Coronavirus
  02.06.2020, 15:01

Coronavirus: pas de réouverture des frontières avec l’Italie

chargement
Les restrictions aux frontières sont maintenues.

Prématuré Trop tôt. C’est l’argument avancé par le Conseil fédéral pour ne pas rouvrir ses frontières avec l’Italie. Les contrôles seront maintenus au-delà du 3 juin. Le Tessin a de son côté déconseillé de se rendre chez notre voisin.

La Suisse maintiendra ses contrôles à la frontière avec l’Italie après le 3 juin, malgré la décision de son voisin de lever ses restrictions d’entrée mercredi. Elle estime qu’il est encore trop tôt pour lever ces contrôles avec son voisin.

En contact étroit avec les autorités italiennes ainsi qu’avec celles de l’Allemagne, de l’Autriche et de la France, la Suisse souhaite coordonner le régime frontalier avec ses pays voisins et, dans la mesure du possible, le réglementer conjointement, indique le Secrétariat d’Etat aux migrations mardi dans un communiqué.

L’entrée en Suisse depuis l’Italie ne reste autorisée que pour les citoyens suisses, les titulaires de permis de séjour ou d’autorisations de travailler en Suisse et les personnes qui ont des motifs impérieux en raison de crise due au coronavirus. Les contrôles aux points de passage de la frontière avec l’Italie restent en place. Ils seront même intensifiés, poursuit le SEM. Le tourisme d’achat entre les deux pays reste interdit.

Le Tessin déconseille

Le président du Conseil d’Etat tessinois Norman Gobbi a déconseillé mardi de se rendre dans le pays voisin du sud. La situation en Italie était «plus grave» qu’en Suisse. Ces derniers jours, de nouveaux cas ont été signalés dans la région de Varèse.

Francesco Quattrini, délégué cantonal du Tessin aux relations externes, a rappelé à Bellinzone que toute personne en Italie qui ne respecte pas les mesures imposées pourrait être condamnée à une amende pouvant aller de 400 à 3000 euros (430 à 3225 francs). En Lombardie, par exemple, le port du masque est obligatoire pour tous. De plus, les personnes étrangères peuvent être placées en quarantaine en Italie.

Pression économique

L’Italie a annoncé la mi-mai vouloir rouvrir ses frontières aux touristes de l’Union européenne et de la Suisse à partir du 3 juin. La quarantaine obligatoire serait annulée.

«C’est une décision unilatérale de l’Italie, dont je prends connaissance», avait réagi la ministre de justice et police Karin Keller-Sutter sur les ondes de la radio alémanique SRF. Selon elle, les autorités italiennes ont pris cette décision sous la pression économique.

Les frontières de la Suisse avec la France, l’Allemagne et l’Autriche rouvriront le 15 juin. Le SEM précise que la Suisse souhaite rouvrir ses frontières le plus rapidement possible.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

MesuresCoronavirus: l’Italie rouvre ses frontières aux touristes européens le 3 juinCoronavirus: l’Italie rouvre ses frontières aux touristes européens le 3 juin

DOUANESCoronavirus: ouverture des frontières, les vacances et la mer en point de mireCoronavirus: ouverture des frontières, les vacances et la mer en point de mire

Les vacances et la mer en point de mire

La conseillère fédérale Karin Keller-Sutter a annoncé hier une réouverture des frontières pour le 15 juin. Seules les...

  14.05.2020 06:57
Premium

DéconfinementCoronavirus: assouplissements dans les restrictions aux frontièresCoronavirus: assouplissements dans les restrictions aux frontières

DéconfinementCoronavirus: nouveaux passages frontières ouverts dès lundiCoronavirus: nouveaux passages frontières ouverts dès lundi

Top