Coronavirus
 18.03.2020, 00:01
Lecture: 7min

L’appel à l’aide des PME

Premium
chargement
1/2  
Par Yves Genier

CORONAVIRUS L’arrêt forcé plonge nombre d’entreprises dans le flou. Les dix milliards promis ne suffiront pas.

«On espère que ça se règle vite!» Carole Gretillat est coiffeuse à Neuchâtel. Son salon, franchisé d’une grande marque, est plongé en pleine incertitude depuis la fermeture forcée de tous les commerces non essentiels, depuis hier matin. «La première chose que j’ai faite a été de me renseigner sur la réduction du temps de travail. C’était compliqué. Puis le service compétent m’a indiqué les formulaires simplifiés. C’était moins compliqué, mais quand même», témoigne-t-elle.

Ses 16 employés...

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: fermeture à Noël, un désastre pour les stations de ski italiennesCoronavirus: fermeture à Noël, un désastre pour les stations de ski italiennes

live
MONDECoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 28 novembreCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 28 novembre

Vie quotidienneBlues de fin d’année: les remèdes de pros pour booster son moralBlues de fin d’année: les remèdes de pros pour booster son moral

La question Covid (4/11): Faut-il interdire à ses enfants d’inviter des copains à la maison?La question Covid (4/11): Faut-il interdire à ses enfants d’inviter des copains à la maison?

PandémieCoronavirus et sécurité: les stations suisses n’auront pas droit à l’erreurCoronavirus et sécurité: les stations suisses n’auront pas droit à l’erreur

Top