Coronavirus
 06.03.2020, 18:00

Coronavirus: «On aura une vague de cas en Valais comme ailleurs»

chargement
Le Docteur Nicolas Troillet, directeur de l'Institut central des hôpitaux valaisans.

Epidémie Si le Valais, qui vient d'enregistrer son cinquième cas de contamination, semble relativement épargné par l’épidémie de coronavirus, les spécialistes s’attendent à une forte augmentation du nombre de personnes atteintes, comme l’explique le professeur Nicolas Troillet.

Le Valais a enregistré vendredi un cinquième cas d’infection au coronavirus. Quatre d’entre eux sont en lien avec la première contamination dans le Haut-Valais; ils sont tous les quatre en quarantaine à domicile et leur état de santé est considéré comme bon. Un seul patient est actuellement hospitalisé pour cette épidémie, à Martigny.

Le canton paraît ainsi assez peu touché. Il risque fort de se retrouver face à une multiplication des cas de coronavirus, estime le Dr Nicolas Troillet, chef du service des maladies infectieuses au sein de l’Hôpital du Valais.

La Suisse a vu l’apparition du coronavirus le 25 février dernier. Onze jours plus tard, le Valais n’a enregistré que cinq cas, dont trois dans la même famille. Est-ce que cela signifie que les mesures prises ont permis de stopper la progression de l’épidémie?

Les mesures prises ont sans doute contribué à retarder le développement de la maladie, mais ce n’est qu’une question de jours pour que nous soyons confrontés à de nouveaux cas.

Vous vous attendez à ce qu’il y en ait beaucoup?

On s’attend à avoir une augmentation des cas, en Valais comme ailleurs. Il y a de tels brassages de population qu’il ne sera pas possible de stopper la progression de la maladie. Nous allons être confrontés à une vague. Dans quelque temps, la notion de zone à risque, comme on appelle actuellement l’Italie du Nord, n’aura plus de pertinence, parce qu’on pourra être confronté au coronavirus partout.

Les interdictions d’événements devraient donc être prolongées?

C’est une décision fédérale, mais il faudra toujours éviter les concentrations de foules. Ces restrictions sont efficaces pour empêcher d’avoir tout le monde malade en même temps, ce qui permet au système sanitaire d’absorber le choc qui se prépare.

Est-ce que les mesures prises jusqu’ici vont suffire pour faire face à ce choc?

La stratégie de lutte contre l’épidémie va changer. Nous étions jusqu’ici dans une phase d’endiguement, en essayant de retrouver chaque personne ayant contracté le coronavirus, puis en remontant ses contacts pour les isoler. Bientôt ce ne sera plus possible, parce qu’il y aura trop de personnes touchées. Nous devrons concentrer nos forces sur les personnes atteintes qui nécessitent des soins, parce que la majorité des personnes atteintes seront peu malades et ne nécessiteront pas de soins hospitaliers et devront rester chez elles le temps que cela passe.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

SantéCoronavirus: un home valaisan limite les visites à 10 minutesCoronavirus: un home valaisan limite les visites à 10 minutes

EvénementsCoronavirus: les manifestations annulées en Valais et dans le Chablais vaudoisCoronavirus: les manifestations annulées en Valais et dans le Chablais vaudois

live
EpidémieCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 6 marsCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 6 mars

EpidémieCoronavirus: une évaluation est nécessaire pour les manifestations dès 150 participantsCoronavirus: une évaluation est nécessaire pour les manifestations dès 150 participants

SantéUn parcours spécial coronavirus mis en place à l’Hôpital du ValaisUn parcours spécial coronavirus mis en place à l’Hôpital du Valais

Top