Coronavirus
 11.05.2020, 17:30

Héros de la crise du coronavirus, les infirmiers attendent une meilleure reconnaissance

chargement
Jenny Brochellaz Xu (à gauche, ici avec une collègue) relaye les attentes de 800 infirmières et infirmiers valaisans affiliés à la section valaisanne de l'ASI.

Santé Les soignants valaisans doivent renoncer à manifester le 12 mai à l’occasion de la Journée mondiale de l’infirmier. Leurs revendications pour plus de reconnaissance et de meilleures conditions de travail restent plus que jamais d’actualité.

Ne cherchez pas! Ce mardi, vous ne rencontrerez aucune blouse blanche dans la rue ou les gares en train de distribuer des tracts. Crise du Coronavirus oblige, les infirmières et infirmiers valaisans ne pourront pas manifester à l’occasion de la journée internationale qui leur est traditionnellement consacrée tous les 12 mai.

La crise du Covid-19 comme un révélateur

«C’est d’autant plus regrettable que l’Organisation mondiale de la santé a déclaré 2020 année mondiale de l’infirmière et de la sage-femme, 200 ans exactement après la naissance de Florence Nightingale, pionnière des soins infirmiers modernes et figure tutélaire de la profession», déplore Jenny Brochellaz Xu.

La secrétaire générale de la section valaisanne de l’Association suisse des infirmiers entend tout de même profiter de l’évènement pour défendre la cause de ses collègues. «La crise du Covid-19 a certes sensibilisé la population à l’inestimable travail des soignants et nous sommes extrêmement touchés de tous ces applaudissements», admet Jenny Brochellaz Xu. Mais ces encouragements ne peuvent occulter les «problèmes systémiques» qui compliquent le quotidien des soignants.

Profession en panne de formation

Horaires épuisants, nombre croissant de patients aux pathologies toujours plus complexes, difficultés à concilier vie privée et vie professionnelle sont autant de facteurs qui rendent la pratique de la profession infirmière difficile. «On ne forme aujourd’hui en Suisse pas assez d’infirmiers: seuls 43% des besoins sont couverts», rappelle la secrétaire générale de la section valaisanne.

Autre problème récurrent: le nombre de soignants quittant la profession reste élevé et concerne près d’une infirmière sur deux selon une étude de l’Observatoire suisse de la santé. Avec tous ses collègues, Jenny Brochellaz Xu veut espérer que l’initiative pour des soins infirmiers forts déposée par l’association suisse en novembre 2017 et en cours de traitement devant le Parlement fédéral apportera des réponses claires et efficaces.

A lire aussi: Personnel soignant: le National veut revaloriser le métier d’infirmier

Le texte demande que le rôle autonome des infirmières et infirmiers soit davantage reconnu dans le processus de soins et que les conditions salariales et de travail dans les soins soient améliorées. «Gageons donc que 2020 sera bien l’année de l’infirmier aussi au niveau politique.»

L’INFO SOLIDAIRE
Dans la situation sanitaire hors normes que nous vivons, la rédaction du «Nouvelliste» se mobilise afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi d’ouvrir en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise.
Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Pour nous. Pour vous. Soyons solidaires autour d’elle. http://abo.lenouvelliste.ch


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Soins infirmiersCoronavirus: la filière «école supérieure» en soins infirmiers de Monthey n’ouvrira pas cette annéeCoronavirus: la filière «école supérieure» en soins infirmiers de Monthey n’ouvrira pas cette année

En première ligneCoronavirus: en Valais, ils luttent au front depuis des mois. Aujourd’hui, ils tombent le masque et nous racontentCoronavirus: en Valais, ils luttent au front depuis des mois. Aujourd’hui, ils tombent le masque et nous racontent

DéconfinementCoronavirus: plus nombreux, mais sans masque, les pendulaires ont repris le chemin du bureauCoronavirus: plus nombreux, mais sans masque, les pendulaires ont repris le chemin du bureau

SantéSoins infirmiers: un personnel soignant qualifié évite près de 250 décès par anSoins infirmiers: un personnel soignant qualifié évite près de 250 décès par an

SantéPersonnel soignant: le National veut revaloriser le métier d’infirmierPersonnel soignant: le National veut revaloriser le métier d’infirmier

Top