Coronavirus
 11.05.2020, 07:00

Pandémie: Les librairies rouvrent aujourd'hui

chargement
Dans la librairie Des livres et moi à Martigny, les plexiglass ont été installés, mesure d’hygiène obligent.

Déconfinement A l’instar des salons de coiffure ou des cabinets de physiothérapeutes, les libraires reprennent leurs activités. Sous haute protection.

Un retour à la normale attendu. Dès aujourd’hui, les librairies du canton rouvrent leurs portes tout en respectant avec précision les règles édictées par l’OFSP.

Que ce soit à La Liseuse à Sion, A l’ombre des jeunes filles en fleurs à Monthey ou encore à la librairie du Baobab et chez Des livres et moi à Martigny, les précautions d’usages ont été prises.

Françoise Berclaz, présidente des libraires de l’Association suisse des diffuseurs, éditeurs et libraires, à La Liseuse précise: «Nous avons reçu des directives de «Livres suisses» qui est notre association des éditeurs, diffuseurs et libraires et qui suivent les recommandations de la Confédération. Comme tout le monde, nous allons respecter la distance de courtoisie, comme on l’appelle, nous avons équipé la librairie de solutions hydroalcooliques, nous allons aussi créer des chemins dans la librairie et nous proposons des masques en plexiglass.»

Même son de cloche chez Yasmina Giaquinto de la librairie du Baobab, de Cédric Giovanola à Monthey ou de Nathalie Romanence à Martigny qui ajoute: «Nous surveillons les distance de sécurité et nous avons fait un parcours fléché pour que les clients ne se croisent pas. Nous avons aussi ouvert une porte de sortie différente de celle de l’entrée.»

Le livre, vecteur de transmission?

«Je n’ai jamais pensé que le livre pouvait être un vecteur de virus. A la base, le livre est un vecteur de culture et non de virus!» déclare Françoise Berclaz. Et d’ajouter: «Je pense qu’il faut maintenant faire face à cette pandémie et oser risquer de rencontrer ce virus sinon on ne va jamais s’en sortir… Le confinement qui dure maintenant depuis deux mois a généré d’autres maladies comme les maladies de l’âme qui sont aussi dangereuses que le virus lui-même.»

 

L’info solidaire
Dans la situation sanitaire hors normes que nous vivons, la rédaction du «Nouvelliste» se mobilise afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi d’ouvrir en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise.
Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Pour nous. Pour vous. Soyons solidaires autour d’elle. http://abo.lenouvelliste.ch

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
pandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 9 juilletCoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 9 juillet

Travailleurs de l’ombreCoronavirus: les entreprises de nettoyage s’activent dans l’ombre pour la sécurité de tousCoronavirus: les entreprises de nettoyage s’activent dans l’ombre pour la sécurité de tous

dangerHôpital du Valais: potentiellement contaminés, 615 000 masques de protection fournis par l’armée doivent être échangésHôpital du Valais: potentiellement contaminés, 615 000 masques de protection fournis par l’armée doivent être échangés

CoronavirusCovid-19: les foyers valaisans semblent éteintsCovid-19: les foyers valaisans semblent éteints

infectionsCoronavirus: un quart des contaminations ont eu lieu à l’étrangerCoronavirus: un quart des contaminations ont eu lieu à l’étranger

Top