Coronavirus
 25.03.2020, 05:30

Coronavirus: "Lettre à nos aînés", le nouveau rendez-vous quotidien du Nouvelliste

chargement
Coronavirus: "Lettre à nos aînés", le nouveau rendez-vous quotidien du Nouvelliste

Solidarité «Le Nouvelliste», «La Liberté», «Arcinfo», «le Quotidien Jurassien» et «Le Journal du Jura» lancent une nouvelle rubrique quotidienne destinée aux personnes les plus concernées par le Covid-19. En partenariat avec les EMS des quatre cantons concernés, la RTS et le magazine «Générations».

Ecrire à nos aînés. Celles et ceux qui sont les plus concernés par le Covid-19, chez eux, confinés, seuls, en couple ou dans l’un des EMS du canton. En cette période troublée, écrire à nos aînés nous a donc paru comme une évidence, un geste de solidarité qu’un média peut permettre. 
 
Et l’idée a plu. A tel point qu’elle a pris une dimension valaisanne avant même d’exister. Elle a d’abord séduit les EMS valaisans qui en feront lecture à leurs pensionnaires tous les matins juste après le déjeuner. Elle a touché le Festival de la correspondance de Mase qui va tenter d’avoir des réponses à toutes ces lettres. Et elle a aussi conquis l’Association des auteurs valaisans qui montrera l’exemple en assurant une lettre quotidienne avant que la démarche ne contamine la population qui pourra elle aussi «écrire à nos aînés». 

A lire aussi : Coronavirus: vous avez envie d'écrire pour raconter? «Le Nouvelliste» vous ouvre ses pages
 
Et puis, il a fallu une petite conférence téléphonique –  coronavirus oblige – pour que l’opération devienne romande. «La Liberté» à Fribourg, «Le Journal du Jura» et «Le Quotidien Jurassien» dans le Jura et enfin «Arcinfo» à Neuchâtel ont tous accepté de démarrer l’aventure en moins d’une semaine, donnant tout son sens au pool de médias ROC. Avec des auteurs de leur propre région et une lettre qui sera aussi lue tous les matins dans leurs EMS. «La Côte» à Nyon nous accompagnera de manière hebdomadaire. 
 
Mais ce n’est pas tout, car l’idée va aussi se transformer en émission de radio RTS, inventée elle aussi en quelques heures et qui s’intitulera «Porte-plume». Tous les matins à 11 heures dès ce mercredi 25 mars, les lettres provenant des quatre cantons romands y seront lues à l’antenne, tandis que les meilleures d’entre elles se retrouveront dans le mensuel «Générations». 

A lire aussi : Covid-19: du cor des Alpes pour égayer les EMS
 
Facilement, naturellement, avec solidarité, la démarche est devenue réelle et ambitieuse en quelques heures. Quelques jours. Parce qu’écrire tous les jours à nos aînés, c’est la moindre des choses que l’on puisse faire, non? 
 
PS: Si vous aussi vous désirez écrire une «lettre à nos aînés», vous pouvez le faire en nous envoyant un texte de 2500 signes à noemie.fournier@lenouvelliste.ch 
 

L’info solidaire
Dans la situation sanitaire hors normes que nous vivons, la rédaction du «Nouvelliste» se mobilise afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi d’ouvrir en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise.
Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Pour nous. Pour vous. Soyons solidaires autour d’elle. http://abo.lenouvelliste.ch

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

SolidaritéLettre à nos aînés: "En période de coronavirus, c'est la moindre des choses que nous puissions faire"Lettre à nos aînés: "En période de coronavirus, c'est la moindre des choses que nous puissions faire"

Top