Coronavirus
 18.03.2020, 18:33

Coronavirus: pourquoi le taux de mortalité est-il si différent d'un pays à l'autre?

chargement
En Italie, le taux de mortalité est plus élevé. Plusieurs raisons peuvent expliquer ce fait. (illustration)

Pandémie En fonction des pays, le taux de mortalité du coronavirus n'est pas le même, comme le montrent à nouveau les derniers chiffres de l'OMS. Mais pourquoi y a-t-il plus de morts en Italie? Voici quelques éléments de réponse.

Selon les derniers chiffres de l’OMS, le taux de mortalité du coronavirus à travers le monde est de 4%. Mais si l’on se penche sur ce pourcentage dans les différents pays, on découvre des différences notables. En Italie, par exemple, on comptait, le 18 mars en milieu de journée, 2503 morts pour 31’506 cas, soit un taux de létalité de 8%.

En Suisse, ce taux se situe actuellement autour des 1%. En France, il est de 2,3% alors qu’en Allemagne, il n’est que de 0,3%. Bien que ces pourcentages doivent être considérés avec du recul, toutes les personnes étant contaminées sans le savoir n’étant pas prises en compte, une question se pose: pourquoi le taux de mortalité diffère-t-il tant d’un pays à l’autre?

L’âge de la population

On n’y pense pas forcément, mais c’est pourtant logique: plus la population d’un pays est âgée, plus le coronavirus y fera des ravages, puisque les personnes de plus de 65 ans sont plus vulnérables que les autres. Cette théorie semble se vérifier en Italie, pays qui possède la population la plus âgée d’Europe, avec un âge médian de plus de 47 ans. Dans ce pays, une personne sur quatre a plus de 65 ans, explique le site de Numerama. En France, où le taux de mortalité est de 2,3%, l’âge médian n’est que de 41 ans. En Suisse, il est de 42,2 ans (taux de mortalité de 1%).

L’âge de la population italienne pourrait donc, en partie, expliquer son taux de mortalité plus élevé.

 

 

Des systèmes de santé inégaux

Un autre élément qui peut expliquer les différents taux de mortalité est la qualité des systèmes de santé. Dans la lutte contre le coronavirus, cette qualité est primordiale. Si l’on prend l’exemple de notre pays, la Suisse, on constate un taux de mortalité très faible, alors que le nombre de cas est plutôt élevé pour un si petit pays. Selon le site Business Insider, cela s’explique par un très bon système de santé, la Suisse se classant troisième de l’Institut Legatum des systèmes de santé des Etats. L’Italie se trouve à la 17e place.

Premier du classement, Singapour ne déplore aucune victime, sur 266 cas positifs. 

En Allemagne, le taux de mortalité particulièrement bas (0,3%) s’explique notamment par le nombre de places en soins intensifs. «L’Allemagne est l’un des pays d’Europe les mieux dotés en nombre de lits hospitaliers, particulièrement en soins intensifs», explique France Info

 

 

Un virus arrivé plus tôt

Le fait que l’Italie soit davantage touchée par les décès peut aussi s’expliquer par le fait que le pays a été le premier à être touché de plein fouet par le coronavirus en Europe. Il a eu peu de temps pour se préparer, contrairement à ses voisins. Le système de santé s’est donc vite retrouvé saturé et, chose dramatique, les médecins ont dû se mettre à choisir qui soigner, comme le rapporte l’AFP, témoignage à l’appui: «On décide en fonction de l’âge et l’état de santé. Si une personne entre 80 et 95 ans a une grave insuffisance respiratoire, il est vraisemblable qu’on ne poursuivra pas.»

 

 

Des mesures de dépistage qui diffèrent

La différence entre les taux de mortalité peut enfin s’expliquer par les mesures de dépistage prises par les pays. En Corée du Sud, par exemple, une campagne de dépistage massive a permis de découvrir de nombreuses personnes infectées, alors qu’elles ne présentaient presque aucun symptôme. De ce fait, le taux de mortalité a chuté à mesure que le nombre de cas bénins était comptabilisé, rapporte Business Insider.

Dans d’autres pays, en Suisse, notamment, le dépistage est moins systématique, ce qui laisse à penser que le taux de mortalité pourrait être encore plus bas. Comme expliqué précédemment, les taux de mortalité sont donc à prendre avec recul.

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PositifCoronavirus: quand solidarité rime avec gratuité, les gestes commerciaux des entreprisesCoronavirus: quand solidarité rime avec gratuité, les gestes commerciaux des entreprises

live
En directCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 18 marsCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 18 mars

PandémieCoronavirus: comment fonctionne le déploiement de l'armée?Coronavirus: comment fonctionne le déploiement de l'armée?

Top