La BCVs récompense les héros du Covid

Neuf associations qui se sont engagées contre les conséquences de la crise provoquée par le coronavirus ont reçu 250 000 francs de la Banque cantonale du Valais.
03 sept. 2020, 10:26
/ Màj. le 03 sept. 2020 à 10:54
Les lauréats du prix de la Fondation du 100e de la BCVs, récompensés pour leur engagement lors de la crise du coronavirus.

Elles ont «déployé une action spécifique durant la crise engendrée par le Covid-19». Neuf associations viennent de recevoir un chèque de la Fondation du 100e anniversaire de la Banque cantonale du Valais. Au total, 250 000 francs ont été versés. Une nouvelle distribution de chèque pour un montant total identique est prévue d’ici à la fin de l’année.

Les lauréats

L’association Tables du Rhône a reçu 60 000 francs. Le Covid l’a obligée à suspendre ses activités de distribution de denrées alimentaires, mais elle a poursuivi son action en distribuant des bons d’achat aux personnes précarisées.

L’Accueil Hôtel-Dieu (30 000 francs) a aussi distribué des bons d’achat, tout en augmentant les repas proposés quotidiennement et en a livré à domicile.

Les Samaritains du Valais romand (30 000 francs) ont engagé des volontaires pour aider sur tous les fronts et ont organisé quatre collectes de sang durant cette période compliquée.

Le Secours d’hiver du Valais romand (20 000 francs) a soutenu 66 familles, en plus de ses activités ordinaires, pendant la période de confinement.

L’Association Transport Handicap (20 000 francs) a poursuivi sa mission en faveur des personnes dialysées, des malades devant suivre un traitement oncologique ainsi que pour les urgences médicales.

Les Restos du cœur de Sion (20 000 francs) ont dû faire face à une demande en forte hausse.

Les appels à la Main tendue Valais (20 000 francs) ont connu une hausse allant jusqu’à 40% durant certaines périodes.

Insieme Valais romand (20 000 francs) a apporté un soutien aux parents de personnes en situation de handicap, lesquelles ne pouvaient plus être prises en charge par leur institution habituelle.

L’association haut-valaisanne Nachbar in Not (30 000 francs) a soutenu 200 personnes frappées par le chômage ou l’arrêt de leurs activités d’indépendant durant le confinement.

 

par Jean-Yves Gabbud