Coronavirus
 18.04.2020, 12:00
Lecture: 5min

Les vignerons valaisans tirent la langue à cause du coronavirus

Premium
chargement
La fermeture des caveaux de dégustation et autres oenothèques (ici celle de Leytron) prive les vignerons valaisans d'une sacrée vitrine.

Viticulture Fermeture des restaurants et hôtels; mise en quarantaine des œnothèques, report des caves ouvertes: la crise de coronavirus plombe le marché des vins valaisans. Et ce ne sont pas les ventes en ligne – même en augmentation sensible – qui vont permettre de compenser les pertes.

«En temps normal, mes ventes dépassent les 15’000 francs pour une belle semaine de vacances pascales. Là, elles ne vont pas atteindre les 5’000 francs pour ces trois dernières semaines». Habitué à placer ses bouteilles sur les cartes des meilleures tables de Verbier ou de Zermatt, ce vigneron du Valais central témoigne sous couvert d’anonymat du marasme qui frappe la...

À lire aussi...

Emplois saisonniersCoronavirus: l’armée appelée en renfort pour aider l’agriculture valaisanne?Coronavirus: l’armée appelée en renfort pour aider l’agriculture valaisanne?

SoutienLe Valais met les bouchées doubles pour aider son agriculture à affronter la crise du coronavirusLe Valais met les bouchées doubles pour aider son agriculture à affronter la crise du coronavirus

Soutien gourmand500 paniers gourmands de grands chefs et vignerons distribués dans cinq hôpitaux romands500 paniers gourmands de grands chefs et vignerons distribués dans cinq hôpitaux romands

EconomieProvins va payer en partie ses vignerons. L’interview exclusive de son président Léonard PerraudinProvins va payer en partie ses vignerons. L’interview exclusive de son président Léonard Perraudin

Top