Coronavirus

Coronavirus: toutes les écoles du Valais fermées dès lundi et jusqu’au 30 avril

chargement

drastique Le Conseil d’Etat valaisan va plus loin que les recommandations de Berne pour contrer le coronavirus. Dès lundi, toutes les écoles valaisannes seront fermées, tout comme les crèches jusqu’au 30 avril. Toutes les manifestations réunissant plus de 50 personnes sont interdites. Un premier décès lié à la maladie a par ailleurs été enregistré dans le canton. Il s’agit d’une dame de 90 ans.

  13.03.2020, 17:05
Dès lundi, des milliers de jeunes Valaisannes et Valaisans devront rester à la maison (illustration).

Les mesures prises pour lutter contre la propagation du Coronavirus en Valais sont massives. Le Conseil d’Etat, in corpore, les a annoncées lors d’une conférence de presse vendredi après-midi.

Le Valais va plus loin que la Confédération

Les décisions valaisannes vont plus loin que celles qui ont été décidées par le Conseil fédéral.

En Valais, les manifestations sont interdites dès qu’elles réunissent plus de 50 personnes (contre 100 au niveau fédéral). Le Conseil d’Etat encourage même de renoncer aux autres événements.

Les écoles et les crèches vont fermer en Valais jusqu’au 30 avril, alors que le Conseil fédéral a annoncé une fermeture jusqu’au 4 avril.

Un premier décès

Ces mesures s’expliquent par l’importance de la contamination en Valais. Les cas confirmés s’élèvent à 42 vendredi soir et un premier décès a été enregistré dans le canton. Il s’agit d’une personne de 90 ans.

Actuellement, il y a huit patients hospitalisés en Valais.

«Nous ne voulons pas arriver à la situation que connaît l’Italie», a lancé la conseillère d’Etat Esther Waeber-Kalbermatten. D’où l’importance d’appliquer strictement les mesures décidées.

Ecoles et crèches fermées

Toutes les écoles valaisannes, du primaire aux hautes écoles, qu’elles soient publiques ou privées, seront fermées dès lundi et jusqu’au 30 avril.

L’ensemble des crèches, des UAPE et des réseaux de parents d’accueil du canton seront également fermés. Les bâtiments scolaires n’accueilleront plus aucune activité extrascolaire ou de formation continue.

Un service minimal pour la garde des enfants est en cours de préparation. «Ce sont les communes qui sont responsables, mais tout ne sera pas au point lundi matin», reconnaît Christophe Darbellay.

«Au niveau de l’enseignement à distance, nous ne sommes pas prêts pour l’école obligatoire», déclare le ministre chargé de la formation. Des solutions doivent encore être trouvées.

Pour ce qui est des épreuves de maturité, elles sont maintenues aux dates prévues. «Nous ne voulons pas que les étudiants perdent une année», insiste le conseiller d’Etat.

Visites dans les EMS et les hôpitaux interdites

En principe, les visites dans les homes et les hôpitaux sont interdites. Il y a des exceptions, notamment pour des personnes en fin de vie.

Tout va fermer, sauf les restaurants

La plupart des activités de loisirs vont s’arrêter.

Tous les domaines skiables doivent arrêter de fonctionner. Il ne sera pas possible de skier ce week-end. 

Les cinémas, théâtres, salles de sport, salles de concert, discos, boîtes de nuit, salons de massage, centre de fitness ou de bien-être, piscines, bains thermaux, musées, médiathèques et autres lieux de divertissement sont fermés avec effet immédiat.

Les messes et les cultes vont appliquer les mêmes règles.

«Il n’y a plus de répétitions de fanfares ni d’entraînements sportifs», affirme Frédéric Favre. Seuls les entraînements individuels sont possibles.

Les restaurants, par contre, restent ouverts, mais le nombre de personnes qui peuvent s’y trouver en même temps est limité à 50, personnel compris.

Transports publics déconseillés

«Nous encourageons les personnes à renoncer à se déplacer avec les transports publics dans la mesure du possible», a indiqué Jacques Melly. Par contre, aucune interdiction n’a été décrétée. Pour l’instant.

Le transport international de personnes a été fortement réduit. Par contre, le trafic marchandises à travers la frontière fonctionne normalement.

Le Valais veut fermer les frontières

Le Conseil d’Etat valaisan a demandé à la Confédération la fermeture des frontières avec l’Italie et la France. «Nous ne sommes pas satisfaits de la réponse du Conseil fédéral et nous allons réitérer notre demande. On ne peut pas accepter qu’il y ait du va-et-vient avec l’Italie actuellement», proteste l’exécutif cantonal.

La police sur le terrain

La police cantonale va être engagée sur le terrain pour faire appliquer ces mesures prises. Un minimum d’agents resteront dans les bureaux. L’essentiel du corps de la police cantonale sera dehors pour que les consignes reçues soient appliquées.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
pandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 13 marsCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 13 mars

Brass BandCoronavirus: le concours européen 2020 des brass bands annuléCoronavirus: le concours européen 2020 des brass bands annulé

EvénementsCoronavirus: les manifestations annulées en Valais et dans le Chablais vaudoisCoronavirus: les manifestations annulées en Valais et dans le Chablais vaudois

commentaireSport et coronavirus: et si l’on tirait complètement la prise? Le commentaire de Christophe SpahrSport et coronavirus: et si l’on tirait complètement la prise? Le commentaire de Christophe Spahr

Top