Coronavirus
 03.06.2020, 05:30

Le printemps, à Sion, le billet de Philipp Matthias Bregy

chargement
Philipp Matthias Bregy, conseiller national (PDC).

Tribune libre Après un temps d’arrêt démocratique, la politique reprend vie un peu partout, surtout à Berne. Nos élus aux Chambres fédérales prennent la plume pour rendre compte de leur travail et donc de vos préoccupations. Loin du perchoir, entre la session extraordinaire qui s’est achevée et celle qui a débuté ce mardi, ils s’installent, un temps, à notre Tribune libre. Un rendez-vous à retrouver le mercredi et le vendredi. Aujourd’hui, le conseiller national Philipp Matthias Bregy (PDC).

J’adore, le printemps à Sion. La vie s’épanouit comme les cerisiers japonais en fleurs sur la place des Remparts. Les pics enneigés contrastent avec le mode de vie méditerranéen. La capitale s’éveille à une nouvelle vie, plus encore cette année, après les restrictions de ces derniers mois. 

Nous avons suivi la recommandation «Restez chez vous» par solidarité, maintenant nous voulons reprendre le cours de nos vies et quitter nos maisons. L’industrie doit produire de nouveau, le commerce de détail doit vendre et le tourisme doit divertir les visiteurs. Alors que je suis assis avec des amis sur une terrasse du Grand Pont avec un verre de vin valaisan, le soleil me réchauffe le cœur. Tout est presque comme d’habitude.

Presque. Les semaines de semi-confinement ont laissé des traces, et pas seulement chez les personnes vulnérables. L’impact du choc laisse des traces, l’économie est paralysée et il faudra du temps pour s’en remettre. Peut-être vous demandez-vous maintenant qu’est-ce qui doit primer? L’économie ou la santé? À première vue, la question semble justifiée. Cependant, il devient rapidement évident que l’un ne va pas sans l’autre. Sans une économie saine, le système et, en fin de compte, probablement aussi la population, tomberont malades. 

C’est pourquoi des mesures efficaces sont nécessaires pour soutenir l’économie. Les prêts Covid 19, par exemple, ont fourni des liquidités à court terme et donc un soulagement. Mais à moyen terme, nous avons besoin de mesures qui vont au-delà de la garantie de liquidités. Les PME doivent bénéficier d’un soutien ciblé et leur volonté de rembourser devra être encouragée.

En outre, nous devrons assurer une meilleure protection des entreprises nationales. L’initiative parlementaire que j’ai déposée cet automne pour réduire les quotas d’importation de vins étrangers n’est qu’une des nombreuses propositions à disposition. Il s’agit d’alléger le fardeau de l’économie plutôt que de l’alourdir. Avec le début de la session d’été de l’Assemblée fédérale mardi, le Parlement a déjà été sollicité dans ce sens. Dans le cas de l’initiative sur la responsabilité des entreprises, une contre-proposition favorable aux entreprises, telle que proposée par le Conseil des États, est nécessaire, et dans le cas de la loi sur le CO2, il faut empêcher un nouveau durcissement de la loi. 

En tout état de cause, le mieux serait d’attendre trois ou quatre ans avant de la mettre en vigueur, jusqu’à ce que l’économie ait repris, dans une certaine mesure. 

En d’autres termes, nous devrions donner au printemps (économique) un peu plus de temps. Parce que le printemps est merveilleux, surtout à Sion.
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Tribune libreUn effort collectif, le billet de Sidney KamerzinUn effort collectif, le billet de Sidney Kamerzin

Un effort collectif

Après un temps d’arrêt démocratique, la politique reprend vie un peu partout, surtout à Berne. Nos élus aux Chambres...

  15.05.2020 05:30  Coronavirus

Tribune libreSwissCovid-App: aussi lentement que possible, le billet de Philippe NantermodSwissCovid-App: aussi lentement que possible, le billet de Philippe Nantermod

Tribune libreQuel monde après le virus? Le billet de Jean-Luc AddorQuel monde après le virus? Le billet de Jean-Luc Addor

Tribune libreTourisme & COVID-19: l’occasion de changer de paradigme, le billet de Christophe ClivazTourisme & COVID-19: l’occasion de changer de paradigme, le billet de Christophe Clivaz

Ce qui barre la route fait faire du chemin: le billet de Benjamin RoduitCe qui barre la route fait faire du chemin: le billet de Benjamin Roduit

Tribune libre

Après un temps d’arrêt démocratique, la politique reprend vie un peu partout, surtout à Berne. Nos élus aux Chambres...

  27.05.2020 05:30

Top