Coronavirus

Lens: le Café des Amis porte bien son nom avec ses repas suspendus

chargement

La belle histoire du jour Il est possible d’acheter en quelques secondes un dîner pour ceux qui traversent une période difficile. Costinel Ailincai prépare une trentaine de plats chaque semaine.

 10.02.2021, 17:00
Depuis les Fêtes, le patron prépare des mets pour ceux qui se trouvent en situation de précarité.

«Grâce à la générosité de ceux qui ont acheté un repas suspendu, nous sommes en mesure de distribuer environ trente menus par semaine», explique Costinel Ailincai.

Ce restaurateur est le patron du café des Amis, un nom prédestiné. En effet, depuis quelques semaines, y sont préparés, en plus du service de take away et de livraison, des dîners payés par des donateurs. Ceux-ci sont ensuite distribués à des personnes qui sont en difficulté financière.

«Dans la vie, cela peut arriver à tout le monde de rentrer à la maison et d’avoir son frigo vide.» L’idée lui est venue durant la deuxième vague de la pandémie. «Nos stocks étaient là, à cause de la fermeture, on a commencé à cuisiner.»

Avec l’aide d’une association

Cette action de solidarité n’a pas tout de suite été couronnée de succès. «Personne n’a osé venir frapper à ma porte.» Costinel Ailincai ne s’est pas découragé et a contacté l’association Noble et Louable Contrée Partage, qui redistribue les invendus des commerces de la station.

Les plats mijotés qu’il prépare sont ainsi proposés dans le magasin de Crans-Montana. Marie-Noëlle Favre, bénévole, se réjouit de ce précieux soutien. «C’est vraiment une superbe initiative, il prépare toujours un repas accompagné d’une soupe ou d’une salade et en plus il vient nous livrer.»

Pour 12 francs

Pour manifester son soutien en cette période difficile, il suffit d’un geste, à savoir un paiement par Twint au 079 197 21 01. Les dons sont nombreux mais toutes les contributions sont les bienvenues pour faire perdurer la formule. Lorsqu’il effectuait des achats, le restaurateur a même reçu trois versements de vendeuses qui avaient eu connaissance de cette offre en faveur d’habitants en situation de précarité.

Il espère que d’autres pourront suivre le mouvement en contactant des associations d’entraide dans leur région. «On ne peut pas aider tout le monde mais tout le monde peut aider quelqu’un.»

Cette phrase, il la connaît bien. En 2018, il avait déjà organisé une collecte de fonds pour des enfants démunis de villages de Roumanie, son pays d’origine. A Noël, il avait rempli avec sa compagne trente sacs cadeaux avec des fruits, des viennoiseries et du chocolat pour les jeunes. Puis un appel avait été lancé pour réunir des jouets pour des familles défavorisées.

 

En savoir plus : Toutes les infos


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

La belle histoire du jourCollonges: des mini-fours à raclette solidairesCollonges: des mini-fours à raclette solidaires

La belle histoire du jourCoronavirus: des points-relais pour soutenir les personnes dans la précaritéCoronavirus: des points-relais pour soutenir les personnes dans la précarité

Top