Coronavirus
 13.05.2020, 15:30

Coronavirus: une vie pour la seconde main dans une petite boutique de Riddes

chargement
Karina Carrinha se réjouit du succès de son appel lancé via les réseaux sociaux.

La belle histoire du jour L’appel lancé par Karina Carrinho qui, au cœur de Riddes, exploite une petite boutique d’habits et d’articles divers pour tous les âges, a largement eu l’effet escompté.

«J’ai reçu une trentaine de réponses d’un peu partout en Suisse romande, de Sion, Sierre, Saint-Légier, Vevey, Châtel-Saint-Denis et d’ailleurs. Cette générosité en ces temps difficiles m’a fait chaud à cœur.» Depuis septembre dernier, Karina Carrinho est à la tête d’une petite boutique d’habits de seconde main à l’enseigne d’Art de Plaire au cœur du village de Riddes.

A peine a-t-elle eu le temps de s’installer que son magnifique projet – «un vieux rêve», dit-elle – a connu un rude coup d’arrêt en raison de la crise sanitaire. «Un appel a été lancé via Facebook dès la mi-avril. Et j’ai été plus qu’agréablement surprise par les échos rencontrés. Je peux préparer la saison estivale dans de bien meilleures conditions», explique la dynamique commerçante.

A l’heure des réseaux sociaux, exploiter une boutique de ce type n’est apparemment pas une mince affaire. «Aujourd’hui, les gens peuvent mettre en vente leurs articles par internet. Lorsque j’entre en contact avec un particulier désireux de se défaire d’un habit de petite puériculture par exemple, le prix demandé est souvent trop élevé. Je sais à l’avance qu’il ne me permettra pas de réaliser une marge suffisante à la vente. Donc, je renonce à en faire l’acquisition. Et le Covid-19 n’a rien fait pour améliorer cette situation», souligne Karina Carrinho.

Depuis septembre, elle confie qu’elle ne s’est pas versé un seul salaire. Mais «les charges, elles, demeurent. Pour compenser, je travaille le week-end dans une station-service à Martigny-Croix.»

Petit geste pour la planète

Sa démarche menée sur Facebook a donc largement eu l’effet escompté. «Cinq personnes m’ont donné des habits. Je les ai remerciées en faisant un petit geste. J’ai négocié un prix sympa avec une vingtaine d’autres qui ont accepté d’entrer en matière. Celles qui le souhaitent peuvent encore me contacter. Je suis prête à en discuter», indique Karina.

Pour la patronne de la petite boutique, les articles de seconde main «correspondent à mon mode de vie. J’ai trois enfants de 14, 12 et 6 ans. Avec le temps, j’ai appris à récupérer, à trier, à ne pas gaspiller. Il faut apprendre à ne pas tout jeter. Pour moi, c’est un geste, si petit soit-il, en faveur de notre planète qui en a bien besoin, vous ne croyez pas?».

 

A lire aussi: Coronavirus: les samaritains mettent le couvert
 

Infos pratiques

La boutique Art de Plaire est située à la rue du Village 21, à Riddes. Infos au 076 397 77 09.

 

L’info solidaire
Dans la situation sanitaire hors normes que nous vivons, la rédaction du Nouvelliste se mobilise afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi d’ouvrir en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise.
Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Pour nous. Pour vous. Soyons solidaires autour d’elle. http://abo.lenouvelliste.ch

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PandémieCoronavirus et sécurité: les stations suisses n’auront pas droit à l’erreurCoronavirus et sécurité: les stations suisses n’auront pas droit à l’erreur

live
MONDECoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 27 novembreCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 27 novembre

IndemnisationsCoronavirus: «Les artistes ont besoin d’un vrai statut»Coronavirus: «Les artistes ont besoin d’un vrai statut»

PandémieCoronavirus: l’annonce des décès ralentit (enfin) en ValaisCoronavirus: l’annonce des décès ralentit (enfin) en Valais

La belle histoire du jourCoronavirus: quand les physios remercient par le geste les soignants de l’hôpital de SionCoronavirus: quand les physios remercient par le geste les soignants de l’hôpital de Sion

Top