Coronavirus

Retards de livraison chez Lonza: «Il est faux de dire que le Valais est responsable de ces difficultés»

chargement

Vaccins Lonza peine à livrer le principe actif du vaccin Moderna et retarde sa distribution. La cause principale est le manque de personnel, notamment la difficulté à engager des ressortissants non européens. Christophe Darbellay répond aux critiques.

 26.04.2021, 21:12
Pour Christophe Darbellay, Lonza s’est développée très rapidement ces dernières années en créant plus de 1200 emplois.

Les retards de livraison des vaccins de Moderna sont dus à Lonza qui en fournit le principe actif, dans son usine de Viège. Cette révélation de la presse dominicale fait beaucoup parler en Suisse et au-delà.

Le problème est lié au manque de personnel qualifié dont l’origine est peut-être d’ordre légal ou administratif. La réglementation relative aux pays tiers limite en effet le nombre de travailleurs autorisés à venir en Suisse en provenance de pays non-membres de l’Union européenne. L’administration valaisanne retarderait-elle l’arrivée d’ingénieurs qualifiés?

En charge de l’économie et de la formation, le conseiller d’Etat Christophe Darbellay répond aux critiques.

Ce retard est-il imputable au Valais ou à la Confédération?

Il est faux de dire que le Valais est responsable de ces difficultés. Il ne s’agit d’ailleurs pas d’une compétence des cantons. Ces derniers ne font que donner leur préavis et c’est le service des migrations qui décide, à Berne. Mais nous n’avons aucun problème avec la Confédération et Lonza n’en a pas non plus avec nous pour obtenir sa force de travail. En 2020, 17 postes lui ont été attribués sur le contingent cantonal et 5 sur la réserve fédérale. Aujourd’hui, aucune demande n’est pendante au canton et toutes celles qui ont été présentées ont été acceptées.

Lonza s’est-elle trop avancée en acceptant de produire une partie du vaccin?

Elle n’est pas la seule entreprise productrice de vaccins à connaître des complications. Le problème vient de la difficulté à trouver du personnel hautement qualifié dans un domaine aussi spécialisé. Les profils recherchés par Lonza sont des spécialistes dans le domaine des biotechs, profils relativement rares en Suisse.

Je rappelle que Lonza a installé de nouvelles lignes de production en huit mois, un processus qui prend normalement deux ans et demi. Elle a créé plus de 1200 nouveaux postes. Il n’est pas étonnant qu’il y ait quelques accrocs.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Gestion de la pandémieEn Valais, la vaccination contre le coronavirus va démarrer en pharmacieEn Valais, la vaccination contre le coronavirus va démarrer en pharmacie

Gestion de la pandémieVaccination Covid: en Valais, tout le monde peut s’inscrireVaccination Covid: en Valais, tout le monde peut s’inscrire

LA CHRONIQUE DU WALLISER BOTEComment la Lonza va changer le Haut-Valais. La chronique d’Armin BregyComment la Lonza va changer le Haut-Valais. La chronique d’Armin Bregy

VaccinCoronavirus-Lonza: pour le chef de Moderna Suisse, la Confédération n’a pas raté le cocheCoronavirus-Lonza: pour le chef de Moderna Suisse, la Confédération n’a pas raté le coche

Top