Coronavirus
 13.01.2021, 18:00
Lecture: 5min

Le midi dans la voiture ou dans un container: les plans B des ouvriers à la fermeture des restos

Premium
chargement
Marco Coelho et José Vieira sont conscients de leur chance d'avoir une cabine à disposition sur leur chantier à Martigny pour leur pause matinale et leur repas de midi.

Frioule La fermeture des établissements ne fait pas seulement le malheur des tenanciers, mais aussi des employés de la construction notamment. Qui doivent trouver d’autres solutions pour leurs repas de midi, alors que les conditions sont hivernales.

«Le 80% d’entre nous allions au restaurant à midi. Maintenant, on mange sur place. On a encore de la chance car on a des «Portakabin» mais tous nos collègues de la profession n’en ont pas.» Pour José Vieira et Marco Coelho, monteurs au sein de l’entreprise de constructions métalliques Bitz et Savoye, c’est clair: la fermeture des restaurants a des...

À lire aussi...

TémoignagesCoronavirus - Ils ont repris un établissement en 2020: le dépit de trois restaurateurs valaisansCoronavirus - Ils ont repris un établissement en 2020: le dépit de trois restaurateurs valaisans

CoronavirusRestaurants fermés jusqu’à fin février: Gastrovalais crie son ras-le-bolRestaurants fermés jusqu’à fin février: Gastrovalais crie son ras-le-bol

Top