Coronavirus
 28.04.2020, 15:30

L’orgue de barbarie enchante les aînés

chargement

lI  joue de l’orgue de barbarie depuis une vingtaine d’années.

La belle histoire du jour Fernand Ballestraz, fondateur de l’association Transport Handicap, offre des mélodies aux résidents des EMS valaisans. «Faire plaisir en se faisant plaisir» est son leitmotiv.

Pourquoi ne pas partager tout le bonheur qu’on a reçu?», lance Fernand Ballestraz. Cet habitant de Veyras est un bénévole assidu dans le domaine social depuis sa jeunesse. Sa passion est «de faire plaisir tout en se faisant plaisir.»

Ce papa de neuf enfants, dont six adoptés, est bien connu également pour avoir fondé l’association Transport Handicap, Handicap Service et une école au Burkina Faso.

Plus de vingt homes

En période de pandémie, il ne pouvait par conséquent pas rester les bras croisés. Presque tous les jours de la semaine depuis le début du confinement, il charge son automatophone à bord de sa camionnette pour jouer devant les homes. Il suffit de lui adresser une demande.

Lundi, il s’était déjà produit à vingt-deux reprises aux quatre coins du canton. «Je me confine à la maison, je me confine dans mon véhicule et je place mon instrument à l’extérieur, à plus de 10 mètres des foyers.» Les résidents sortent dans le jardin ou leur balcon ou ouvrent leur fenêtre pour l’écouter. «Mon orgue est assez puissant pour qu’ils l’entendent depuis leur chambre.»

400 titres à choix

Avec vingt notes, soixante-sept tuyaux, et cinq registres, il peut proposer quatre cents chansons.

Pendant deux heures se succèdent des mélodies d’ici comme «Sentiers valaisans» et de nombreux autres titres tels que «Sous les ponts de Paris.»

«Lorsque je les entends fredonner ces airs qu’ils ont connus et chantés bien avant moi, cela me donne de l’énergie pour poursuivre mon animation.» Sa prestation exige en effet un bel effort. «Je fais plus de 8500 tours de manivelle à chaque fois, sans compter les 8500 de rembobinage.»

Encourager d’autres artistes de rue

Fernand Ballestraz a eu l’idée de proposer des rendez-vous musicaux après avoir appris qu’un joueur de cor des Alpes interprétait des morceaux devant des résidences pour personnes âgées. «Mon objectif est surtout d’inciter d’autres artistes de rue, d’autres musiciens à se lancer.»

Elodie Lathion, responsable de l’animation à l’EMS Gravelone à Sion, l’a déjà accueilli récemment. Elle note que ce type de rencontres est important pour les aînés. «Sa venue a été très appréciée par tous les pensionnaires.» Elle serait d’ailleurs très heureuse de pouvoir accueillir d’autres productions. L’appel est lancé.

A lire aussi: Coronavirus: armé de son cor des Alpes, il égaye le quotidien des pensionnaires d’EMS

 

L’info solidaire
Dans la situation sanitaire hors normes que nous vivons, la rédaction du «Nouvelliste» se mobilise afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi d’ouvrir en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise.
Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Pour nous. Pour vous. Soyons solidaires autour d’elle. http://abo.lenouvelliste.ch

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

SuspenseCoronavirus: vers un été sans musique classique?Coronavirus: vers un été sans musique classique?

FanfareChermignon: la Cécilia joue sur Facebook pour la St-GeorgesChermignon: la Cécilia joue sur Facebook pour la St-Georges

Bon planCoronavirus: les musiciens amateurs sont appelés à jouer devant leur caméraCoronavirus: les musiciens amateurs sont appelés à jouer devant leur caméra

La belle histoire du jourCoronavirus: le carillon de l’espoir à GrimentzCoronavirus: le carillon de l’espoir à Grimentz

Top