Coronavirus
 25.07.2020, 12:00

Les propriétaires de résidences secondaires ont préféré passer mai et juin dans leur deuxième maison au lieu de la louer via Airbnb

chargement
Les propriétaires de résidences secondaires isolées et dans la nature, comme les mayens en Valais, ont souvent retiré leur bien de Airnbnb durant les mois de mai et juin 2020 pour pouvoir les occuper.

Confinement On s’en doutait un peu, une étude de la HES-SO Valais-Wallis le confirme: les propriétaires de résidences secondaires ont choisi de passer le confinement, au mois de mai, et les vacances de juin, dans leur deuxième chez-eux.

La HES-SO Valais-Wallis a analysé les données statistiques d’Airbnb en Suisse durant les mois de mai et juin 2020. Le Covid-19 a modifié les habitudes des utilisateurs de cette plateforme payante de location et de réservation de logements entre particuliers.

Moins d’objets mis en location qu’en 2019

En 2020, les propriétaires ont sorti leurs biens d’Airbnb afin de les occuper eux-mêmes. La fermeture des frontières et la peur du virus ont sans aucun doute influencé ce choix de passer le confinement et les vacances de juin «à la maison», surtout lorsque la résidence secondaire est située dans la nature ou en montagne et si elle permet l’isolement. Rustici tessinois, mayens valaisans ou chalets typiques en tête. Les objets avec piscine ont aussi vu leurs jours bloqués augmenter.

Les destinations dont le pourcentage de jours bloqués est plus élevé en 2020, par rapport à 2019, sont les destinations de montagne ou nature dont le nombre de résidences secondaires est important, comme le Tessin, le Valais. On peut donc espérer un retour massif des propriétaires dans notre canton cet été.

Les demandes en baisse

L’analyse de la demande démontre une baisse sévère pour les maisons ou appartements entiers, chambres privées ou partagées notamment.

Par contre, le taux d’occupation est resté stable entre 2019 et 2020 pour certains types d’objets. Campings, caravanes, chalets typiques, bateaux et cabanes ont trouvé preneur.

Les biens haut de gamme recherchés

L’analyse des indicateurs relatifs aux revenus, comme le tarif journalier moyen, donne également des indications sur le comportement des touristes. Plus ces indicateurs sont élevés, plus la demande est élevée.

A défaut de Bahamas ou d’îles Vierges, les plus fortunés se sont rabattus sur les biens haut de gamme. Les rares châteaux présents sur Airbnb (0,06% du total des objets) enregistrent un taux d’occupation significativement plus élevé en mai 2020 (43%) par rapport à mai 2019 (21%).

A relever que les Grisons sont l’unique destination suisse où le nombre de réservations a augmenté (20%).

Dans son communiqué, la HES-SO Valais-Wallis souligne: «Bien que les données de base ne donnent pas d’information sur la provenance des hôtes, les mesures de confinement généralisées dans le monde entier lors de la période étudiée nous permettent aisément de faire l’hypothèse que les données reflètent la demande des résidents suisses.»


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Hébergement touristiqueAirbnb: Bagnes et Nendaz devant LausanneAirbnb: Bagnes et Nendaz devant Lausanne

NuitéesImmobilier: les nombreux logements vacants en Suisse donnent des ailes à AirbnbImmobilier: les nombreux logements vacants en Suisse donnent des ailes à Airbnb

Top