Coronavirus
 05.08.2020, 17:30

Lutte contre le coronavirus: le Valais a les moyens de garder la main

chargement
Le président du gouvernement valaisan Christophe Darbellay heureux de recevoir la visite des deux présidents des Chambres fédérales, Isabelle Moret et Hans Stöckli.

Pandémie En visite en terres valaisannes pour mesurer les conséquences économiques, sociales et sanitaires de la pandémie de Covid-19, la présidente du Conseil national Isabelle Moret et son homologue du Conseil des Etats Hans Stöckli se sont dits impressionnés par les compétences développées en Valais.

«J’ai été réellement impressionnée par le professionnalisme et l’engagement du médecin cantonal et des hôpitaux.» En visite ces dernières heures en Valais avec son homologue du Conseil des Etats Hans Stöckli, la présidente du Conseil national Isabelle Moret n’a pas été avare en compliments pour les responsables sanitaires valaisans mais aussi pour le gouvernement cantonal. «On le sent prêt à prendre les bonnes décisions en cas de flambées locales. Si la Confédération a logiquement pris les premières décisions, il est juste aujourd’hui que les cantons reprennent la main.»

A lire aussi: La présidente Isabelle Moret en Valais

Des secteurs sans perspective d’avenir

Désireux de prendre le pouls sanitaire, économique et social sur le terrain, Isabelle Moret et Hans Stöckli ont donc décidé de visiter les dix cantons suisses les plus touchés par le Covid-19. En attendant de mettre le cap sur les Grisons et après avoir fait escale au Tessin, à Genève et dans le Jura, les présidents des deux Chambres fédérales ont dressé un bilan positif de leur passage en Valais. Sans occulter les difficultés énormes rencontrées par certains secteurs, comme l’événementiel, le sport, les agences de voyages ou encore les autocaristes. Autant d’acteurs économiques rencontrés ces dernières heures des deux côtés de la Raspille et qui «sont au point mort sans perspective dans un proche avenir». 

Prolonger les RHT

Or se projeter vers le futur, c’est la mission dévolue à nos élus fédéraux. «On prépare la rentrée», acquiesce Isabelle Moret. Pour la libérale-radicale vaudoise, la Suisse doit à tout prix éviter une deuxième vague car la Confédération ne pourra pas débloquer un double budget comme cette année. «On n’en a pas la capacité financière.»

Alors comment venir en aide aux secteurs en difficulté? «Il est essentiel de réfléchir à la prolongation des RHT et à l’aide aux indépendants, de plancher aussi sur un plan de relance économique.» Pour Isabelle Moret, la prudence doit certes rester de mise avec le respect des gestes barrières, des distances et le port du masque. «Mais nous devons continuer de vivre.»

Vive la relance!

Une position partagée par le président du Conseil des Etats pour qui c’est bien le Parlement qui doit dicter le rythme de relance. «Les commissions travaillent déjà pour permettre de transformer les 26 ordonnances prononcées par le Conseil fédéral en lois», a précisé Hans Stöckli qui a interrompu ses vacances à Saas-Fee pour participer à cette visite appréciée à sa juste valeur par Christophe Darbellay. «C’est rare de voir les deux présidents des Chambres fédérales rendre une visite commune à des cantons.» Pour le président du gouvernement valaisan aussi, il est primordial d’écarter à tout prix le risque d’une deuxième vague mais aussi de veiller à une bonne et vraie relance.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PolitiqueConseil national: Isabelle Moret accède à la présidence avec le meilleur résultat de tous les tempsConseil national: Isabelle Moret accède à la présidence avec le meilleur résultat de tous les temps

solidaritéCoronavirus: la lettre aux aînés d'Isabelle MoretCoronavirus: la lettre aux aînés d'Isabelle Moret

Top