Coronavirus
 13.01.2021, 05:30
Lecture: 5min

Tennis et coronavirus: un simple grillage les prive de leur sport

Premium
chargement
Jérôme Zen Ruffinen et son fils Léo, 16 ans, ne peuvent plus échanger des balles en raison du grillage qui délimite les courts.

cocasse Jérôme Zen Ruffinen et son fils Léo, 16 ans, ne peuvent plus taper des balles sur un court de tennis. En raison du grillage, la surface est considérée comme une installation sportive fermée.

«J’ai le droit d’entraîner des juniors, autant que je veux, mais pas d’échanger quelques balles avec mon fils que je côtoie tous les jours à la maison.» Jérôme Zen Ruffinen, moniteur J+S, en a gros sur la patate en fixant du regard le grillage du TC Veyras. C’est cela qui le prive de son sport préféré depuis quelques semaines et...

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 19 janvierCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 19 janvier

CoronavirusArmée: 90 militaires en quarantaine après un test positif à la variante anglaiseArmée: 90 militaires en quarantaine après un test positif à la variante anglaise

PandémieCoronavirus: le nombre de cas en baisse en ValaisCoronavirus: le nombre de cas en baisse en Valais

La belle histoire du jourCoronavirus: à Saxon, elle offre des tatouages aux femmes touchées par un cancer du seinCoronavirus: à Saxon, elle offre des tatouages aux femmes touchées par un cancer du sein

En baisseCoronavirus: en Suisse, la fréquentation des transports publics a chuté de 60% en un anCoronavirus: en Suisse, la fréquentation des transports publics a chuté de 60% en un an

Top