Coronavirus
 26.03.2020, 18:00

Coronavirus: pas de 27e édition pour le Verbier Festival

chargement
Le Verbier Festival reviendra en 2021 avec une nouvelle programmation.

Annulation Il n’y aura pas de 27e édition du Verbier Festival. Le conseil de fondation a préféré jouer la prudence face à une épidémie comminatoire pour le public et les musiciens.

«Nous sommes très tristes.» Directrice opérationnelle du Verbier Festival, Câline Yamakawa accuse le coup au bout du fil ce jeudi. La 27e édition qui aurait dû se dérouler du 17 juillet au 2 août est purement et simplement annulée, la faute au coronavirus. «On est un festival international et intergénérationnel, il y avait beaucoup trop de risques. Le conseil de fondation a pris la seule décision possible.»

 

A lire aussi: Le Verbier Festival en mode Beethoven en 2020

Une décision qui fait forcément mal au fondateur Martin T. Engstroem; il n’avait jamais connu pareil scénario. Mais la sagesse a primé. «Les incertitudes étaient bien trop nombreuses. Notre public et nos musiciens viennent du monde entier avec un important brassage de population. On ne pouvait pas prendre la responsabilité d’une nouvelle flambée du virus», explique, la voix sombre, le timonier soucieux de préserver «la famille» du festival.

On ne pouvait pas prendre la responsabilité d’une nouvelle flambée du virus.
Martin T. Engstroem, fondateur du Verbier festival

Pas de précipitation

Reste que le timing de l’annonce peut surprendre si l’on songe que d’autres grands raouts musicaux comme le Montreux Jazz ou le Paléo espèrent toujours pouvoir se dérouler normalement. Alors la situation de crise prévalant actuellement dans la station bagnarde qui serait un foyer infectieux a-t-elle précipité le couperet? «Pas du tout», tranche le Suédois d’origine. «C’est une décision réfléchie et discutée depuis un certain temps au sein du conseil de fondation.»

A lire aussi: Fin février, le coronavirus avait déjà contaminé Verbier

Appel à la solidarité du public

Cette annonce intervient avant le déploiement d’infrastructures coûteuses comme le montage de la salle des Combins qui aurait dû commencer à la mi-mai. Malgré tout, la perte financière sera importante pour un festival dont le budget avoisine les 10 millions de francs.

«Mais on ressent déjà un fort élan de solidarité avec nos sponsors et donateurs qui nous ont assurés de leur soutien», se rassure Martin T. Engstroem qui pense pouvoir tenir le choc.

Les musiciens en revanche devraient durement pâtir de la situation, privés d’émoluments et sans assurance perte de gain. «On essaiera de les soutenir d’une manière ou d’une autre.» Le public est aussi appelé à se montrer solidaire, les détenteurs de billets pouvant choisir de faire don de la valeur – totale ou partielle – de leur achat.

La commune de Bagnes touchée

Autre «lésée» de ce coup de canif, la commune de Bagnes qui bénéficie d’importantes retombées économiques, près de 23 millions de francs par édition qu’elle se partage avec le canton. «C’est clair que le coup est rude mais la santé de tous doit primer. Comme membre du conseil de fondation, j’ai appuyé cette décision difficile mais sage», commente le président Eloi Rossier confronté à la perte d’un pilier de la saison estivale après les annulations en cascade de l’Xtreme et de la Patrouille des glaciers.

C’est une décision difficile mais sage. On doit assurer aujourd’hui la pérennité du festival.
Eloi Rossier, président de Bagnes

A lire aussi: Coronavirus: dans les starting-blocks, ils réagissent à l’annulation de la Patrouille des glaciers

«C’est une suite de décisions regrettables mais logiques. Il faut savoir renoncer pour mieux rebondir. Il s’agit aujourd’hui d’assurer la pérennité du festival», argue le chef de l’exécutif bagnard qui assure vouloir maintenir sa subvention d’un peu plus de 1 million à l’événement musical.

Coup dur touristique de plus

Ce sont les hôteliers et les agents immobiliers qui font grise mine avec la perspective de près de 20 000 nuitées envolées. Arrivé en janvier à la tête de Verbier Tourisme, Simon Wiget regrette évidemment cette annulation mais la comprend.

A lire aussi: Un directeur unique pour la promotion et l’offre touristique de Verbier

«On s’est déjà réuni par Skype avec les différents acteurs touristiques pour trouver des pistes en vue d’animer la station durant cette période. Mais on s’attend tous à passer un été très spécial. Après un hiver exceptionnel, on va vers l’inconnu», réagit l’Anniviard. «C’est la première fois en vingt-cinq ans que j’ai dû diffuser des messages incitant les gens à renoncer à venir chez nous!»

Un signal négatif?

Du côté des musiciens, c’est la douche froide. Ancien percussionniste du Verbier Festival orchestra et intervenant pédagogique régulier, Pascal Viglino a le moral en berne. Free-lance à 100%, il voit ses contrats annulés jour après jour depuis la fin février.

«C’est un choc car Verbier est une manifestation phare de l’été. Je crains que d’autres ne lui emboîtent le pas.» Et le Bas-Valaisan d’espérer que le festival marquera malgré tout le coup cet été avec divers événements. «Il faut montrer qu’il est là, bien vivant, pour les artistes et pour le public.»

 

L’info solidaire

Dans la situation sanitaire hors norme que nous vivons, la rédaction du «Nouvelliste» se mobilise afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi d’ouvrir en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise. Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Pour nous. Pour vous. Soyons solidaires autour d’elle. www.abo.lenouvelliste.ch

                                                                                                                           


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

HumourCoronavirus: Yann Lambiel fait le buzz avec sa parodie de Claude FrançoisCoronavirus: Yann Lambiel fait le buzz avec sa parodie de Claude François

NominationUn nouveau chef pour le Verbier festival junior orchestraUn nouveau chef pour le Verbier festival junior orchestra

Top