Coronavirus
 13.11.2020, 14:22

«Hold-Up»: le documentaire qui prétend révéler la vérité sur la pandémie

chargement
L'affiche du film a été modifiée après le passage de son réalisateur sur CNews.

Polémique Sorti le 11 novembre, un film documentaire français prétend dénoncer une manipulation mondiale mise sur pied par les élites grâce au Covid-19. Décryptage de ce phénomène fortement débattu sur la toile.

Que dit ce film?

Mener l’enquête sur «les mensonges, corruptions et manipulations» entourant l’épidémie de Covid-19 en France, tel est l’objectif affiché du film documentaire «Hold-Up: retour sur un chaos». Lancé en grande pompe sur internet mercredi 11 novembre, le film critique la gestion de la pandémie par le gouvernement français, la communauté scientifique et, plus largement, par les élites mondiales.

Pendant près de trois heures, des invités défilent face à la caméra pour raconter, selon eux, l’histoire secrète du Covid-19. D’un ton dramatique, ils expliquent tour à tour que le coronavirus ne serait pas plus offensif qu’une grippe, qu’il aurait été créé de toutes pièces ou que la pandémie actuelle servirait à soumettre l’humanité et éliminer les plus pauvres, allant jusqu’à faire des comparaisons avec le nazisme.

En quelques jours, des extraits issus du documentaire ont enflammé les réseaux sociaux, où ils ont été diffusés et partagés des milliers de fois.

D’où vient ce documentaire?

«Hold-Up» a été réalisé de manière indépendante par Pierre Barnérias et produit par Nicolas Réoutsky et Christophe Cossé. Ancien journaliste, Pierre Barnérias est aujourd’hui réalisateur de films sur la foi, la religion catholique et la fin de vie. Cossé dirige la société qui réalise l’émission «La Carte aux Trésors» sur France 3.

Parmi les intervenants, on retrouve un anthropologue, un médecin mais aussi un biophysicien prix Nobel de chimie. Malgré le sérieux de leurs titres, toutes les personnes interviewées sont controversées selon le collectif Fédération Covid-19. L’ancien ministre français de la Santé Philippe Douste-Blazy apparaît également dans le documentaire. Il s’en est désolidarisé depuis sa sortie.

 

 

Concernant l’affiche du film, elle montre deux personnes masquées avec, dans les yeux, des logos de médias comme TF1, BFMTV, AFP ou CNews. Cependant, depuis le passage de Pierre Barnérias dans une émission de CNews pour promouvoir le film, le logo de la chaîne a disparu des visuels de «Hold-Up», remplacé par l’emblême de LCI.

 

 

Comment ce film a-t-il été financé?

Le documentaire a été financé par les internautes via des plateformes de financement participatif. À ce jour, «Hold-Up» a récolté près de 294 000 euros, soit l’équivalent de 317 000 francs suisses. Certaines structures de crowdfunding comme Ulule ont cependant désavoué le projet, le qualifiant d’étendard pour thèses complotistes d’après le média Heidi.News.

«Hold-Up» était aussi vendu en VOD au prix de 4,99 euros sur le site Vimeo, qui a depuis retiré le film de sa plateforme.

D’où est venu le succès?

Une campagne de promotion a été mise en place sur les réseaux sociaux, touchant près de 6 millions de personnes sur Facebook. Sur YouTube, la bande-annonce a été visionnée plus de 400 000 fois. Le film a par ailleurs bénéficié du soutien de célébrités comme Carla Bruni et Sophie Marceau qui a publié l’affiche sur son compte Instagram.

 

 

Ce film documentaire a été relayé par plusieurs médias comme CNews ou France Soir, ancien quotidien soupçonné de dérives complotistes et dont le directeur de publication est interviewé dans «Hold-Up».

Le succès de la vidéo s’explique principalement par son appel à l’affect. Grâce à des prises de vue particulièrement soignées et un travail sur l’ambiance sonore et visuelle, le film joue sur le suspense et l’émotion des spectateurs.

Pourquoi est-il critiqué?

Depuis sa sortie, «Hold-Up» a suscité de nombreuses réactions. Taxé de documentaire conspirationniste, le film est critiqué pour ses affirmations approximatives et une absence totale de remise en question des propos tenus par les intervenants. Plusieurs médias se sont attelés à corriger les discours présentés dans le documentaire.

Le Huffington Post souligne que la thèse principale du documentaire, à savoir une grande réinitialisation de la société dirigée par les élites politiques, intellectuelles et technologiques, n’est énoncée clairement qu’après 2h de visionnage sur les 2h43 que dure le film.

Le Forum économique mondial a effectivement prévu d’organiser une grande réunion appelée «Great Reset» (ndlr: grande réinitialisation) en janvier 2021. Ce projet vise à imaginer un système économique et social pour un avenir plus durable et plus résistant face aux défis actuels comme les pandémies et le changement climatique.

 

 

«S’il est parfaitement légitime de débattre de la véritable utilité du Forum économique mondial et de cette réunion, affirmer que ce “Great Reset” est pensé depuis longtemps est factuellement sans consistance. Aucune preuve n’est présentée par le documentaire allant dans ce sens», écrit le Huffington Post.

De son côté, Checknews, la cellule de fact-checking (ndlr: vérification des faits) du journal Libération, a relevé 10 fausses informations véhiculées par le documentaire. Preuves à l’appui, les journalistes de Libération contredisent point par point plusieurs idées émises par les personnes interviewées, telles que l’euthanasie planifiée des seniors grâce au médicament Rivotril ou la création du virus par l’Institut Pasteur.

 

 

«La suite et fin du documentaire se perd entre le transhumanisme, la 5G, ou l’avènement prochain d’un gouvernement mondial à la faveur de la pandémie (dont on parle de moins en moins)», écrit Libération avant de conclure: «Les trois derniers quarts d’heure ne semblent même plus prétendre reposer sur des faits, rendant sans objet l’examen factuel des propos tenus.»

Le journal Le Monde souligne que des interrogations concernant certains aspects de la pandémie sont légitimes mais que «Hold-Up» multiplie de fausses affirmations sans fondement au lieu de permettre un débat éclairé.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Bon planCoronavirus: le 9e art à portée de clic, gratuitementCoronavirus: le 9e art à portée de clic, gratuitement

Economie ralentieCoronavirus: inquiétude pour les répercussions de la crise sur les petites banquesCoronavirus: inquiétude pour les répercussions de la crise sur les petites banques

InterviewCoronavirus: «Notre économie peut même tenir le coup face à une troisième vague»Coronavirus: «Notre économie peut même tenir le coup face à une troisième vague»

réseaux sociauxCoronavirus: théories complotistes face aux vaccinsCoronavirus: théories complotistes face aux vaccins

VidéoCoronavirus: privé de visite, un papy italien joue de l’accordéon à sa femme hospitaliséeCoronavirus: privé de visite, un papy italien joue de l’accordéon à sa femme hospitalisée

Top