Coronavirus

Tennis et coronavirus: un simple grillage les prive de leur sport

chargement

cocasse Jérôme Zen Ruffinen et son fils Léo, 16 ans, ne peuvent plus taper des balles sur un court de tennis. En raison du grillage, la surface est considérée comme une installation sportive fermée.

 13.01.2021, 05:30
Lecture: 4min
Premium
Jérôme Zen Ruffinen et son fils Léo, 16 ans, ne peuvent plus échanger des balles en raison du grillage qui délimite les courts.

«J’ai le droit d’entraîner des juniors, autant que je veux, mais pas d’échanger quelques balles avec mon fils que je côtoie tous les jours à la maison.» Jérôme Zen Ruffinen, moniteur J+S, en a gros sur la patate en fixant du regard le grillage du TC Veyras. C’est cela qui le prive de son sport préféré depuis quelques semaines et...

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 14 avril.Coronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 14 avril.

InterditCoronavirus: la menace d’une nouvelle saison blanche grandit pour les séries inférieures de footballCoronavirus: la menace d’une nouvelle saison blanche grandit pour les séries inférieures de football

SoulagementCoronavirus: «C’est reparti, le téléphone ne cesse de sonner», se réjouissent les centres sportifsCoronavirus: «C’est reparti, le téléphone ne cesse de sonner», se réjouissent les centres sportifs

AssouplissementCoronavirus et réouvertures: les petits lieux culturels jubilent, les grandes manifestations se désespèrentCoronavirus et réouvertures: les petits lieux culturels jubilent, les grandes manifestations se désespèrent

AdaptéCoronavirus: les malades du Covid-19 ne devront être vaccinés qu’une foisCoronavirus: les malades du Covid-19 ne devront être vaccinés qu’une fois

Top