Coronavirus
  14.08.2020, 00:01
Lecture: 5min

Grandes manifestations: «nous ne sommes pas encore prêts»

Premium
chargement
Philippe Eggimann, président de la Société médicale de la Suisse romande, ne pense pas que la Suisse soit prête à autoriser à nouveau les grandes manifestations.

COVID-19 La décision du Conseil fédéral d'autoriser à nouveau les manifestations de plus de 1000 personnes dès le 1er octobre inquiète les milieux sanitaires, au vu de la résurgence des cas de coronavirus en Suisse. Ils appellent à prendre d'autres mesures de restrictions.

Les secteurs du sport et de la culture sont globalement soulagés par la décision de compromis du Conseil fédéral de réautoriser les manifestations de plus de 1000 personnes à partir du 1er octobre. Partagés, les cantons s’en satisfont. En revanche, les épidémiologistes et les médecins s’en inquiètent. Philippe Eggimann, président de la Société médicale de la Suisse romande, relaye...

À lire aussi...

live
pandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 13 aoûtCoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 13 août

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 14 aoûtCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 14 août

le jour d’aprèsCoronavirus: «Même si j’étais préparé à l’annulation des Mondiaux, ça fait mal», reconnaît Alexandre DebonsCoronavirus: «Même si j’étais préparé à l’annulation des Mondiaux, ça fait mal», reconnaît Alexandre Debons

C’est nonCoronavirus: le Conseil fédéral a rejeté toutes les idées pour réduire la detteCoronavirus: le Conseil fédéral a rejeté toutes les idées pour réduire la dette

Pouvoir d’achatCoronavirus: Travail.Suisse demande des augmentations de salaire malgré la criseCoronavirus: Travail.Suisse demande des augmentations de salaire malgré la crise

Sans défiléCoronavirus: pas de cortège pour le carnaval de LucerneCoronavirus: pas de cortège pour le carnaval de Lucerne

Top