Coronavirus
 26.07.2020, 20:00
Lecture: 8min

La bise par vent contraire

Premium
chargement
Les règles de distanciation sociale ont libéré la parole de ceux qui voyaient dans cette pratique une violation de leur sphère intime.

Covid, plus un geste (1/5) La bise, la poignée de main… autant de gestes que le coronavirus a chassés de nos vies, nous imposant au contraire la quarantaine ou le port du masque. Une série d’été historique pour donner du sens à nos nouvelles pratiques.

«On se fait la bise?» La réponse à cette question semble évidente pour beaucoup d’individus en temps normal, mais elle l’est devenue largement moins en période de pandémie. «Avec le coronavirus, la parole s’est libérée: beaucoup de personnes détestaient faire la bise auparavant mais n’osaient pas le dire», constate Mathieu Avanzi.

Originaire de Haute-Savoie, ce linguiste ayant vécu...

À lire aussi...

Covid, plus un geste (5/5)La quarantaine, ce carême sanitaireLa quarantaine, ce carême sanitaire

Covid, plus un geste (2/5)La poignée de main, cet indispensable test de confianceLa poignée de main, cet indispensable test de confiance

Covid, plus un geste (4/5)Les masques dévoilent leur histoireLes masques dévoilent leur histoire

Covid, plus un geste (3/5)Se laver les mains? Une découverteSe laver les mains? Une découverte

Top