Coronavirus
  14.01.2021, 00:01
Lecture: 6min

Coronavirus: qui est le couple derrière le vaccin de Pfizer-Biontech?

Premium
chargement
Ugur Sahin (à gauche) et Özlem Türeci sont devenus, en quelques mois, les scientifiques les plus connus d’Allemagne.

Allemagne Derrière le premier vaccin de Pfizer-Biontech, il y a un couple de scientifiques allemands, Özlem Türeci et Ugur Sahin, qui n’a pas fini de bouleverser le monde.

Souvenez-vous de leurs noms! Elle s’appelle Özlem Türeci. Il se nomme Ugur Sahin. Tous deux sont citoyens allemands, issus de l’immigration turque. Mariés depuis 18 ans, ces deux immunologues de premier plan sont devenus, en quelques mois, les scientifiques les plus connus d’Allemagne. Mais pas seulement. Le prestigieux «Time Magazine» américain leur consacre aussi sa première couverture internationale de...

À lire aussi...

ElargissementCoronavirus: grâce aux doses de Moderna, les médecins traitants pourront vacciner en cabinetCoronavirus: grâce aux doses de Moderna, les médecins traitants pourront vacciner en cabinet

Feu vertCoronavirus: 7,5 millions de doses du vaccin Moderna arriveront en Suisse. Les 6 questions qu'on se pose.Coronavirus: 7,5 millions de doses du vaccin Moderna arriveront en Suisse. Les 6 questions qu'on se pose.

ApprouvéCoronavirus: Swissmedic autorise le vaccin de ModernaCoronavirus: Swissmedic autorise le vaccin de Moderna

EtudeCoronavirus: pas d’immunité collective en 2021 malgré les vaccins, selon l’OMSCoronavirus: pas d’immunité collective en 2021 malgré les vaccins, selon l’OMS

En concurrenceCoronavirus et vaccins: la conquête du marché a commencéCoronavirus et vaccins: la conquête du marché a commencé

live
pandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 15 janvierCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 15 janvier

Sur mesureCoronavirus: dans les Grisons, les actifs pourront se faire tester jusqu'à plusieurs par semaineCoronavirus: dans les Grisons, les actifs pourront se faire tester jusqu'à plusieurs par semaine

PandémieCoronavirus et vaccins: certains cantons n’auraient utilisé qu’une part réduite des dosesCoronavirus et vaccins: certains cantons n’auraient utilisé qu’une part réduite des doses

Top