Coronavirus
 29.02.2020, 18:31

Coronavirus: submergé par les appels, l’Etat va ouvrir une hotline

chargement
La ministre de la santé Esther Waeber-Kalbermatten a annoncé ce samedi l'ouverture prochaine d'une hotline valaisanne dédiée au coronavirus.

Epidémie Suite à l’annonce du premier cas d’infection au coronavirus en Valais, la demande d’informations a explosé. L’Etat va ainsi ouvrir une hotline annonce la ministre de la santé Esther Waeber-Kalbermatten.

L’annonce du premier cas d’infection au coronavirus en Valais a engendré passablement d’inquiétudes dans la population.

A lire aussi : Premier cas de coronavirus décelé en Valais

«Les appels téléphoniques de la part de citoyens, parents et organisateurs d’événements ont explosé ce samedi. Les réceptions et urgences des hôpitaux ont notamment été submergées. Pour y remédier, nous avons décidé d’ouvrir une hotline valaisanne», a annoncé samedi après-midi la conseillère d’Etat Esther Waeber-Kalbermatten, lors d’une conférence de presse.

Cette hotline sera mise en fonction dès que possible. «Nous ne pouvons encore pas encore donner de date précise car nous devons encore trouver les répondants capables de donner les bonnes informations. En attendant, il faut appeler la hotline de l’Office fédéral de la santé publique, au 058 463 00 00».

Cette hotline nationale a été renforcée et fournit des informations tant sur les aspects sanitaires qu’à l’intention des voyageurs.

Une page sur le site de l’Etat

Une page spéciale «Info Coronavirus» a aussi été activée sur le site internet de l’Etat. «Les particuliers peuvent y trouver une foule d’informations concernant spécifiquement le Valais», précise Esther Waeber-Kalbermatten.

Parmi les sujets évoqués, on citera notamment la manière de traiter les cas suspects, les mesures médicales prévues en cas de détection, les mesures de quarantaine, les conditions relatives à l’interdiction de manifestations, la prévention dans les écoles et institutions, les consignes pour les entreprises valaisannes.

Pas de nouvelle mesure

A l’exception de la mise en place prochaine d’une hotline, aucune autre mesure n’a été prise depuis l’annonce du premier cas valaisan.

Concernant la rentrée scolaire de lundi, la conseillère d’Etat se veut rassurante: «Toutes les écoles reprendront normalement leurs activités, comme cela a d’ailleurs été confirmé au niveau suisse par l’OFSP. Les directions ont été informées quant aux mesures à prendre en priorité et à transmettre aux enseignants. Il s’agit, pour l’heure, de respecter les consignes générales de prévention.»

Pour les élèves qui ne sont pas malades, il n’y a aucun souci à avoir. Et pour ceux dont l’état de santé inquiète leurs parents, notamment après un séjour dans une région à risque, il faut consulter en premier lieu leurs médecins traitants ajoute Esther Waeber-Kalbermatten.

Quant aux règles dictées par l’OFSP pour prévenir la contamination, elles sont les suivantes: se laver les mains régulièrement, tousser et éternuer dans son coude ou dans un mouchoir et rester à la maison en cas de toux et de fièvre.

A lire aussi : Coronavirus: le patient valaisan aurait été contaminé sur son lieu de travail


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

Top