Coronavirus
 16.03.2020, 19:00

Coronavirus: les villes du Valais romand s’adaptent pour garantir un service minimum

chargement
Le conseil municipal de Martigny s'est réuni ce matin pour édicter de nouvelles mesures.

Administration communale Les principales villes du Valais romand s’organisent pour assurer un service minimum à la population.

Lundi matin, autour de la table, les conseillers municipaux martignerains édictent les dernières mesures liées au fonctionnement des services communaux. Les élus se tiennent à bonne distance, recommandations d’urgence obligent.

Ces prochains jours, la Ville fonctionnera «au ralenti», prévient Anne-Laure Couchepin Vouilloz, cheffe de l’exécutif. La totalité des infrastructures de la municipalité (installations sportives, salles, centre de loisirs et de culture, médiathèque, etc.) sont fermées jusqu’à nouvel avis. «Les tâches qui ne sont pas essentielles ne seront plus remplies», résume-t-elle.

A lire aussi : Dois-je craindre le coronavirus? Faut-il rester chez soi?

Les guichets publics, eux, fonctionneront en capacité réduite. Le greffe et la police municipale restent ouverts alors que les contributions, le service technique, l’AVS, etc. sont joignables par téléphone ou par mail. Les écoles et les crèches sont fermées. Comme ailleurs, une offre d’accueil est proposée pour les cas de rigueur (travail indispensable des parents au niveau sanitaire ou sécuritaire).

Notre priorité est d’abord de protéger la santé de nos collaborateurs et de la population.
Philippe Varone, président de Sion

Protéger les collaborateurs et la population

Du côté de la capitale, à l’instar des autres villes, Philippe Varone indique que «les tâches régaliennes nécessaires au fonctionnement de la ville sont maintenues». Les bâtiments communaux ont été fermés au public ce lundi. Les prestations sont délivrées à distance, par courrier ou par mail. «Notre priorité est d’abord de protéger la santé de nos collaborateurs (ndlr: 700) et de la population».

A lire aussi : Le Valais en état d’urgence à cause du coronavirus. Fermeture imminente de nombreux commerces

La Police Régionale des Villes du Centre (PRVC) garde pour l’heure ses guichets ouverts, mais les autorités exhortent la population à ne s’y rendre «uniquement en cas de nécessité et de contacter la PRVC par mail ou par téléphone».

Des administrations divisées en deux

Afin de limiter au maximum les contacts physiques, la cité du soleil et Monthey ont scindé leur administration en deux. «Il y a, par exemple, deux équipes de voiries qui ne se croisent jamais», explique Pierre Berthod, président de Sierre. Son homologue montheysan, Stéphane Coppey, reprend: «les informaticiens et les services techniques ont chacun été divisés en deux groupes». Partout, les collaborateurs sont répartis dans des bureaux différents.

Nous sommes prêts à renforcer le service téléphonique.
Stéphane Coppey, président de Monthey

La Chancellerie du chef-lieu chablaisien a fermé ses portes ce lundi (mais les demandes restent possibles par mail, voire sur rendez-vous selon l’urgence) et seul le guichet de la police municipale reste ouvert. Mais comme dans les autres villes, les habitants sont priés de s’y rendre qu’en cas d’extrême nécessité. «Nous sommes prêts à renforcer le service téléphonique», souligne Stéphane Coppey.

À Sierre, les citoyens doivent renoncer à se rendre à l’Hôtel de Ville, «seule la réception est ouverte et il n’y plus de possibilités d’accès à l’intérieur des locaux». Le guichet du contrôle des habitants est fermé depuis ce mardi. «La majorité des informations et des conseils peuvent être obtenus ou discutés par courrier, par voie électronique, par téléphone ou au moyen du guichet virtuel», détaille Pierre Berthod.

A lire aussi : Notre dossier coronavirus

Les collaborateurs mobilisables

Si les principales villes du Valais romand fonctionnent avec des effectifs réduits, de nombreux collaborateurs en «stand-by» doivent se tenir prêts. Au total, près de 1600 personnes sont employées par les quatre communes. «C’est possible que l’on mobilise du personnel de la Ville pour renforcer des structures parapubliques comme le CMS», illustre Philippe Varone.

Infos pratiques

Des informations détaillées sont publiées sur les sites des villes de Sierre, de Sion, de Martigny et de Monthey


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

Top