professionnels démunis face à l’épuisement émotionnel

chargement

étude Le domaine du travail social en Suisse est fortement marqué par la crise du coronavirus. Près d’une personne sur trois fait face à un risque élevé d’épuisement émotionnel.

 29.04.2021, 15:17
Pendant le semi-confinement du printemps dernier, 94,7% des établissements de travail social sont restés ouverts, selon l'étude (illustration).

En Suisse, les travailleurs sociaux sont davantage sollicités en raison de la pandémie. Les demandes se multiplient alors que les conditions de travail se compliquent en raison des règles sanitaires en vigueur. 

Résultat: selon une étude commanditée par l’Association professionnelle suisse du travail social dévoilée ce jeudi, un peu plus de 31% des personnes sondées se sentent menacées d’épuisement au niveau émotionnel.

 

 

Les résultats de cette enquête, menée par l’Institut du travail social et de la santé de la Haute école spécialisée du nord-ouest de la Suisse, ne sont disponibles qu’en allemand. Nous en avons relevés quelques-uns que nous vous présentons ici sous forme d’infographie.

 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PrévisionsCoronavirus: près de 60’000 personnes de plus à l’aide sociale en Suisse en 2021 et 2022?Coronavirus: près de 60’000 personnes de plus à l’aide sociale en Suisse en 2021 et 2022?

Top