Coronavirus

La Fondation Théodora se réinvente pour soutenir les enfants

chargement

confinement oblige Visites sous fenêtre, envoi de vidéos ou visites virtuelles, les docteurs Rêves de la Fondation Théodora ont développé de nouveaux moyens de rester en contact avec les enfants hospitalisés ou en institutions spécialisées.

 03.05.2020, 10:37
Le comédien Olivier Zerbone alias Dr Kravat' de la Fondation Théodora enregistre une capsule vidéo depuis son appartement à l'attention des enfants malades.

La Fondation Théodora se réinvente afin de poursuivre sa mission. Elle propose trois nouvelles prestations qui offrent aux enfants malades et à leurs familles un moment de rire et d’évasion: des visites en extérieur, de la visioconférence et des capsules vidéo.

 

 

Depuis plusieurs semaines, docteur Plume, docteure Pirouette et leurs 78 autres collègues docteurs Rêves ont dû suspendre leurs visites dans les 34 hôpitaux et 27 institutions spécialisées partenaires de la Fondation Théodora. Une décision difficile mais nécessaire au vu du contexte, qui a été prise en concertation avec les établissements, écrit la Fondation dans un communiqué.

Le comédien Olivier Zerbone, alias Dr Kravat' de la Fondation Theodora, enregistre une capsule vidéo depuis son appartement à l’attention des enfants malades pendant la crise du CoronavirusKeystone/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Son soutien est particulièrement important dans une période où les enfants ressentent très fortement l’inquiétude de leurs parents et la peur de leur environnement. Face à cette situation, la Fondation Théodora lance trois nouvelles prestations qui permettent aux petits patients de retrouver leurs docteurs rigolos préférés «à distance», que ce soit à travers un écran ou sous les fenêtres des hôpitaux.

Happenings colorés à l’extérieur

Pour les établissements qui le désirent et qui s’y prêtent, la Fondation propose une présence en extérieur pour les petits patients, leurs parents ainsi que le personnel soignant et encadrant.

Concrètement, les docteurs Rêves, vêtus comme à l’accoutumée de leur blouse bariolée, se placent à des endroits bien visibles depuis les fenêtres et les balcons. Là, en constant contact avec leur «public», ils se lancent dans un festival improvisé de rires et de musique avec bulles de savon et ballons colorés dansant dans les airs.

 

 

Cette prestation a déjà été réalisée à trois reprises à l’hôpital pédiatrique de Lucerne. D’autres visites similaires sont en préparation, notamment à l’hôpital de Neuchâtel et à celui d’Aarau.

Visites virtuelles pour un bonheur réel

Les traditionnelles visites des docteurs Rêves se déclinent aussi sur les écrans grâce aux solutions de visioconférence. En collaboration avec le personnel soignant et encadrant, les docteurs Rêves peuvent ainsi interagir avec les enfants et leur proposer des animations sur mesure, selon leur âge, leurs envies et leurs besoins.

 

 

Afin de maintenir le lien avec les enfants et le personnel soignant, les docteurs Rêves réalisent également des vidéos depuis la maison. Messages de soutien, chansons, tours de magie ou contes drôles et fantastiques sont ainsi envoyés aux établissements qui se chargent de les relayer auprès des enfants et du personnel.

Aujourd’hui plus que jamais

Pour André Poulie, président et cofondateur de la Fondation Théodora, la création de ces alternatives aux visites traditionnelles était une évidence: «Aujourd’hui plus que jamais, les enfants ont besoin de rire et de rêver».

Ces nouvelles prestations ont été bien accueillies par les premiers établissements qui en ont déjà bénéficié. Dans l’attente d’un retour à la normale, la Fondation Théodora va continuer de les proposer, en tenant compte des besoins et du développement de la situation sanitaire.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

La belle histoire du jourCoronavirus: lancer des ondes positives en réunissant les thérapeutesCoronavirus: lancer des ondes positives en réunissant les thérapeutes

nouveauCoronavirus: la campagne «Voici comment nous protéger" passe au roseCoronavirus: la campagne «Voici comment nous protéger" passe au rose

Top