Coronavirus
 26.03.2020, 00:01

Pas d’union sacrée derrière le confinement strict

Premium
chargement
1/2  

SANTÉ Une partie des médecins sont convaincus que la discipline des Suisses et les mesures prises sont suffisantes pour combattre le virus. Une association de généralistes en demande plus. Une partie des médecins sont convaincus que la discipline des Suisses et les mesures prises sont suffisantes pour combattre le virus. Une association de généralistes en demande plus.

Après la France et l’Italie, l’Inde a décrété, avant-hier, trois semaines de confinement total. Le but: enrayer la propagation du coronavirus. A l’inverse, au Royaume-Uni, la stratégie première a été celle de l’immunité collective. En laissant l’épidémie circuler, les autorités espéraient rendre la population résistante au virus. Revirement la semaine dernière: le premier ministre Boris Johnson a demandé à ses concitoyens d’éviter tout contact social et tout déplacement «non essentiel» et recommandé aux personnes âgées et aux femmes enceintes de...

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: les nouvelles du vendredi 3 avrilCoronavirus: les nouvelles du vendredi 3 avril

PANDÉMIECoronavirus: «Le taux d’hospitalisation est inférieur dans le Haut-Valais par rapport au Valais romand»Coronavirus: «Le taux d’hospitalisation est inférieur dans le Haut-Valais par rapport au Valais romand»

CadeauCoronavirus: un don de 100’000 francs pour l’Hôpital du ValaisCoronavirus: un don de 100’000 francs pour l’Hôpital du Valais

récitCoronavirus: la folle histoire du masque de plongée Decathlon adopté par des soignants du monde entierCoronavirus: la folle histoire du masque de plongée Decathlon adopté par des soignants du monde entier

Les clubs et la criseCoronavirus: l’Icon Team Valais plus connecté que jamaisCoronavirus: l’Icon Team Valais plus connecté que jamais

Top