Manifs contre le pass Covid jeudi soir: à Berne, la police a eu recours à un canon à eau

Jeudi soir, deux manifestations ont réuni au total plusieurs milliers de personnes à Berne et Bienne. Dans la capitale, la police a utilisé un canon à eaux devant le Palais fédéral. La contestation s'est dispersée vers 22 heures.
17 sept. 2021, 07:32
/ Màj. le 17 sept. 2021 à 17:23
Dans la soirée, la police a utilisé un canon à eau devant le Palais fédéral.

L’opposition aux mesures de lutte contre la pandémie continue de se manifester dans la rue. Comme lundi à Delémont, près d’un millier de personnes ont bruyamment manifesté jeudi soir à Bienne. A Berne, elles étaient plusieurs milliers.

Canon à eau

A Berne, on comptait plusieurs milliers de personnes sur la seule Bahnhofplatz, a constaté un journaliste de Keystone-ATS. Des sifflets ont été entendus à plusieurs reprises et de nombreux manifestants ont brandi des drapeaux suisses et d’autres cantons.



La manifestation non autorisée qui a rassemblé jeudi soir dans la capitale des milliers d’opposants aux mesures prises pour endiguer la pandémie de coronavirus s’est dispersée vers 22 heures. Plus tôt dans la soirée, la police a fait usage d’un canon à eau devant le Palais fédéral.

Selon la police, ce déploiement était devenu nécessaire: des manifestants isolés avaient poussé la barrière servant à protéger le Palais fédéral et lancé des pétards.



La place s’est vidée relativement vite. Des affrontements verbaux ont toutefois eu lieu entre les manifestants et la police près de la gare principale, a constaté un journaliste de Keystone-ATS.

Pour des raisons de sécurité, plusieurs rues ont dû être fermées, a écrit la police cantonale bernoise sur Twitter. La circulation a donc été entravée et les transports publics affectés. 

Aucun incident à Bienne

A Bienne, aucun incident n’a été signalé lors du cortège autorisé qui a traversé la ville. 

Des affiches appelant à manifester avaient été apposées dans les rues de Bienne depuis plusieurs jours, appel relayé sur les réseaux sociaux.