Coronavirus
 13.05.2020, 17:18

Ski alpin et coronavirus: Crans-Montana n’est pas fermée à des courses sans spectateurs

chargement
La Nationale vivra-t-elle des courses sans spectateurs en janvier 2021?

Sans public? Les organisateurs des épreuves de Coupe du monde de Crans-Montana ne ferment pas la porte à des épreuves disputées sans public lors de la saison prochaine.

Le Coronavirus ne connaît plus de saisons. Alors que les sports d’été s’ingénient à trouver des solutions pour assurer la reprise des compétitions, la pandémie s’invite déjà dans l’organisation des disciplines hivernales. Markus Waldner, directeur de la coupe du monde masculine de ski alpin, évoque la possibilité de courses à huis clos pour le prochain hiver. Il le fait dans une interview accordée au «Krone». «Nous observons les approches tentées par football et par la formule un», confie-t-il au journal autrichien.

Une Coupe du monde confinée?

«Les courses sans public sont l’une des possibilités pour le prochain exercice. Les épreuves se disputaient en majorité dans de telles conditions il y a 40 ou 50 ans. Même sans les fans, elles donneraient un produit très attractif pour les télévisions», motive le membre de la Fédération Internationale de ski.

Même si Crans-Montana ne figure pas au programme du circuit des hommes, la station valaisanne pourrait se retrouver confrontée à ce scénario pour les épreuves féminines programmées le 22 et le 23 janvier 2021. «Nous n’avons aucun a priori qui nous incite à dire que nous ne les organiserons pas en cas d’interdiction de présence du public», confie Marius Robyr. «Nous sommes ouverts à la discussion sur le sujet.» Une descente et un super-G figurent au programme du week-end valaisan.

Le président du comité d’organisation de l’unique étape du cirque blanc en Valais sait que les aspects financiers détermineront le destin d’une Coupe du monde en mode confiné. «Un tel cas de figure passe par une analyse précise des coûts afin de pouvoir nous mettre à table avec tous nos partenaires, CMA, les communes, le canton ou Swiss ski. La fédération maintiendrait-elle sa contribution en cas de huis clos? Il faut étudier tous ces éléments avant de se prononcer de manière définitive. Je me mets aussi à la place des athlètes. Que feront-ils si les organisateurs refusent de mettre sur pied des courses sans public? Ils ont déjà connu une fin de saison abrupte. Ils ne peuvent pas se retrouver privés de compétition pendant tout l’hiver.»

L’absence de public empêcherait aussi l’organisation des nombreuses animations qui entourent les courses comme la remise des dossards. «Au niveau de l’ambiance, ce serait une catastrophe» conclut Marius Robyr.

A lire aussi : Les épreuves de Coupe du monde de Crans-Montana en juge de paix?

A lire aussi : Le selfie de Ramon Zenhäusern: «J’ai eu du temps pour me reposer»


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

FormationCes étudiants valaisans qui n’échapperont pas aux examens finauxCes étudiants valaisans qui n’échapperont pas aux examens finaux

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 3 juinCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 3 juin

SociétéSexualité et déconfinement: s’amuser… en restant vigilantSexualité et déconfinement: s’amuser… en restant vigilant

TransportsCoronavirus: des retards sur des chantiers CFF font grincer des dents au TessinCoronavirus: des retards sur des chantiers CFF font grincer des dents au Tessin

DéconfinementCoronavirus et restos: comment s'organisent nos voisins européens?Coronavirus et restos: comment s'organisent nos voisins européens?

Top