Coronavirus
 24.03.2020, 19:00

Coronavirus: Sion Basket à l’heure du numérique

chargement
La LNB féminine de Sion Basket a eu des idées plutôt originales pour maintenir le lien et passer le temps en cette période de crise sanitaire.

Les clubs et la crise «Le Nouvelliste» vous propose de découvrir la vie des clubs sportifs valaisans frappés par la pandémie du coronavirus. Comment s’organisent-ils? Quels sont leurs espoirs? A Sion Basket, l’aspect social est au centre des préoccupations.

«Maintenir le lien social» entre ses membres, voilà la mission prioritaire que s’est fixée le comité de Sion Basket après l’arrêt des différents championnats.

Et c’est son équipe de LNB féminine qui a tout d’abord montré l’exemple. Avec beaucoup d’humour et pas mal d’ingéniosité, les Sédunoises ont investi les réseaux sociaux et lancé une dynamique de club.

«Les garçons de la LNB ont repris ensuite le concept et nous espérons qu’il s’étendra à toutes nos équipes, voire au-delà», explique Emir Salman, directeur technique du club des Creusets. 
 


WhatsApp surchauffe 

Pour garantir les contacts sociaux entre les joueurs et joueuses du club, les parents, le comité et les entraîneurs, Sion Basket s’appuie largement sur les groupes WhatsApp de ses différentes équipes. Des groupes dont l’activité est loin d’avoir diminué depuis l’annonce de la fin prématurée des championnats.

«Pour nous, il est important que ces liens soient maintenus, mais les informations et recommandations de la direction technique passent toujours par les coachs avant d’être distribuées vers les joueurs.»

Ainsi, le club sédunois propose à ses jeunes des exercices de condition physique et de technique à réaliser chez soi chaque semaine. «Il y a un programme à suivre pour chacun, histoire de ne pas perdre trop de temps lorsque la veille sera terminée et que les activités reprendront normalement.» 

A lire aussi : Coronavirus: le Cercle des nageurs de Monthey sans peur

Un premier entraînement collectif virtuel

Emir Salman et ses compères du comité planchent également sur un projet de plateforme interne au club, où chaque membre pourrait entrer et découvrir son programme. «Notre idée, maintenant que les cours à la maison ont repris pour nos jeunes, est d’organiser des entraînements en direct.»
 


Toute une équipe se retrouvant virtuellement derrière leur écran pour une session de sport; un projet d’ampleur devant lequel les Sédunois n’ont pas reclué puisque la grande première a eu lieu mardi soir. «Nous voulons permettre à chaque joueur de prendre à tour de rôle le lead technique de ces séances. Cela garantira un maximum d’interactions entre nos jeunes.»

L’info solidaire

Dans la situation sanitaire hors normes que nous vivons, la rédaction du «Nouvelliste» se mobilise afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi d’ouvrir en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise.
Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Pour nous. Pour vous. Soyons solidaires autour d’elle. http://abo.lenouvelliste.ch.

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

Top