Coronavirus

Coronavirus: les pères peuvent assister aux accouchements

chargement

Nouveaux-nés L'Hôpital du Valais a annoncé mardi que les pères ne pourraient pas assister aux accouchements. Il est revenu sur sa décision mercredi.

 19.03.2020, 18:00
Les pères pourront accéder à la salle d'accouchement.

«Nous sommes navrés de vous annoncer que les papas ne sont plus autorisés en salle d’accouchement.» Le message de l’Hôpital du Valais reçu mardi par plusieurs couples valaisans a eu l’effet d’un coup sur la tête. Heureusement, l’institution est revenue sur sa décision mercredi et autorise l’accès aux pères le temps de l’accouchement. Les hôpitaux leur restent toutefois interdits durant les séjours prénatals et post-natals.

Une nouvelle qui réjouit les Valaisans qui se préparent à accueillir un (nouvel) enfant dans leur foyer ces prochains jours. «Un bébé, on l’accueille à deux», relève, rassurée, Delphine Monnet, toute proche de son terme. «On a préparé ce moment pendant des mois. Certains pères peuvent se sentir inutiles durant ce moment, mais c’est tellement important de pouvoir les sentir à nos côtés.»

L’Hôpital du Valais revient sur sa décision

Pour un père de 34 ans, qui souhaite rester anonyme, c’est une autre image qui lui est venu en tête après la première annonce. «Je ne m’imaginais pas poser ma femme devant l’hôpital, repartir et rester sans nouvelle pendant des heures.» Des sombres pensées qui sont donc désormais évaporées.

«Au départ, nous avons considérés les pères comme de simples visiteurs. Nous n’avions pas pensé à tous les cas particuliers», justifie Joakim Faiss, porte-parole de l’Hôpital du Valais. L’annonce a donc rapidement été corrigée. «Dans la situation actuelle, nous sommes amenés à nous adapter tous les jours.»

À l’hôpital de Rennaz, les conjoints peuvent effectuer des visites, mais pas plus de dix minutes par jours. «Les retours à domicile après 48 heures sont favorisés», précise Sandra Blank, secrétaire générale de l’Hôpital Riviera-Chablais.

 

L’info solidaire

Dans la situation sanitaire hors normes que nous vivons, la rédaction du Nouvelliste se mobilise afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi d’ouvrir en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise.
Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Pour nous. Pour vous. Soyons solidaires autour d’elle. http://abo.lenouvelliste.ch

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

SANTÉAssurance maladie: mieux soigner les jeunes mamans par la prise en charge de tous les traitementsAssurance maladie: mieux soigner les jeunes mamans par la prise en charge de tous les traitements

Mieux soigner les jeunes mamans

Une motion demandée au Conseil national propose que la prise en charge intégrale des traitements post-partum soit...

  23.10.2021 07:34
Premium
  PS

Top